mercredi 30 novembre 2011

Les cheveux sont des cellules mortes

Coucou les filles !

Me revoilà à une heure  un peu plus habituelle aujourd'hui qu'hier ! On continue toujours sur la lignée du blablatage et des cogitations par contre, mais cette fois-ci, autour d'une question qu'on a du toutes se poser un jour :

Si les cheveux sont des cellules mortes, comme on dit, est qu'on les "nourrit" vraiment et surtout, à quoi bon le faire ?

Le questionnement est intéressant et vaut la peine d'être développé !

En fait, le terme "nourrir" n'est pas approprié, pour les cheveux, une fois qu'ils sont sortis du cuir chevelu. Logique, le cheveu, une fois qu'il est "fabriqué" n'a rien d'autre à faire... que prendre de la longueur. Là où on peut nourrir quelque chose et donc stimuler l'activité, c'est au niveau des racines et plus particulièrement au niveau de leur irrigation par le sang. M'enfin bref ! Pour le moment, laissons de côté les racines et la circulation sanguine !

Et revenons aux cheveux ! En fait, les cheveux sont principalement composés de kératine et chaque brin renferme le cortex, cœur du cheveu. Dans ce cortex, on y trouve notamment la mélanine, substance qui détermine la couleur des cheveux. Si on ne protège pas un tant soit peu la kératine des cheveux, elle s'altère et par conséquent, c'est le cortex qui devient vulnérable. ça a pour conséquence de changer la structure interne des cheveux : couleur, degré de bouclage, texture.... Les éléments extérieurs comme le soleil, le vent, la neige et même la pluie contribue à l'usure des cheveux lorsque 'ils ne sont pas protégés. Ainsi, si on ne porte pas de bonnet pour protéger ses cheveux du froid, du vent ou de la neige en hiver, on les retrouvera probablement tout secs. En été, c'est la même, entre le sel de l'eau de mer, le soleil et le chlore des piscines....

Du coup, tout ça prouve bien que même si les cheveux "sortis" sont des cellules mortes, il faut tout de même s'en occuper un minimum pour les entretenir beaux. Si on réfléchit bien, c'est logique, c'est comme la peau, elle est là, elle nous recouvre, mais si on ne la chouchoute pas un minimum, bah... bonjour les boutons et / ou la peau de croco ! Donc du coup, pour les cheveux (comme pour la peau, hein !), en soin extérieur, sans se ruiner pour autant, on utilise deux trois produits en fonction de ce qu'ils aiment : l'hydratation, le gainage... Voilà. Par contre, ça ne suffit pas, ça tout seul, parce que ce n'est que de la prévention. On fait ça pour éviter, ralentir le vieillissement prématuré des cheveux, pas pour les faire pousser. Attention, ce n'est pas la même chose !

Maintenant, on peut revenir aux racines qu'on avait laissées tombées, un peu plus haut, dans le post ! 
Donc voilà, on a dit plus haut que si capillairement parlant, on "nourrissait" quelque chose, ce n'était pas les cheveux, mais plutôt les racines. En mode externe, on peut appliquer des toniques qui stimulent la circulation sanguine, mais le plus intéressant et le plus efficace, c'est tout de même d'agir en interne.
Donc agir en interne, ça implique ce qu'on ingère en mangeant ou en buvant. On en a déjà pas mal parlé ici et même via les challenges, je vous soule avec (si, si, je le sais !) : il faut boire de l'eau, manger des légumes et des fruits pour apporter au corps des vitamines nécessaires à notre bonne santé générale et donc celle des cheveux. Tout ça passera ensuite dans la circulation sanguine. 
Pour plus d'infos sur les aliments à privilégier, vous pouvez relire ce post, puis aussi celui ci, mais en fait, la totalité des rubriques Alimentation et Santé sont bonnes à lire ! ;-)

Au final...
Ce qu'il y a à retenir, c'est que oui, ces cheveux qu'on tripote au quotidien sont "morts", mais qu'ils demandent tout de même un minimum de soins en externes pour ne pas être en mauvais état. Par contre, ce qu'on peut faire, c'est également jouer sur les soins interne pour booster la pousse et optimiser la santé fes cheveux. Donc, ne rien faire, c'est "laisser mourir ses cheveux une deuxième fois" !

mardi 29 novembre 2011

A la recherche d'idées coiffure et beauté pour le jour J

Hello les filles !

Aujourd'hui, je suis super matinale par rapport à d'habitude, mais en fait, c'est parce que je suis un peu short en temps, il faut que je file dans pas longtemps, là....

Bref ! Alors en fait, le jour J approche à grand pas. Depuis la semaine dernière, je me sens un peu comme une bombe à retardement sur patte, non pas parce que je sens des signes annonciateurs de l'accouchement, mais plutôt de petites choses qui changement autour de moi. Je vous donne des exemples :
  • Dès que je dis "aïe" ou que j'éternue, mes frères me regardent avec des yeux ronds comme des calots, prêts à dégainer les portables si Zhom n'est pas dans les parages.
  • Si je ne réponds pas au téléphone quand on m'appelle, Zhom, ou même les autres, pensent de suite que je suis en train d'accoucher seule dans mon coin.
  • Maminoune m'inspecte jusque dans le blanc des yeux pour voir si je ne suis pas trop fatiguée et m'exhorte à bien prendre mon fer.
  • Zhom dit que j'ai la tête dure quand je porte un sac de courses (même super léger)...
Bref ! En gros, je fais peur à tout le monde ! :-) Bon, en même temps, je me dis qu'à bientôt 36 sa, c'est un peu normal. Du coup, je me prépare doucement pour leur montrer que je suis - encore ? - zen et qu'eux aussi doivent en faire autant. J'ai donc fait ma valise et celle de Mininoune, sa chambre est rangée, ses vêtements aussi. 
Maintenant, je pense à moi. A comment je vais me présenter à elle quand elle sera là. Et puis je pense aussi un peu aux photos ! Hors de question de paraître complètement déconfite alors qu'elle, elle sera toute mignonne ! Il faut que je lui fasse honneur. ^ ^ Du coup, j'ai mis un peu de maquillage dans ma trousse de toilette, mais pour la question de la coiffure, je ne sais pas trop encore.

J'ai bien pensé à me faire faire des tortilles plates ou un truc du genre sur la demi tête et un chignon derrière, ou alors des tresses couchées sur la demi-tête, sans rajouts, mais j'hésite encore. Je me demande s'il n'y a pas d'autres alternatives. Les mamans aguerries, vous étiez coiffées comment, à la maternité, vous ? Des idées ou des conseils à me filer ?

lundi 28 novembre 2011

Ma session soin du week end et petit bilan du mois du challenge PMH

Coucou les filles !

Vous avez passé un bon week end ? De mon côté, toujours aussi rempli que les autres, mais dimanche, j'ai plus que levé le pied. Pas de travaux, pas de déco, pas d'agitation... Juste le minimum syndical ! Et une petite tarte tatin revisitée pour le plaisir ^ ^ D'ailleurs, Miss Mininoune a bien apprécié vu comme elle gigotait ! :-) Enfin !!!

Bon, comme on en a pris l'habitude depuis quelques semaines, on va commencer la semaine en douceur en parlant soins. Et puis ptet aussi un peu en faisant un mini bilan de ce deuxième mois de challenge PMH, qui vient de s'écouler. Voici donc un petit résumé de mon journal capillaire...

"Les termes fixés du challenge sont toujours assez respectés dans l'ensemble. Par contre, j'avoue qu'à deux reprises, je n'ai fait qu'un seul soin  dans la semaine, soit par manque de temps, soit par flemme, mais bon, mes cheveux ne s'en sont pas trop mal portés. En fait, je ne les manipule pas beaucoup, comme je suis en pleine période d'expérimentations de Braid outs, donc ce n'est pas trop grave. Je crois même que les repousses sont super contentes, parce que du coup, le tapis se développe doucement mais sûrement sans même que je m'en rende vraiment compte.
Niveau gestion de ces repousses, d'ailleurs, je les hydrate beaucoup, mais le plus que j'ai ajouté pour continuer à bien gérer, c'est le séchage à l'air froid des repousses, ce qui m'évite les nœuds que je peux parfois avoir en séchant à l'air libre... :-s


Je n'utilise pas de peigne ni de brosse quand je le fais et je ne le fais pas sur les longueurs qui, elles, sèchent à l'air libre. Une fois que le tout est sec, je réhydrate et je scelle, puis je fais deux tresses couchées que je garde 2 jours, plus après je les retire et j'en fais un braid outs, tous les jours jusqu'au prochain lavage."

Voilà pour mon extrait. Et vous, les challengeuses, ça a été, ce mois-ci ?

Autrement, pour ce qui est du soin du week end, j'ai misé sur un mélange HV (kukui) + AS (un ultra doux) + poudre de romarin (de chez HIC) en mode prepoo. ça m'a bien gainé les cheveux. Après, j'ai fait un shampoing avec un nouveau shampoing puis un petit traitement rapide avec l'après shampoing de la même gamme après le rinçage. Je vous en parlerai prochainement, de ces deux-là, mais quand j'aurais un peu plus de recul ! ;-)

Après ça, j'ai séché mes cheveux à la serviette, appliqué mes leave ins et un peu de protecteur de chaleur, puis j'ai séché mes repousses au sèche-cheveux avec de l'air froid. Voili, voilou ! Et vous les filles (challengeuses ou pas) ?

vendredi 25 novembre 2011

The Science of Black Hair : Question scellage et hydratation

Hello les filles !

Bon, hier, j'ai beaucoup trop gigoté - je ne tiens pas en place - et malgré mon réveil à une heure convenable ce matin, j'ai du me faire une rallonge pour récupérer un peu plus. Là, ça va mieux, maintenant ! 
Et nous revoilà rendues à vendredi ! Vous savez donc à quelle sauce vous allez être mangées : la sauce Sistaslick ! ;-)

Donc sans trop de transitions, lançons-nous dans le sujet !
Dans toute routine capillaire qui vise rendre nos cheveux sains et à les faire pousser à moyen et long terme, l'hydratation et son scellage sont incontournables. Sistaslick nous livre quelques bonnes astuces pour mieux maîtriser cet art indispensable...
  • Hydrater ses cheveux efficacement
C'est super simple. Toute la réussite de l'opération réside dans l'ordre d'application des produits. Et leur choix, aussi, mais ça, à chacune de rechercher ce qui lui convient. ;-)
Donc pour revenir au processus !
Si on utilise uniquement de l'huile en pensant - comme souvent avant de bien se documenter - hydrater ses cheveux, l'hydratation, quoiqu'on puisse faire par la suite, n'arrivera jamais à pénétrer sous les cuticules, ce qui, à terme, va contribuer à assécher les cheveux. Donc, ce qui est à retenir, c'est que :
1- on hydrate ses cheveux avec un produit à base d'eau
2- on scelle en ajoutant une fine couche d'huile.
  • Durée de l'hydratation après le scellage
Comme vous vous en doutez, ça reste temporaire. La durée dépend de plusieurs facteurs dont le niveau de porosité des cheveux, le climat (chaud, froid, humide, sec....), le type d'hydratant utilisé (leave in spray, leave in crème....), le type d'HV pour sceller et le style de coiffure adopté. En effet, l'hydratation avec une crème scellée à l'huile légère sur des cheveux peu poreux et portés lâchés ne dure pas autant de temps que si les cheveux étaient attachés en chignon, par exemple.
Et puis, le contact de l'air, les éléments, le shampoing, la pluie, même, contribue à casser la barrière du scellage à mesure que le temps passe, donc, ça nous pousse à recommencer, instinctivement, si on observe bien ses cheveux. En fait, ce qu'il y a à retenir, c'est que ce n'est pas forcément parce qu'on a hydraté et scellé ses cheveux une fois dans la semaine que ça va leur suffire. Il faut ajuster en jaugeant le changement de texture au fil des jours.
  • Hydratants à base d'eau
Ils sont tout indiqués pour une utilisation quotidienne. Ils aident à maintenir le taux d'hydratation au quotidien dans les cheveux, les protéger de la casse en les rendant plus souples. On le sait déjà ici, mais il est bon de le répéter, un hydratant estampillé à base d'eau est un produit capillaire dont l'eau fait partie des deux ou trois premiers ingrédients de la compo générale.
  • Hydratants à base d'huile
Ils sont plus indiqués dans le cas  où on a les cheveux défrisés à chaud, lissés ou mis en plis, car ils ne pousseront pas les cheveux à refriser - en rétablissant les pont hydrogène originels des cheveux - comme quand on les mouille. Pour plus d'infos sur le mécanisme, vous pouvez jeter un œil sur cet ancien post.
Le silicone ou l'huile va agir comme une barrière qui va protéger de l'humidité. Un conseil, ne pas les utiliser au quotidien, car à terme, ils peuvent devenir contre-productif. En effet, à force de faire barrière contre l'hydratation, le cheveux, dessous peut se dessécher.

Voili, voilou pour aujourd'hui ! Et encore désolée pour le retard ! :-s

jeudi 24 novembre 2011

Un an de henné / indigo

Coucou les filles !

Aujourd'hui, n'ayant pas trop le temps de m'épancher sur le blog pour cause de rendez-vous divers, je vous fait un petit post de feignasse...

Ce mois-ci, ça fait un an que je suis devenue une fan du henné/indigo... Du coup, je profite de l'occasion pour faire une petite perspective en images...

 

Résultat de la première expérience, sur la première photo. C'était un henna gloss, à savoir un hénné coupé avec de l'AS et des huiles... J'ai eu les cheveux durs comme du crin, juste après le rinçage !


Deuxième expérience sur la deuxième photo. Toujours en mode henna gloss. Comme on peut voir, c'est bien noir, mais à la lumière, ça faisait déjà des reflets très sympas. Là, le démêlage post rinçage a été plus facile.


Texture et couleur après environ 6 mois de henné. A partir du troisième, je suis passée à la formule henné + indigo + HV et depuis, je ne l'ai plus lâchée. Elle me convient super bien. Avec le henné de chez HIC, plutôt que celui de chez AZ.  :-)


Photo de ma texture une dizaine de jours après mon dernier henné. Le bilan, c'est que ça m'a donné du volume et une jolie couleur ! Je re-signe pour une nouvelle année ! ;-)

Et vous les habituées du henné, ça fait combien de temps que vous le pratiquez ?

mercredi 23 novembre 2011

Qu'est-ce qui peut nous pousser à revenir au naturel ?

Coucou les filles !

Aujourd'hui, je suis mieux réveillée qu'hier, donc à l'heure pour papoter cheveux ! ^ ^ 
Alors au programme du jour, du blablatage autour de la question du titre ! Avant que je ne commence, d'ailleurs, je vous invite à partager votre avis perso dans les coms, après, hein ! Histoire de continuer à papoter toutes, après ! ;-)

Enfin bref ! Donc ici, on parle beaucoup de soin des cheveux, on partage des astuces adaptables aussi bien aux cheveux chimiquement modifiés qu'aux cheveux naturels, on accueille à bras ouvert aussi bien les défrisées que les naturelles, etc. Après tout, des cheveux, ça reste des cheveux, quoi qu'on puisse leur faire, c'est vraiment dommage ce clivage qu'on peut parfois trouver. La liberté, c'est pouvoir passer de l'un à l'autre, si on a envie, il me semble, et donc ces derniers temps, je me suis posée la question et j'ai lu tout ce que j'ai pu trouver sur le thème pour y réfléchir ensuite...


J'imagine que vous froncez des sourcils, derrière vos écrans... Vous vous demandez si je suis en train de vous annoncer à mots couverts que je suis en train de me décider à transitionner, hein ? Eh bien non, toujours pas. Mais comme j'aime remettre en question tous mes acquis, je soumets régulièrement au questionnement mon raisonnement interne sur le sujet. Je sais qu'un jour, je pourrais y revenir, au naturel, mais je n'en ai toujours pas envie. Cela dit, ça ne m'empêche pas de déjà réfléchir aux raisons qui pourraient m'y pousser. Les voici donc !
Je pourrais revenir au naturel, parce que...
  • ça constituerait un nouveau challenge pour moi
 Oui, après avoir enfin compris comment m'occuper de mes cheveux à l'état défrisé, ce serait une nouvelle aventure - je n'irai pas jusqu'à dire nouvelle AC, tout de même - je devrais chercher à comprendre comment mes cheveux naturels fonctionnent et comment les faire, s'épanouir, puis aussi comment les coiffer... Bref, tout, rechercher ! Je ne m'ennuierais pas, ça c'est sûr ! :-)
  • ça allègerait - considérablement ! - mon budget coiffeur
Bon, je n'y vais pas si souvent que ça, mais 54 €*3 - maximum - ça ferait tout de même 162 € d'économisés. C'est toujours ça de gagné et à dépenser ailleurs. :-)
  • ça donnerait encore plus de volume à mes cheveux
 Pour le coup, à mesure que ça pousserait, je me retrouverais avec une Jackson 5 du tonnerre, moi qui aime le volume ! ^ ^
  • ça rendrait mes cheveux encore plus versatiles
Je pourrais les porter frisés un jour, bouclés le lendemain, et lissés le surlendemain. En gros, faire encore plus le caméléon que je ne le fais déjà.
  • ça donnerait une chance à mes cheveux l'occasion de maximiser leur potentiel santé
Et oui, revenir au naturel, c'est logiquement laisser de côté une agression majeure qu'on leur fait subir en les défrisant ou en les colorant chimiquement. Cela dit, ça ne veut pas dire que juste parce qu'on revient au naturel, on a automatiquement les cheveux super sains ! ça s'entretient aussi. ;-)

Voilà donc un petit panel de raisons motivantes - à mes yeux - de sauter le pas. Et pour vous, ce serait quoi, les raisons ? Celles qui ont sauté le pas, déjà, vous pouvez aussi donner votre avis, hein ! ;-)

mardi 22 novembre 2011

Comment préserver sa mise en plis le plus longtemps possible ?

Coucou les filles !

Aujourd'hui, je suis largement à la bourre, pour le post du jour. :-s 

Ce matin, je n'avais pas les yeux bien en face des trous, du coup, je me suis laissé le temps de bien me réveiller et d'avoir les idée à peu près en place avant de démarrer. Du coup, j'ai opté pour un petit post pratique et rapide sur la question des frisotti !


Alors pour ma petite expérience, j'ai remarqué que la frisouille arrive dans des cas bien particuliers. C'est chiant, ça tombe toujours mal, mais bon, pas d'inquétudes, il y a toujours moyen de s'en sortir ! :-) Le truc, c'est de lutter contre les excès : aussi bien la sécheresse que l'humidité. Déjà, pour commencer, voyons un mode résumé quelques éléments relatifs à la frisouille....
  • Les facteurs qui favorisent les frisotti
La porosité
Qui dit porosité - élevée - dit cheveux sensibles à l'humidité, donc sujets aux frisotti. Par contre, quand les écailles sont bien lisses et refermées - et gainées en plus ! - les cheveux restent bien disciplinés.
Le climat
Trop humide, les cheveux ont tendance à se gorger d'humidité, ce qui a pour conséquence de les faire gonfler.
Trop sec, les cheveux perdent excessivement leur hydratation interne, ce qui a pour conséquence de les rendre moins souples et même électriques, dans certains cas.
  • Les solutions anti-frisouille
 L'hydratation et le gainage des fibres capillaires
Si on n'a pas de lissage auquel on tient autant qu'à la prunelle de ses yeux, il ne faut pas hésiter à bien hydrater ses cheveux avec des produits humectants, ce qui aide les cheveux à rester souples et les boucles - quand il y en a - bien définies. Le gainage - aka scellage - avec une huile végétale ou même une crème ou un produit siliconé, lui, va servir à retenir plus longtemps l'hydratation appliquée au préalable dans les cheveux.
Dans le cas d'un lissage, mieux vaut éviter toute source d'humidité et utiliser des leave ins à base d'huile, et éviter la pluie comme la peste, mais au bout du compte, il faudra à un moment hydrater franchement ses cheveux, car ils le demanderont.
Les shampoings, AS et masques lissants
Ils permettent de préparer les cheveux avant même le séchage à avoir les fibres lissées et pas électriques quand ils contiennent des polymères. Il ne faut pas se priver et y avoir recours pour mater les frisotti, mais bien entendu, toujours de manière raisonnable, comme avec le silicone. ;-)
Éviction des situations à problèmes
Et oui, faire transpirer sa tête apporte de l'humidité - et du sel !!! un de nos pires ennemis - porter des bonnets ou chapeau en laine rend les cheveux électriques, donc hirsutes... 
Niveau produits, en temps sec et chaud, mieux vaut oublier les humectants comme la glycérine, dans la mesure où elle va dessécher les cheveux pour assurer sont propre fonctionnement.

Au final, le mieux pour éviter de perdre sa mise en pli, c'est de l'adapter à la fois au climat et aux éléments extérieurs et puis surtout de ne pas être trop rigide, genre vouloir à tout prix un lissage parfait et impecc un jour de neige ou de pluie alors qu'on n'a pas de parapluie. ^ ^

Voili, voilou pour le post - tardif !!!! - du jour ! ;-)

lundi 21 novembre 2011

Ma session soin du week end

Coucou les filles !

Vous avez passé un bon week end ? Pour ma part, oui, bien rempli et du coup, un peu fatiguant, mais heureusement, désormais, je ne bosse plus, donc je peux me reposer, en semaine. Cela dit, faut vraiment que je reste tranquille, maintenant ! Mais bon, je n'arrivais pas à me résoudre à laisser la chambre de Mininoune en plan. Là, à 2/3 motifs près, c'est presque fini et c'est super mimi !!!! :-) Bon allez, j'arrête de vous souler avec tous mes préparatifs. Chaque, lundi, c'est pareil, vous allez finir par en avoir marre. ^ ^

Aujourd'hui, un petit post cool pour commencer la semaine, sur ma session soin du week end.... En fait, je n'ai pas eu le temps de la faire, ou plutôt pas le courage,du coup, je la fais maintenant, là ! :-)

Alors cette fois ci, j'ai décidé de faire un prepoo à l’œuf, pour un petit shoot protéiné - en ce moment, mes cheveux aiment beaucoup -, puis après, je pense faire un shampoing, puis un soin après shampoing hydratant et gainant. Une petite session cocooning, de routine, en gros. :-)


Après ça, je vais sécher mes cheveux au sèche cheveux avec de l'air froid, mais pas à fond, histoire de les aider à prendre un pli facile à entre tenir jusqu'au prochain soin au milieu de la semaine.

Et vous, qu'avez-vous fait à vos cheveux ce week end, les filles / les challengeuses (je ne vous oublie pas. Bientôt deux mois, d'ailleurs ! ^ ^) ? Soin ou pas soin ? :-)

vendredi 18 novembre 2011

The Science of Black Hair : coiffures et entretien protecteurs

Coucou les filles !

Nous revoilà pour un petit vendredi Sistaslick ! La semaine dernière, c'était férié, du coup, ça avait allègrement sauté. Enfin... JE l'avais fait allègrement sauter ! :-p 
Bref ! Passons aux choses sérieusement, maintenant ! :-)

Alors Sistaslick, dans un des nombreux encadrés du livre parle de styles protecteurs. ça doit toutes vous évoquer quelque chose, hein ? Seulement, en français, le terme ne rend pas très bien ce dont on parle vraiment en anglais, alors je vais vous mettre le terme anglais et tenter de l'expliquer ensuite par une périphrase : 
Protective Styling


Vu comme ça, je suis sûre qu'une majorité dois penser que je chipote au niveau de la traduction, mais non, il y a une petite différence. En fait, pour la traduire fidèlement en français, on est obligé de passer par une phrase qui donnerait ceci :

Mode et style de coiffure visant à protéger les cheveux.

Vous voyez, ça va bien plus loin que le simple style protecteur qu'on a l'habitude d'évoquer ! :-) Pour revenir à Sistaslick, c'est justement ça, l'objet de son encadré, souligner cette petite différence de défrinition qu'on ignore souvent. Donc pour revenir au "protective styling", Sistaslick le décrit comme étant toute une stratégie mise en place pour réduire la casse et les agressions sur les cheveux. De cette stratégie, on peut faire ressortir une série d'actions spécifiques :
  • sélection et utilisation particulières de ses produits,
  • manière particulière de se laver les cheveux,
  • manière particulière de les conditionner, de les coiffer et les manipuler,
  • attitudes particulière face aux traitements chimiques.
Alors, vous auriez pensé que derrière le simple terme anglais "protective styling", on pouvait ranger tout ça, vous ?

jeudi 17 novembre 2011

Les produits chouchou des hairloveuses américaines

Coucou les filles !

Aujourd'hui, place à un petit post de blablatage qui va très probablement nous intéresser toutes ! Je ne tiens pas plus de suspens - de toute façon, le titre annonce déjà la couleur ! ^ ^ - on va parler des produits auxiliaires de pousse dont nos consœurs hairloveuses américaines raffolent en ce moment.


Au fil de mes lectures sur les forums, les blogs et autres articles en anglais, j'ai pu relever une petite liste de produits très populaires qui, selon les témoignages - car je ne les ai pas tous testés personnellement - fonctionnent du feu de Dieu pour booster la pousse des précieux. Bon, sans transition, commençons tout de suite à lister ! :-)
  • Les produits pour chevaux - à l'origine : Megatek, Mane n Tail...
La première fois que j'ai entendu parler de produits pour cheveux utilisés sur des "cheveux humains", c'était dans un article sur Sarah Jessica Parker (Carrie Bradshaw de Sex and the City) où elle confiait quelques uns de ses secrets de beauté : elle se lave les cheveux avec les produits Mane n Tail, manifestement. Je ne sais pas si c'est toujours le cas aujourd'hui, mais quand on voit sa jolie crinière bouclée, ça donne envie de tester. Pour ma part, j'ai essayé avec le Mégatek et jai partagé mon expérience avec vous ici et .
  • Le Ovation Cell Therapy
C'est le système "pour être humain" qui est l'équivalent du Megatek. Ses concepteurs (du même groupe que ceux de Megatek) prétendent qu'il accélère la pousse des cheveux en stimulant les follicules pileux qui sont au stade de repos. C'est alléchant, mais côté prix, à cause de sa popularité, le système casse un peu le porte monnaie... Avis aux plus courageuses, sur ce coup là ! ^ ^
  • Le MSM
On en a déjà parlé, sur le blog, ici. Je vous laisse vous rafraîchir la mémoire en relisant le post dédié si vous les souhaitez ;-)
  • La biotine
Idem que pour le MSM. ça se passe par .
  • Le piment de Cayenne
Cette technique, je l'ai vue notamment chez Sunshyne du blog Hairlicious et sur son forum Hairlista. ça consiste à appliquer un mélange d'huile végétale et de piment de Cayenne un peu chauffés sur le cuir chevelu pour activer la circulation sanguine, ce qui a pour conséquence de contribuer à une meilleure nutrition des racines et donc une amélioration de la pousse... Seulement, le piment, ça pique, faut pouvoir le supporter ! :-s
  • Le miconazole nitrate
Chez nous, cette molécule se retrouve dans la crème Daktarin, notamment... Mais les américaines le nomment le plus souvent Monistat. A l'origine, c'est une crème qui a été conçue pour le traitement des mycoses vaginales, mais une inspirée a détourné son utilisation sur le cuir chevelu, pour stimuler la croissance des cheveux. Beaucoup disent que ça fonctionne du tonnerre et que leur pousse s'est bien vue boostée et qu'elles ont gagné pas mal de centimètres. Pour ma part, je n'ai pas essayé, de toute façon, le Daktarin, ça se chope notamment sous ordonnance, donc je n'ai pas insisté. Une blogueuse Frenchie teste en ce moment, Didy.c de Afrohailand.
  • Le complément capillaire Hairfinity
C'est le complément chouchou en ce moment chez les américaines, mais il fait une arrivée en force chez nous aussi. Au début, j'étais très sceptique quand je lisais les témoignages et voyais certaines photos, mais tout de même, pour en avoir vu de récentes sur des hairloveuses de chez nous, ça pique ma curiosité. Il se pourrait bien que je finisse par tester moi aussi. Par contre, niveau prix, ils surfent sur leur popularité, chez Hairfinity ! C'est pas donné, mais les frais de port, c'est encore pire ! Pour voir un résultat récent des effets de Hairfinity, cliquez .

Voili, voilou ! Comme vous pouvez constater, je n'ai pas mis les produits Aphogee dans la liste, car même s'ils sont encore populaires chez nous pour certaines, le buzz est passé pour les américaines et elles ne font pas de challenge avec ces produits là alors que les autres - ceux que j'ai listés plus haut - oui.
Autrement, j'ajouterai que bien que j'aie listé ces produits chouchou, le but, n'est pas de se jeter dessus comme des affamées sur du pain en espérant faire pousser ces cheveux de Raïponce dont on rêve depuis longtemps, mais de savoir ce qui existe pour nous aider éventuellement. L'important reste tout de même notre routine au quotidien et la patience dont on fait preuve pour s'occuper de nos précieux. Il faut leur laisser du temps. Cela dit, on peut céder à la curiosité et tester des trucs de la liste, tout de même. Pour ma part, j'ai cédé à quelques trucs et vous ? Quels résultats avez-vous eus ? :-)  

mercredi 16 novembre 2011

Zoom sur l'ail et l'oignon

Hello les filles !

Aujourd'hui, on va se faire un petit post de savante, mais aussi assez amusant. On va parler ail et oignon pour le bienfait de nos cheveux ! ^ ^
Et oui, souvent, on les critique tous les deux parce qu'ils donnent une haleine de chacal quand on en mange, mais de par leur composition innée ils sont tous les deux bénéfiques pour nos cheveux et tout particulièrement nos racines.
  • Mini zoom sur l'oignon
Alors en fait, il contient beaucoup de soufre. Intéressant, n'est-ce pas ? D'autant plus quand on sait que les cellules au niveau de la racine des cheveux en comportent pour procéder à la synthèse et la constitution de la kératine, composant principal de nos précieux. :-)
L'oignon possède également des propriétés anti-bactériennes, stimulatrices (circulation sanguine), nutritives. Il contient les vitamines A, B6 et C, du calcium, magnésium et du potassium, notamment. 
ça me fait faire un rapprochement, d'ailleurs, vous avez déjà du entendre que le régime méditerranéen était bon pour la santé et notamment, le coeur, non ? Et bien il se base entre autres choses sur notre copain l'oignon ! ;-)

  • Mini zoom sur l'ail
Bah en fait, le zoom va être rapide, parce que l'ail a les mêmes propriétés ainsi qu'une composition similaire à l'oignon, ce qui le classe d'emblée dans la famille des produits naturels favorables à la croissance des cheveux. Donc en résumé, on y retrouve le soufre, les vitamines et puis aussi la même propriété anti-bactérienne que chez l'oignon.
  • Comment composer avec l'ail et l'oignon dans nos histoires de cheveux ?
Tout dépend du degré de courage qu'on a. Ou plutôt du degré d'aristocratie de notre nez... ou de celui de notre chéri. ^ ^
- On peut l'utiliser en externe en se massant le cuir chevelu en prepoo avec du jus d'ail et / ou d'oignon. On laisse poser 30 minutes minimum - faut pas avoir peur de sentir la bruschetta, par contre ! - puis on procède à son shampoing et aux autres soins.
- Autrement, on peut l'utiliser en gélules à prendre en compléments alimentaires. ça évite d'empester toute la maison, mais on n'est pas à l'abri de relents un peu désagréables. :-s Mais bon, on n'est pas toutes à égalité devant le phénomène, donc à chacune de tester ! ;-)
  • En conclusion
Avec toutes ces qualités, l'ail et l'oignon sont sensés stimuler la croissance des cheveux et lutter contre la chute si l'on manque de souffre, car ils contribueraient tous les deux à aider les follicules pileux à se régénérer et donc stimuler la pousse des cheveux. Par contre, niveau odeur, faut s'accrocher ! Pour avoir tenté l'expérience prepoo à l'huile d'ail, l'odeur est sacrément tenace !!! ^ ^ Du coup, je n'ai pas tenu sur la durée, je dois l'avouer. Enfin !
Mais parmi vous, qui est prête à se faire une petite cure, les filles ? :-)

mardi 15 novembre 2011

Retour sur les braid outs

Coucou les filles !

Hier, dans mon dernier bilan post LB, j'ai évoqué le fait que je boude à nouveau mon sèche-cheveux, et que - attention, nouveauté ! - j'expérimentais un type de braid out. Et oui, vu que je ne suis toujours pas retournée défriser, je suis en pleine expérimentation de coiffures à manipulation limitée, pour ne pas avoir à trop composer avec mes presque 18 semaines de repousses, en ce moment et encore moins quand Mininoune sera là, mais aussi hydrater facilement mes longueurs et les préserver de la casse et la surexposition aux éléments.

Logiquement, je suis donc revenue aux braid outs pour lesquels je ne suis pas forte (mais j'y travaille !). D'ailleurs, ce post assez récent l'annonçait un peu, que j'allais m'y remettre plus sérieusement, donc voilà, c'est fait ! 

Bon allez, trêve de blabla, je vais vous dire ce que j'ai expérimenté, ces derniers jours ! Alors déjà, j'ai commencé sur des cheveux lavés de 3 jours, en faisant trois cornrows (j'ai choisi cette option d'après un conseil qui m'avait été donné dans les coms du post cité plus haut), un soir devant la téloche : une au niveau de chaque tempes, de taille moyenne, et une grosse au sommet du crâne. J'ai défait le lendemain matin pour aller bosser. Les boucles étaient assez uniformes mais moins définies au sommet du crâne. Du coup, j'ai décidé de faire quatre cornrows...
Elles sont grossières et surtout, les raies ne sont pas clairement définies...

 

Il y a tellement de repousses qu'on ne voit même pas le crâne, dis donc ! ^ ^ Sur la photo du dessous, on voit un peu mieux la taille des tresses.

Celles-ci, je les ai faites samedi, après avoir séché un peu mes cheveux et je les ai gardées jusqu'au lundi matin. Je voulais que ça sèche bien avant de défaire. Voilà ce qu'ont donné les ondulations....


C'est assez mignon et je trouve qu'il y a du progrès au niveau de la définition. :-) En tout cas, ça m'encourage à persévérer, parce que quand j'ai séparé les mèches, ça faisait encore plus naturel ! :-) Après, port du bonnet oblige, j'ai relevé le tout en chignon...


C'est super mignon, hein ? Je continuerai à montrer à mesure de mes progrès ! ;-) Affaire à suivre, donc !

lundi 14 novembre 2011

Bilan sur le Lissage Brésilien après trois mois

Coucou les filles !

Vous avez passé un bon week end ? Pour ma part, oui, bien occupé, dans l'ensemble, mais un peu au ralenti. Je commence à bien sentir qu'on est sur la dernière ligne droite, avec Mininoune, et du coup, je me traîne pour tout faire. Mon surnom de baleineau, je le porte vraiment bien, désormais ! lol Enfin !

Bon, revenons au papotage cheveux, maintenant ! :-) 
Vendredi dernier, c'était le jour du troisième mois de mon LB. ça passe suuuuuper vite ! Me revoilà donc pour un troisième et dernier bilan.

Sur ce troisième mois, j'ai bien senti qu'on était sur la fin des effets du lissage : plus l'odeur caractéristique dans les cheveux, moins l'impression du soyeux au toucher et plus d'efforts pour les sécher lisses, notamment. Après, je me demande si ce n'est pas aussi l'effet des repousses qui sortent au fil des semaines qui passent, parce que j'ai un volume de dingue, notamment au niveau des racines. D'ailleurs, ça me fait même un peu peur - comme d'habitude ! ^ ^ - parce que ça donne l'impression que les longueurs sont malingres, mais une fois que je vais défriser, je me rendrai compte que non. Enfin, en tout cas, je touche du bois pour que ce soit comme ça quand j'irai défriser la prochaine fois ! ;-)

Niveau protéines, j'ai recommencé à les inclure à ma routine de soins il y a environ deux semaines, avec le Replenishing Conditionner en SP. Les cheveux ont beaucoup apprécié. Ils ne sont pas cassants, mais j'ai senti qu'ils étaient près à recevoir à nouveau des protéines sans faire d'overdose. Juste après ma dernière session henné, pour être précise.

Au quotidien, je privilégie toujours les produits hydratants et gainants, deux fois par jours. J'insiste pas mal sur les repousses, car ce sont elles les plus gourmandes. Et puis pour sortir, surtout le matin, je couvre ma tête.

Niveau séchage, je n'ai pas effectué un blow dry complet et en plus, cette fois-ci, je n'ai que des photos de mon téléphone à partager avec vous parce que je n'avais pas le vrai appareil avec moi - Zhom était parti avec, la fripouille. 



C'est gonflé comme Vahiné, hein ? ^ ^
J'avoue, je n'ai pas voulu insister sur le séchage, parce que vraiment, à l'air chaud, mes cheveux n'aiment pas ça. Puis c'est trop long et le sèche-cheveux trop lourd ! Je sais, je me répète ! lol Mais bon, nouvel argument, j'ai testé un braid out juste après, donc.... ;-) Enfin !

Voili, voilou pour le dernier bilan sur le LB !
Maintenant, est-ce que je le referai ? Hum... dans l'immédiat, non. Au début, c'est assez sympa, mais en fait, je crois que je ne suis décidément pas assez accro au lisse et au sèche cheveux pour en profiter pleinement. 
Et oui, au final, c'est certes un soin, mais pour l'activer et retrouver le lisse soyeux, il faut de la chaleur après chaque lavage et vu que je suis une tête texlaxée, j'ai déjà le compromis que je souhaite avoir, donc aucun impératif à dégainer mon lisseur et mon sèche cheveux.
D'autre part, ça reste assez cher pour une utilisation comme je l'ai faite sur ces trois derniers mois et pour le côté protéines, bah il est possible de l'obtenir en faisant un Two Step, un SP maison avec des œufs ou même un traitement Hair mayonnaise renforcé par un œuf, donc bon...
Je referai ptet un jour, mais vraiment pas dans l'immédiat ! :-)

vendredi 11 novembre 2011

Semaine de congé + jour férié = ?

Coucou les filles !

J'espère que vous allez bien ! Bon bah aujourd'hui, normalement, c'était rendez-vous avec Sistaslick, mais dans la mesure où c'est le 11 novembre, tradition du blog oblige, je chôme ! Encore...

Mais promis, on se retrouve la semaine prochaine pour de nouveaux posts ! Profitez bien de ce long week end, les filles ! Bibizzzz ;-)

mercredi 9 novembre 2011

Complément capillaire Yves Rocher

Coucou les filles !

Vous allez bien depuis lundi ? Moi oui et bien que je sois en congés cette semaine, vous m'avez manquées, hier. Pourtant, je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer, hein, mais bon, pas de papotage avec vous sur le blog, ça s'est ressenti ! ^ ^ Enfin !

Me revoilà pour un petit post de présentation rapide d'un complément alimentaire ! En ce moment, il y a de gros émules autour des compléments alimentaires, vu qu'on sait que la saison automnale s'y prête pour donner un petit coup de boost à nos crinières. Du coup, on voit souvent revenir Forcapil, Nutricap, Vitalfan et compagnie, dans les discussions, ou alors des petits nouveaux comme Hairfinity, dont parfois, certaines attendent des miracles... Chacune son avis sur la question, mais je tiens juste à rappeler qu'un complément alimentaire, capillaire ou pas, ça ne remplace pas une alimentation variée et équilibrée, ni un mode de vie sain

Cela dit, on peut revenir au papotage léger d'origine ! Alors en fait, j'ai posé les yeux sur un autre complément capillaire que je ne connais pas du tout et que je n'ai jamais testé - logiquement : le complément alimentaire Ongles et cheveux de Yves Rocher. 


Je me suis renseignée un peu en posant quelques questions en magasin et en fait, c'est un complément comme les autres dans le sens où il est recommandé en cas de cheveux ternes, cassants ou ongles mous et cassants.
Niveau posologie, c'est simple, un comprimé une fois par jour. Sur la boîte, il y a écrit pendant un mois, mais en magasin, on conseille de prolonger au moins jusqu'à trois mois, surtout si c'est pour les cheveux. Bon point pour la vendeuse ! ;-)

En ce qui concerne la compo, produit Yves Rocher oblige, ça se veut principalement naturel. L'ingrédient premier, c'est le quinoa (bonne source de vitamines du groupe B). Mais tout de même c'est renforcé en vitamines. Regardez :
  • Extrait de pousses de quinoa (Chenopodium Quinoa), 
  • L-Methionine
  • Sirop de riz déshydraté ; 
  • Anti-agglomérants : phosphates de calcium, stéarate de magnésium, dioxyde de silicium ; 
  • Agent de charge : cellulose microcristalline ; gluconate de zinc ; 
  • Niacine (vitamine B3)
  • Agents d’enrobage : hydroxypropylmethylcellulose, cellulose microcristalline, acide stéarique ; 
  • Acide pantothénique (vitamine B5) ;  
  • Vitamine B6 ; 
  • Vitamine B12
Je me demande ce qu'il peut bien valoir... Il y des plus d'anti-agglomérants et d'agents de charge et d'enrobage que certaines vitamines qui nous intéressent, pafois. o_O

Niveau prix, sans promo, la boîte de cure d'un mois est tout de même à 21 euros - ça ne rigole pas ! - autrement, on le chope à 10,50€. 
Mon côté PJ n'a pas été assez titillé pour que j'aie envie de tester mais cela dit, je serai curieuse de savoir si quelqu'un a déjà testé et comment il a trouvé ça. Des témoignages à partager, les filles ? :-)

lundi 7 novembre 2011

Partie en escapade pour le week end... et plus, si affinités ! ^ ^

Coucou les filles !

Juste un petit post pour vous dire que je suis en escapade avec Zhom, pour son anniversaire. En fait, c'était hier, mais on est partis depuis samedi. On s'est dit qu'on allait saisir l'occasion, parce que c'est probablement notre dernière escapade à deux avant l'arrivée de Mininoune. Bref ! En gros, ça veut dire pas de post aujourd'hui, ça... En tout cas, pas de capillaire.

On rentre ce soir, mais après, bien que Zhom reprenne le chemin du boulot dès le lendemain, moi, je joue les prolongations ! Du coup, je vais en profiter pour me reposer à la maison le reste de la semaine. Je serai là, mais pas forcément devant l'ordi, donc je ne vais pas bloguer tous les jours. Ptet un jour sur deux. On verra ! :-p

En fait, passez faire un tour vite fait pour voir ! ça vous fera la surprise !

Bon allez, trêve de blabla, je vous souhaite une bonne journée et un bon lundi, les filles !
Bizzz

vendredi 4 novembre 2011

The Science of Black Hair : Identifier sa routine capillaire et en choisir une efficace

Coucou les filles !

Cinquième vendredi Sistaslick ! Aujourd'hui, on reste dans la lignée de celui de la semaine dernière en continuant à parler routine capillaire.
La semaine dernière, on a vu qu'on pouvait avoir trois grands types de routines capillaires à travers les exemples de Myra, Pam et Kayla. On va revenir plus amplement sur leur identification, à l'instar de Sistaslick ! :-)

Donc en règle générale, on peut dire qu'il existe trois grandes catégories de routines :
  1. La routine à maintenance récessive
  2. La routine à maintenance basique
  3. La routine de soins pour cheveux sains
A mesure qu'on évolue, on peut passer d'un type de routine à un autre, en fonction du changement de nos attentes. Dans ce cas, on change consciemment de routine - en tout cas, il faut l'espérer ! - mais parfois, il arrive que l'on bascule de l'une à l'autre de manière inconsciente. Du coup, le succès associé à tel ou tel type de routine dépendra de la capacité qu'on aura à faire les modifications requises pour satisfaire les "besoins" spécifiques de la routine choisie. Pour que ce soit un peu plus clair, on va décortiquer chaque type de routine capillaire pour voir ce qu'il en retourne. 
  • La routine à maintenance récessive
Celle-ci, elle est illustrée par l'exemple de Myra. Pour vous rafraîchir la mémoire, filez voir le post de la semaine dernière en cliquant ici. Au niveau de la partie gauche du premier tableau. Ayé ? Revenons à nos moutons, donc !

La routine à maintenance récessive, est une routine plutôt destructrice qu'on ne recherche pas forcément de manière volontaire. Pourtant, on est assez nombreuses à la suivre en le sachant plus ou moins. Le moyen de savoir si c'est cette routine qu'on suit est simple : bien que les cheveux poussent ils raccourcissent au fil du temps. En outre, voici une liste de choses qu'implique cette routine :

- Absence de sélection de produits appropriés et utilisation non correcte des produits choisis
- Sessions de lavages très espacées
- Pas d'hydratation / abus de produits protéinés
- Utilisation quotidienne d'outils chauffants
- Manipulations des cheveux trop rudes
- Utilisation abusive des colos et décolos
- Défrisages trop rapprochés (moins de 6 semaines de stretching)
- Utilisation abusive des tissages et perruques
- Coupes excessives pour se débarrasser des dommages

Quand on adopte sciemment ce type de routine, on sait que l'utilisation du fer à lisser tous les jours, c'est pas bon, mais on le fait quand même. On sait que l'association défrisage / colo n'est pas bonne, mais on le fait quand même... Tout ça parce que l'esthétique prend le pas sur la santé des cheveux...
  • La routine à maintenance basique 
Celle-ci, elle est illustrée par l'exemple de Pam. Pour vous rafraîchir la mémoire, filez voir le post de la semaine dernière en cliquant ici. Au niveau de la partie droite du premier tableau.
Ce type de routine est fréquemment utilisé, parce que c'est la plus simple et la moins prise de tête. Pas besoin de connaissances en quoi que ce soit, on peut même ne pas être intéressées du tout par le soin de ses cheveux, c'est pour dire !

En fait, cette routine ressemble beaucoup à la routine à maintenance récessive. On se fiche du soin du cheveu dans l'une et l'autre, mais dans le cas de la maintenance basique, on fait en sorte à ce que l'état des cheveux ne se dégrade pas. En gros, ils ne prennent pas de longueur, mais ils ne raccourcissent pas non plus.
Voici la liste de choses qu'implique cette routine :

- Sélection hasardeuse de produits ou utilisation inappropriée
- Sources d'hydratation rares ou substitution (graisses ou huiles à la place de vrais hydratants)
- Lavages et SP irréguliers
- Utilisation excessive de produits protéinés
- Utilisation quotidienne de chaleur directe (ou plus d'une fois par semaine)
- Coiffure avec manipulations excessives mais sans protection des pointes et des fibres capillaires
- Stretching modérés (8 à 10 semaines)
- Utilisation abusive des colos
- Tailloutages excessifs qui dépassent le taux de pousse ou alors tailloutages trop peu fréquents

Ce type de routine est donc le plus commun. C'est aussi souvent celui qui fait que la plupart d'entre nous reste désespérément coincé au niveau SL pendant des années. En fait, ce qui caractérise, cette routine, c'est l'absence de définition, ou alors le manque de définition. La stratégie n'est pas claire et ça part un peu dans tous les sens : du bon et du moins bon sont mélangés ensemble. Après, c'est la résistance des cheveux qui joue : on peut aussi bien rester coincée à NL qu'à SL.
  • La routine de soins pour cheveux sains
Celle-ci, elle est illustrée par l'exemple de Kayla. Pour vous rafraîchir la mémoire, filez voir le post de la semaine dernière en cliquant ici. Au niveau du dernier tableau.

Ici, c'est simple, c'est le type de routine qu'on adopte consciemment quand on démarre son AC. Au bout d'un certain temps à l'appliquer, on voit les cheveux s'allonger, car le taux de pousse surpasse le taux de dommages.
Voici ce qu'on retrouve généralement comme pratiques dans ce type de routine :
- Sélection attentive et stratégique des produits
- Niveau d'hydratation optimal
- Bon équilibre hydratation / protéines
- Protection des fibres capillaires et des pointes face à l'usure mécanique et à la chaleur
- Coiffures à manipulations limitées
- Cheveux naturels ou modifiés chimiquement (mais avec longs stretchings)
- Régime alimentaire et corporel sains

Et voilà. Donc en fonction des attentes qu'on a pour ses cheveux, il faut choisir un type de routine. Bien sûr, le récessif, une fois qu'on l'a bien identifié n'est pas très attirant, mais le basique, une fois qu'on a atteint sa longueur but, on peut y basculer pour un certain temps, puis revenir à la routine pour cheveux sains ensuite. Bref ! Tout dépend de ce qu'on veut !

Pour ma part, je crois que je suis passée un peu par les trois types de routine, mais que celle que j'ai maintenu le plus longtemps avant le début de mon AC, c'est la routine à maintenance basique. Depuis, je suis passée à la routine de soins pour cheveux sains parce que j'ai pour objectif de faire pousser mes cheveux. Et quand j'aurais atteint mon but, bah... on verra !

Et vous, laquelle aviez vous et laquelle avez-vous choisi, désormais ?

jeudi 3 novembre 2011

Soins profonds : pourquoi sont-ils bénéfiques pour nos cheveux ?

Coucou les filles !

Aujourd'hui, comme d'habitude depuis quelques jeudis, on va se faire un petit post pratique qui répond à une question qu'on se pose toutes à un moment ou à un autre dans notre AC : la question de l'efficacité des SP - surtout quand on a la flemme de bouger ses fesses du canap' pour aller en faire un ! ^ ^

Ah, juste avant de commencer ! Les sigles sont expliqués dans le glossaire, ici, pour celles qui ne le savent pas et / ou celles qui sont de passage mais qui pataugent. ;-)

Revenons à nos moutons, maintenant !

On sait que pour être malléables, nos cheveux ont besoin d'être "conditionnés", autrement dit, hydratés et gainés notamment, ce qui leur évite d'être secs, indisciplinables et cassants. 
Les après-shampoing que l'on utilise après le lavage - genre Revitalex, Humecto, les Ultra Doux, etc... - seuls et juste 5 minutes chrono, le temps de se savonner en attendant, ne suffisent pas pour traiter en profondeur nos cheveux. 
Il faut, au moins une fois par semaine,  faire un soin profond avec un masque - genre Hair Mayonnaise pour un SP protéiné ou un mélange AS + HV, bien crémeux, pour un SP hydratant - qui va poser au moins 20 minutes sur la tête, après avoir massé et enfermé sous une charlotte en plastique et un bonnet chauffant pour faciliter la pénétration sous les écailles des cheveux. 
Pour plus d'infos sur les SP, je vous propose de revoir ce post vieux de 2009, mais toujours aussi utile : cliquez .

Maintenant, pour finir de vous convaincre, je vais vous faire une petite liste avec quelques arguments en faveur des bienfaits des SP !
Les SP, c'est bien, parce que :
  • ça contribue à rétablir l'hydratation qui manque souvent à nos cheveux afro. Du coup, ils deviennent plus souples.
  • ça limite considérablement les dégâts causés par les traitements chimiques comme les colos ou les défrisages, mais aussi les agressions thermiques comme le sèche-cheveux ou les plaques lissantes. On voit donc moins de casse.
  • ça gaine les cheveux, ce qui facilite le démêlage. Ici, c'est du temps de gagné et moins de prise de tête quand on passe le peigne dans la tignasse.
  • ça contribue à améliorer la texture des cheveux (plus doux, plus brillants, moins frisouillés...)
Alors, convaincues maintenant ? Moi, depuis que j'ai découvert les SP, mes cheveux me disent merci. J'en fais au moins un par semaine, mais le plus souvent, deux, car ils sont gourmands, les précieux ! Et vous ?

mercredi 2 novembre 2011

La méthode "Tension Blow Dry"

Coucou les filles !

Vous avez passé une bonne journée, hier, malgré le temps pourri qu'il a fait ? Perso, j'étais dégoûtée. Lundi, il a fait un temps magnifique, mais je bossais, donc je n'en ai pas profité pleinement. Logiquement, je me suis dit que je me rattraperai le lendemain, bah je me suis bien fait couillonner, sur ce coup !!!!  Il a fait un temps de chien ! Pfff ! Me suis consolée en m'occupant des affaires de Mininoune, du coup. :-)

Enfin ! Bon, revenons au capillaire ! Hier, je ne me suis pas lavée les cheveux - en même temps, trop tôt par rapport au henné et puis avec toute cette pluie, c'était même  pas la peine ! - mais ça ne m'a pas empêchée de penser à ce que je vais tester prochainement dans mes lavages. Peut-être ce week end, d'ailleurs : la méthode tension blow dry.

C'est une méthode que j'ai repérée depuis l'été dernier chez MissKibibi, mais à laquelle je n'ai pas laissée sa chance jusqu'ici. Seulement, à 16 semaines de stretching et pas encore de défrisage en vue, il faut absolument que je trouve le moyen de composer avec les repousses grandissantes que j'ai et surtout ne pas les autoriser à s'emmêler, ce qui occasionnerait de la casse.

Je ne suis pas une grande adepte du sèche cheveux, comme on le sait, parce que trop long, trop technique, trop de flemme et trop agressif à mes yeux. Mais là, avec la méthode tension blow dry, on n'a même pas besoin de peigne américain, ni même de passer le sèche cheveux dans la partie des cheveux texlaxés.

En ce qui concerne le modus operandi, c'est simple, on procède par petites sections de cheveux humides qu'on sèche les unes après les autres, en tirant doucement sur les racines, pour les décrêper pendant qu'elles sèchent. On utilise l'embout bec diffuseur normal dans le sens de fermeture des écailles. 

A la fin, on doit se retrouver avec les repousses détendues et moins volumineuses et aussi plus facile à peigner. C'est donc tout bénef', non ? 
Donc voilà, c'est ce que je projette de tester d'ici la fin de semaine. Bien entendu, je viendrai montrer des photos ! ;-)

Qui a déjà essayé ? Qui pense tester ?

mardi 1 novembre 2011

Férié !!!

Coucou les filles !

Bon bah comme d'hab, pas de post aujourd'hui, pour cause de jour férié !


ça me fait une petite pause de blog pour mieux rebondir encore demain ! Profitons-en toutes, de cette journée off qui casse la semaine. D'ailleurs, je file tout de suite, moi !

A demain les filles ! Tcho ! ;-)