vendredi 25 juin 2010

Alimentation acido-basique et cheveux... Partie 1

Hello les filles !

Aujourd'hui, on va un peu parler alimentation. Dans le cadre du challenge, on commence déjà à faire attention à ce qu'on mange pour aider nos cheveux pousser dans de meilleures conditions.
Là, c'est encore une autre point à observer pour nous aider encore plus : l'équilibre acide/base.
  • Acide ? Base ? C'est quoi, ça ?
Alors en fait, je ne sais pas si vous vous souvenez de quelques cours de chimie... Honnêtement, ce n'est pas moi qui vais vous en vouloir pour ça. Une fois le bac passé, j'ai fait un feu de joie avec toutes mes notes de cours... ^^ Bref ! Alors pour revenir à ce que je commençais à dire, acide et base, ça doit peut être vous rappeler vos cours de chimie au lycée ? Et bien vous avez de bon restes alors ! ^^

Du coup, vous devez savoir que le pH (aka potentiel Hydrogène) représente une échelle qui mesure le degré d'acidité ou d'alcalinité (autre terme pour désigner "base") d'une substance. Pour rappel, le pH varie entre deux pôles évoluant entre 0 (acidité absolue) et 14 (alcalinité absolue). Sur cette échelle, il y a un point d'équilibre : c'est le 7, à savoir que l'élément en question n'est ni acide, ni basique (alcalin). On dit que son pH est neutre. Cette photo doit probablement réveiller d'autres souvenirs, encore...

Le fameux papier pH qui nous permettait de mesurer les taux d'acidité (ou pas) des trucs, pendant les TP de chimie ! C'est comme ça que j'avais appris que la javel, ça a un pH basique (ou alcalin, c'est même chose) et que le vinaigre, le pH était acide. Vous voyez, je retiens des trucs super utiles, parfois ! ^^

Pour revenir à nos moutons, je voudrais dire que toute substance possède un pH : notre peau, l'eau, les cheveux, la nourriture, le sang... tenez, par exemple, le pH du sang s'élève à 7,4. Il est donc très légèrement alcalin, mais bon, comparé au vinaigre et à la javel, il n'y a rien d'extrême. Tout ça m'amène maintenant à la prochaine section...
  • Acide et base dans l'alimentation
Nous voilà, dans le vif du sujet ! :-) Pour fonctionner, notre corps a besoin d'ingérer des nutriments des trois grands groupes qu'on connaît toutes : les protéines, les lipides et les glucides. Sans compter les vitamines et les minéraux.

Une fois ingérés, il les trie, les digère et les transforme pour les utiliser dans les différentes parties du corps en les transportant dans le sang. Vous vous souvenez que plus haut, on a dit que toute substance possédait un pH et que celui du sang était de 7,4 ? Et bien c'est ici que notre histoire d'échelle joue son rôle ! En effet, les aliments, au moment de leur digestion provoquent des réactions en chaîne. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais plutôt faire appel à vos réminiscences de cours de biologie : vous savez toutes que pour digérer, le corps produit du suc gastrique ? Eh bien le contact entre les aliments et ce suc entraîne le procédé du métabolisme (de chaîne en aiguille) et du coup (les scientifiques, je vous présente mes plus plates excuses pour cette vulgarisation très rapide), le pH d'origine des substances ingérées change : le corps prend tout ce dont il a besoin et laisse le reste, à savoir les toxines et les acides, qu'il va éliminer ensuite par les poumons, les reins et la peau notamment (urines, selles, sueur...).
En fait, le corps s'équilibre pour avoir un pH neutre, à peu près comme le sang, d'où l'importance de l'élimination ET d'une alimentation correcte.

Tout ça me fait venir à l'enjeu de l'alimentation : notre alimentation, est-elle "acido-basiquement" équilibrée ? Pas du tout ! Même si on n'a pas l'impression de manger acide, l'intérieur du corps sait que c'est tout le contraire. Selon les études de nutritionnistes, on sait que ce que l'on mange aujourd'hui a tendance à être trop acidifiant. Quand on dit "acidifiant", on entend par là des aliments qui, après métabolisme, laissent des déchets acides dans le corps. Vous me direz peut-être "Pas de panique, Nounoune, tu as dit que le corps élimine ce dont il n'a pas besoin !". Certes, mais figurez-vous que notre mode de vie de plus en plus sédentaire ne nous facilite pas la tâche.

Et oui, on bouge moins, donc on transpire moins et on boit beaucoup moins d'eau (au profit d'autres cochonneries). Tout le contraire de ce qu'il faut faire pour bien éliminer. En fait, le corps, c'est un cercle vertueux quand il fonctionne bien : plus on bouge, mieux on élimine et mieux il se porte. Et la nourriture participe à ce bien être.

Dans le cas contraire, on garde ses toxines et acides dans le corps, et comme on mange majoritairement des aliments acidifiants, on "stocke" des acides dans le corps. En plus. Je dis "stocke", car à un moment, le corps se fatigue et lutte moins bien pour remettre l'équilibre acide-base à flot. Dans les cas extrêmes, ça finit en acidose (maladie), mais le plus souvent, ça encrasse l'organisme qui devient fragilisé et plus enclin aux inflammations diverses...

ça a l'air horrible, tout ce que je vous raconte, mais pas de panique, on peut facilement changer la donne en modifiant quelques petits trucs au quotidien. Mais ça, je le réserve pour un ou deux prochains posts, vu le pavé que je viens de vous faire ! ^^
Avant de partir, je vous donne le programme :
  • Acide, base et cheveux : les conséquences d'un déséquilibre
  • S'alimenter équilibré en terme acide-base
  • Découverte des aliments acidifiants et "basifiants"
  • Autres pistes de lecture...
Voilà, c'est tout pour aujourd'hui ! :-)

2 commentaires:

  1. waou j'aime bcp ton blog, de supers conseils ! continue comme ca!

    http://sochocolate.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup ! JE viens de jeter un oeil à ton blog et il me plait bien aussi ! :-)

    RépondreSupprimer