samedi 31 décembre 2011

Bon réveillon !

Coucou les filles !

Alors là, c'est de la triche, c'est un message rédigé à l'avance, parce que je ne suis pas là en vrai pour vous l'écrire aujourd'hui, mais je tenais tout de même à vous laisser un petit mot pour le jour-même :
Je vous souhaite à toutes un bon réveillon de la Saint-Sylvestre et vous dis à très bientôt ! Bibizzz


samedi 24 décembre 2011

Happy Holidays !

Coucou les filles !

A jour exceptionnel post exceptionnel ! :-)

En fait, c'était juste un petit message pour vous souhaiter un  bon réveillon ce soir, en famille, entre amis, bref, avec des gens que vous appréciez bien.
J'espère que vous serez gâtées, pas forcément de manière matérielle, mais juste en moments riches en émotions positives.

Profitez bien les filles ! Bizzz à toutes ! ;-)

PS : cette année comme je n'ai pas tellement droit au champ', bah ce sont les chocolats et la bûche qui vont prendre cher ! Na et toc ! ^ ^

vendredi 23 décembre 2011

The Science of Black Hair : l'eau dessèche t-elle vraiment les cheveux ?

Coucou les filles !

Allez, vendredi Sistaslick aujourd'hui ! Et celui là, il est bien sympa, parce qu'il s'attaque à une idée reçue qui a la dent très, très dure ! Obligé, vous l'avez déjà toute entendu au moins une fois :

"L'eau, c'est pas bon pour les cheveux, ça les rend secs et cassants."

Avec tout ce qu'on sait maintenant sur les cheveux, on voit bien que c'est un postulat qui n'a niu queue ni tête. Ce n'est pas logique. Déjà, si l'eau n'était vraiment pas bonne pour les cheveux, il faudrait ne jamais se laver la tête - et bonjour les remugles bien crasseux ! Et puis ceux qui se lavent la tête tous les jours finiraient par devenir totalement chauves, or ce n'est pas le cas.

Nos cheveux afros ont désespérément besoin d'hydratation. Plus que tout autre type de cheveux, d'ailleurs. En fait, la vraie question à ce poser, dans cette histoire, c'est la suivante : 

"Comment se fait-il que certaines personnes semblent expérimenter de la sécheresse alors même qu'elles se lavent les cheveux avec du shampoing et qu'elle utilisent ensuite un AS ?"

La réponse est que la plupart du temps, quand on a les cheveux et le cuir chevelu secs, cela provient de l'utilisation de produits capillaires inappropriés à un usage fréquent ou tout simplement à la nature de nos cheveux afro. En règle générale, les produits capillaires présentés comme hydratants pour les cheveux afro sont :
  • Soit, huileux,lourdement siliconés, gras ("vaselineux")...
  • ou alors décapants (comme les shampoings) pour qu'ils puissent ôter les dépôts des produits  cités juste au-dessus. 
Ils ne sont pas du tout destinés à hydrater correctement nos cheveux et en les utilisant sur une base régulière, c'est là, qu'on les dessèche, les cheveux. Parce qu'ils sont en quelque sorte trop propres - rapport aux shampoing décapants - et pas assez hydratés. Et lorsque des cheveux décapés ne sont pas correctement hydratés en retour pour les rééquilibrer, ils ne leur reste plus qu'une option : devenir secs, puis cassants.

Bon, on vient de casser du sucre sur le dos des produits décapants qui dessèchent sévèrement nos cheveux, mais les autres (huileux, siliconés, gras... dont on parlait tout à l'heure ne sont pas mieux. En effet, ils alourdissent les cheveux et ne contribuent absolument pas à hydrater ni à améliorer la texture de nos fibres capillaires. En fait quand on les utilise, on a l'impression qu'il font l'affaire sur le coup, mais à moyen et long terme, on se rehd compte que les cheveux tirent la tronche.

Au final, dans la foultitude de produits qui nous sont proposés sur le marché, il n'y en a pas beaucoup, beaucoup qui nous conviennent réellement pour l'hydratation et souvent, on n'arrive pas à choisir le bon. Voilà pourquoi on a l'impression d'avoir les cheveux secs quand on tente de les hydrater. Vous voyez, ce n'est pas directement à cause de l'eau. ;-)

jeudi 22 décembre 2011

Un peu de lecture, mais pas de moi

Coucou les filles !

Aujourd'hui, je commence la journée par le partage d'un article que j'ai lu grâce à LaManouchka. Vous allez voir, l'histoire est énorme... Pour éviter de vous faire ouvrir une autre page ou alors quitter le blog, je vous le colle ici...
------------------

Un coiffeur risque la prison pour avoir coupé des cheveux

Une jeune fille de 21 ans en Belgique (Juprelle) a décidé de poursuivre en justice un coiffeur après que celui-ci lui ai coupé les cheveux. Celle-ci avait expressément demandé à garder ses longueurs, mais son coiffeur lui aurait coupé plus de 25 centimètres de cheveux. Retour sur cette histoire à se couper les cheveux en 4, qui je l'espère, ne fera pas jurisprudence...

Nataëlle, 21 ans, a décidé de poursuivre en justice une filiale de salons de coiffure belge pour ne pas avoir respecté ses engagements, alors qu'elle avait été sélectionné comme modèle pour une démonstration. La jeune juprelloise, qui officie dans la mode et dans le monde de la danse a accepté de défiler pour une démonstration de coiffure, avec pour unique condition de ne pas se faire couper ses longueurs. Après la coupe, elle s'est rendu compte que le coiffeur lui avait coupé entre 20 et 25 cms de cheveux par certains endroits. Le salon de coiffure à proposé à la jeune femme un dédommagement, que celle-ci a catégoriquement refusé.

Il est à noter que le seul engagement tenant les 2 parties s'était effectué de manière verbale. On est ici exactement dans le même cas de figure que la cliente qui demande à son coiffeur de lui couper juste les pointes, et qui se fait raser la tête... Alors doit-on enregistrer toutes les demandes verbales que l'on fait à son coiffeur? Une chose est sûre, le coiffeur n'ayant pas respecté son engagement (même verbal), était dans l'obligation morale de proposer un dédommagement à sa cliente (ce qui a été fait).

En revanche, il est anormal que la cliente refuse cet arrangement à l'amiable, et aille jusqu'à saisir les tribunaux. De plus, cette histoire me fait penser à cette jeune fille de 17 ans qui a poursuivi son tatoueur pour lui avoir tatoué 27 étoiles sur le visage alors que celle-ci lui en aurait demandé 1 seule dans le cou (au final, celle-ci a avoué avoir elle même demandé de tatouer les étoiles, contre l'avis de son tatoueur). J'ai du mal à croire que la cliente ne se soit rendu compte du "désastre" qu'à la fin de sa coupe de cheveux...

Enfin, une chose est sûre, le monde de la mode et de la danse étant tout petit, celle-ci risque d'avoir un peu de mal à retrouver de nouveaux contrats pour officier en Belgique... Le salon de coiffure, quand a lui, a su tirer profit de cette expérience bien peu plaisante, et fait désormais signer à tous ses modèles des contrats complets... [...] 


------------------
Alors ? Qu'en pensez-vous ? Ma première réaction, ça a été de dire que c'était bien fait pour le coiffeur, car ils ont toujours cette vieille manie de toujours couper plus qu'on e leur demande. Gné !!!! Mais avec du recul, je me dis que la "victime", elle a bien du voir avant la fin qu'il y avait un hic, tout de même, nan ? Vingt-cinq centimètres de cheveux en moins, ça doit assurément alléger la têteavant même la fin de la coupe ! Enfin... Cette histoire prouve bien que la question de la confiance dont on a un peu parlé dans ce post de la semaine dernière, bah c'est pas loin d'être réglé ! Vous ne pensez-pas ? :-)

mercredi 21 décembre 2011

Une question pour vous...

Coucou les filles !

Aujourd'hui, je partage avec vous une des mes cogitations de ces derniers temps.

J'ai fait une petit bilan capillaire de ma grossesse et je trouve qu'au fil des mois, mes bouclettes ont bien mué. Je les ai trouvées bien présentes, très volumineuses et très vrillées, tout du long, mais après, je ne sais pas si c'est le fait de les voir au quotidien et de ne pas avoir redéfrisé depuis juillet dernier - et en plus, coupé pas mal au passage - mais je n'ai pas l'impression d'avoir eu une pousse flagrante. Je crois que j'ai à peine récupéré ce que j'avais l'été dernier. Hum... ça fait chipoteuse, ce que je viens de dire, je trouve ! ^ ^ Tant pis, c'est dit !

Je n'irai pas jusqu'à dire que je suis déçue - faut pas pousser mémé, tout de même - mais en fait, j'ai du mal à voir l'état de mes progrès avec toutes ces repousses hyper bouclées, et puis même, je n'ai pas l'impression de reconnaître mes cheveux. Vous me direz, avec le shoot d'hormones que j'ai en perfusion depuis neuf mois, ça doit être plus que normal ! ^ ^

Ce qui me turlupine, si je puis dire ainsi, c'est l'éventualité de ne pas pouvoir retrouver mes cheveux comme avant la grossesse et donc avoir à recommencer mon AC a zéro. ça me soulerait bien, ça. Mais en même temps, je crois que c'est totalement probable, vu que pendant neuf mois, on ne s'appartient même plus dans son propre corps et qu'après, on n'arrête pas de dire qu'il faut du temps pour se "retrouver". Ok, il faut du temps, mais pour les cheveux, j'ai déjà tellement attendu que si je dois faire encore marche arrière, ça va m'énerver. :-$ Oui, j'avoue, je prône la patience, mais moi-même, je ne suis pas tous les jours patiente. C'est vraiment pas facile, en fait. Hairloveuse aguerrie ou pas. o_O

Du coup, tout ça de blabla pour en venir à ma question :

Les mamans aguerries, qu'est-ce que vous avez expérimenté avec vos cheveux, après l'accouchement ? Est-ce que vous les avez vite retrouvés tels que vous les connaissiez avant la grossesse ? Racontez-nous tout ça ! :-)

mardi 20 décembre 2011

Zoom sur le romarin

Coucou les filles !

Aujourd'hui, on va se faire un post un peu académique sur le romarin ! 

Et oui, de temps en temps, j'en parle sur le blog, car j'en utilise en poudre, en feuilles séchées à infuser ou encore sous forme d'huile essentielle. Enfin, pour le dernier truc, pas trop, ces derniers temps, mais autrement, j'aime beaucoup aussi, sous cette forme. Enfin bref !

Tout ça, c'était pour vous dire que le romarin méritait son post à lui tout seul. Bon, bah c'est parti !!!!
  • Commençons par décliner l'identité de l'intéressé
Le romarin ou romarin officinal - aka rosmarinus officinalis, de son petit nom latin - est un arbuste de la famille des lamiacées et pousse à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen, en particulier dans la garrigue, mais aussi aux antilles.
C'est une plante mellifère dont on tire le miel de romarin. Le tout est utilisé en phytothérapie (les HE qu'on arrive à en faire), en cuisine (en tant qu'épice), en parfumerie, etc.
  • Propriétés
Le romarin stimule la circulation sanguine et donc par extension, les follicules des cheveux.
Il est également antifongique et lutte contre les pellicules.
Le romarin est aussi réputé pour ralentir la chute de cheveux. Il préviendrait la calvitie, mais aussi la canitie (vous savez, le fait d'avoir des cheveux blancs ?), lorsqu'on l'utilise sur une base régulière. Voilà de quoi s'en faire un bon ami, du romarin, pas vrai ? :-)
  • Mode d'utilisation du romarin
On peut le mettre à toutes les sauces, dans ses soins. Dans les prepoo, dans le shampooing ou l'AS pour le lavage, dans les SP... Il suffit de mettre quelques gouttes dans les préparations quand on a choisi d'iutiliser l'huile essentielle. Attention, il ne faut pas abuser au niveau de la quantité d'HE, car elle peut provoquer des crises d'épilepsie. Prudence, donc.
Autrement, sous forme de poudre ou de feuilles séchées, on peut en faire des infusions que l'on utilise en rinçage, par exemple. Pour ma part, j'utilise fréquemment les infusions de romarin pour mélanger mon henné/indigo mensuel. On peut également en faire une huile infusée pour l'utiliser en massage sur le cuir chevelu, tout spécialement. 
Enfin, avec de l'imagination et un peu d'ingéniosité, on peut trouver plein de manière de profiter de ses bénéfices sur nos précieux.

Comment vous l'utilisez, vous ? :-)

lundi 19 décembre 2011

Des fois le défrisage vire à la folie

Coucou les filles !

J'espère que vous avez passé un bon week end ? Pour ma part, oui, mais hier, je me suis traîné un mal de dos bien carabiné. Mininoune pèse comme une pierre. Pfiou !!! Enfin !

Aujourd'hui, on va commencer la semaine avec une petite vidéo qui m'a scandalisé, personnellement. Cette femme est folle et je plains la tête pleine de défrisant (et les yeux qui piquent, manifestement) qui est penchée dans l'évier, aussi. La vidéo est en anglais, mais ce n'est pas grave, les images parlent d'elles-même.


Honnêtement, ça ne donne vraiment pas envie d'être défrisée, à ce "prix" là. Et celui qui filme, non mais quel couillon, alors !!!

vendredi 16 décembre 2011

The Science of Black Hair : Choisir ses produits capillaires

Re !

Bon, alors me revoilà - plus tardivement que je ne le pensais - comme prévu pour le  tout petit vendredi Sistaslick de cette semaine.  :-) 
Cette fois-ci, on va parler un peu du choix des produits capillaires quand on est dans son AC...

Donc logiquement, pas besoin de sortir de la cuisse de Jupiter ni d'être super fortiche en connaissances capillaires. Dès qu'on a un tout petit peu de connaissances et de prise de conscience de ce qu'il faut faire, on sait que pour choisir ses produits capillaires - au delà du fait de demander des avis à d'autres utilisatrices - il faut commencer par lire les étiquettes qui figurent dessus.

En effet, quand on a de bons - pour ses cheveux à soi - produits capillaires et que notre routine rassemble les techniques adéquates pour encourager la pousse de nos cheveux, on obtient de supers résultats. Le seul problème, c'est qu'avec le marché saturé de produits multiples pour une même classe, faire son choix relève du casse-tête. Et pour ça, comme on a dit plus haut, il faut étudier les étiquettes et tester... jusqu'à trouver ce qui nous convient.

Le shampoing et l'après-shampoing sont généralement les produits de base de toute routine saine. A cela, il faut ajouter quelques produits auxiliaires comme les leave in hydratants, les huiles, les sérums qui vont nous aider au quotidien à maintenir l'aspect visuel et la texture de nos cheveux. 

Et après, pour que la magie prenne, c'est une histoire de patience, comme on l'a vu hier dans la vidéo de Reniece...

Bon, pour ce vendredi Sistaslick, je m'arrête ici. Il laisse un peu sur la faim, mais je vous rassure, ce n'est qu'une introduction, la semaine prochaine, on entre un peu dans le détail sur la question de l'hydratation, puis après, on zoomera sur certains types de produits en particulier. Mais bon, je ne vous en dis pas plus pour le moment ! :-p

Encore désolée pour le retard. Décidément, ces temps-ci... :-s

Avis de post retardé

Coucou les filles !

Juste un petit message rapide pour dire que je posterai le vendredi Sistaslick dans l'après-midi. Ce matin, il faut que je file tôt pour cause de rendez-vous matinal, alors je n'ai pas le temps de le finir...

Je vous donne donc rendez-vous plus tard ! 

Bizzzz

jeudi 15 décembre 2011

Les cheveux de Reniece

Coucou les filles !

Aujourd'hui, un peu de pornographie capillaire ! ^ ^

ça fait un petit moment que je mate cette vidéo, mais là, je ne tiens plus, il faut que je partage avec vous ! Cette nenette a des cheveux du feu de Dieu !!!!


Alors ? Je n'avais pas raison ? Et puis en plus, ça donne de l'espoir, parce qu'elle montre bien de quoi elle est partie et le temps qu'elle a mis pour y arriver et à mi-chemin, elle a recommencé à zéro en transitionnant. Donc elle prouve qu'aussi bien au naturel que chimiquement modifié, avec de la patience, on arrive à atteindre son but ! J'adore ! :-)

Et ça me refait prendre patience : je n'ai que 2 ans et demi d'AC, donc logiquement la longueur et l'épaisseur est à venir ! Affaire à suivre ! ;-)

mercredi 14 décembre 2011

Dîtes-vous toute la vérité à votre coiffeuse ?

Hey, hey !

Aujourd'hui, place au papotage un peu amusant ! :-) 

L'idée de ce sujet m'est venue suite au post où je dis que je suis allée faire un soin chez la coiffeuse près de chez ma mère et qu'au moment du pseudo lissage, j'ai baissé en douce la température du lisseur... :-p 
Je suis sûre que vous souriez, derrière votre écran. Mais quoi ? Vous ne l'auriez pas fait à ma place, si vous en aviez eu l'occasion ? :-) Bien sûr que si, je vous connais, maintenant ! ^ ^ Enfin !

Du coup, on voit bien que la relation de confiance entre cette coiffeuse la moi, se cantonne au strict minimum. En même temps, je trouve qu'elle a des pratiques tellement sauvages que je ne peux pas me résoudre à la laisser faire en toute impunité sur ma tête. Mais le "problème", si on peut appeler ça comme ça, c'est qu'elle fait partie de ces gens qui n'aiment pas qu'on leur dicte (ou suggère, quand on y met la forme) les choses... D'un côté, je peux la comprendre, j'ai horreur qu'on me dise ce que j'ai à faire quand je sais ce que je dois faire et comment le faire pour arriver à mes fins. Cela dit, si on me me suggère - avec les formes, bien entendu ! - qu'il y a une manière plus efficace de procéder, je veux bien essayer de changer, histoire de voir.

Hélas, dans le cas, de la coiffeuse, c'est mort. Je lui ai déjà dit gentiment de faire plus doucement pour démêler, ou de me mettre du sérum avant de faire mon brushing, en lui expliquant pourquoi je veux que ce soit comme ça (crâne sensible, par exemple), mais rien à faire, elle a la tête dure : elle fait comme elle l'entend. Et vas-y que je t'arrache la tête avec mon peigne à petites dents ! Tchiiiip !!!!
Oh, mais c'est ma tête que tu peignes, la coiffeuse, là, pas "une pièce de canne" que tu récoltes, flûte !!!!

Du coup, je ne discute plus avec elle. Je limite son recours au minimum - là, c'était pour ne pas avoir à prendre les transports en commun dans Paris pour voir ma coiffeuse habituelle - et je court-circuite au maximum tout ce qu'elle peut faire : je viens avec la tête déjà lavée, je démêle au préalable, je mets même du sérum protecteur de chaleur, parfois... ça, c'est dans les rares cas où je vais chez la coiffeuse en face de chez Maminoune.

Quand je vais chez la mienne, c'est un peu différent. Déjà, elle a des gestes beaucoup plus techniques : pour elle, un défrisage, ça ne se fait pas sur cheveux abimés, un lissage ne se fait pas sans application préalable de sérum protecteur et elle est moins bourrine quand elle manipule les cheveux. Le taux de confiance est donc logiquement plus élevé. Beaucoup plus, même ! :-)
Cela dit, il reste quand même quelques petites lacunes : je ne lui fais absolument pas confiance pour le taillage des pointes. Elle fait toujours plus que ce que je lui demande. Elle voit toujours qu'il faut tailler. A croire qu'elle a deux lames de ciseaux à la place des mirettes ! Elle pense également que je viens défriser tous les 2/3 mois alors que c'est plutôt tous les 4/5 mois, mais bon, vu qu'elle n'approuve pas ce délai (trop long et ça casse obligatoirement, à ses yeux) et que je n'ai pas envie de me justifier sur mon choix, je lui laisse croire gentiment que je suis son conseil à la lettre. ^ ^ 

Vous vous dîtes peut-être que je pourrais lui expliquer dans les grandes lignes lignes que je suis adepte de stretchings longs et de texlax... Hum, non, mieux vaut pas. Jusqu'à il y a peu, pour elle, un défrisage qui laissait de la texture, c'était un défrisage raté, alors vous pensez bien que quand je vais lui dire "texlax" elle va me regarder avec des yeux ronds comme des calots et me sortir "tex quoi ??? Ki biten é ça* ???" - elle se lâche en créole, quand elle est surprise. ^ ^ Enfin !!!

Au final, je la laisse dans sa méconnaissance de mon véritable mode de fonctionnement en ne lui disant pas tout et je la laisse faire ce que je considère qu'elle fait bien sur mes cheveux et ça se passe bien comme ça. Ce n'est pas la relation idéale et rêvée avec la coiffeuse parfaite, mais ce n'est pas la pire non plus. :-)

Et vous, celles qui vont encore chez la coiffeuse, comment vous gérez ? Est-ce que vous lui dites ou alors vous passez certains trucs sous silence histoire de ne pas vous prendre la tête avec elle et son avis - intempestif - réprobateur ? :-)


* "Tex quoi ??? C'est quoi ce truc ?"
*2 Traduction de la phrase de l'image pour qui n'a pas saisi : "La vérité est ailleurs". ;-)

Galerie de photos

Coucou les filles !

Ici, vous trouverez désormais la galerie de photos du blog. Fini le diaporama - même pas à jour - dans la bannière de gauche !
Cette galerie sera mise à jour régulièrement. Et plus facile d'accès, aussi. ;-)

Le seul petit truc, c'est que ce sont des thumbnails (vignettes) de mes albums Picasa. Du coup, lorsque vous cliquez dessus, vous quitterez le blog. Pensez à revenir, après, hein ! ;-)

Mes cheveux
Produits
Produits ayurvédiques
Popotes maison

Mes coiffure protectrices
Accessoires et outils

mardi 13 décembre 2011

Petites choses qui freinent la croissance des cheveux... ou qui nous en font perdre

Coucou les filles !

Aujourd'hui, me voilà avec un petit post sympa et informatif ! 
Pour certaines, ce sera de la révision et pour d'autres, peut-être de la découverte... Bref, ça ne fera pas de mal, en tout cas ! ;-)

On essaie de tout faire - bien - pour faire pousser nos cheveux : changement ou établissement d'une routine, éviction des mauvaises habitudes comme les shampoinages de sauvage, les démêlages à l'arrache, etc. Cela dit, il y a tout de même certaines choses qui subsistent et qu'on ne fait pas, parce qu'on ne le sait pas le plus souvent. Et ces choses, elle entravent la pousse de nos cheveux. En voici quelques unes...
  • Le manque d'hydratation
On en parle beaucoup, sur le blog, donc je ne vais pas m'attarder dessus ici. L'hydratation interne est la plus indiquée pour aider à conserver les cheveux souples et donc pas cassants. Ce fait qu'ils s'allongent sur le temps ! ;-) Voici un post récent sur l'hydratation. ;-)
  • Une alimentation trop acidifiante
On en a déjà pas mal parlé sur le blog, de l'alimentation acido-basique, mais en gros, quand on mange des aliments qui, une fois métabolisés dans le corps laissent des déchets acides, et qu'on n'élimine pas bien, ça se ressent négativement sur l'ensemble du corps qui pour éliminer le surplus, fait moins bien pousser les cheveux, par exemple, parce qu'ils ne sont pas essentiels au fonctionnement de base du corps. Pour plus d'infos sur le sujet, je vous conseille ce post ci, puis celui là, notamment.
  • Le tabac
ça aussi, on en a déjà parlé ici, le tabac empêche la bonne oxygénation des cellules du corps y compris celles du cuir chevelu. Conclusion, si le cuir chevelu n'est pas bien oxygéné, les racines ne peuvent pas bien faire leur travail, à savoir fabriquer du cheveu. Pour plus d'infos, filez voir ce post.
  • L'hygiène de vie qu'on adopte
Si on est stressée en permanence, ça nous "bouffe" de l'intérieur. On produit de mauvaises hormones en grande quantité et ça sape le bon fonctionnement général du corps. Si on ne fait pas de sport, on "s'enlève" également une chance de mieux éliminer les toxines qu'on a dans le corps. Ne pas dormir suffisamment, c'est aussi fatiguer son organisme qui finira par moins bien faire les choses de base...
  • L'abus de thé ou de café
Ils empêchent notamment de fixer le fer. Du coup, quand on souffre d'anémie ferriprive, c'est le mauvais plan. Et on sait qu'un des symptômes de l'anémie, c'est la chute de cheveux. :-s
  • La contraception qu'on adopte
Parfois, la pilule, stérilet ou autre dispositif hormonal qu'on a choisi peut avoir des effets secondaires comme la chute de cheveux ou le ralentissement de la pousse. Il faut vite le signaler au médecin qui nous l'a prescrit.
  • La maladie et les médicaments
Plus haut, on a déjà mentionné l'anémie en fer. Mais il y en a d'autres. Souvent, on n'y peut rien, surtout quand la maladie est grave. Dans ce cas, mieux vaut s'occuper de se soigner avant de penser à se cheveux. Primeur à l'essentiel ! Vous n'êtes pas d'accord, les filles ?  :-)

Voili, voilou pour la révision d'aujourd'hui !

lundi 12 décembre 2011

Etes-vous texlaxed ou bone-straight ?

Coucou les filles !

J'espère que vous avez passé un bon week end ? 

Le mien a été un peu... particulier, on va dire ! Surtout le dimanche : la famille Noune a été touchée par la guigne. Pour ma part, j'ai eu droit à ma voisine qui m'a fait suer parce qu'elle trouve que les travaux (on se dépêche de finir la salle de bain avant l'arrivée de Mininoune) la journée, ça fait trop de bruit "et que les gens qui travaillent la semaine aimeraient se reposer le dimanche" (et nous on enfile des perles, la semaine, grognasse ???) et la surprise de l'ascenseur de nouveau en panne. Maminoune s'est fait agresser par une petit malfrat qui lui a volé son sac en pleine rue et frère 1 s'est fait cambrioler en pleine journée... Super dimanche, en gros. Enfin ! On va dire que tant que la santé est là, c'est l'essentiel !

Enfin ! Aujourd'hui, je vous avais prévu un tout autre post, bien plus long, bien plus sympa, mais je n'ai pas le temps de rester pour bien le faire (vais aider Maminoune à faire ses différentes démarches pour ses papiers) alors je vous mets juste un petit sondage...

Après avoir choisi, n'hésitez pas à dire pourquoi dans les coms, hein, histoire qu'on en discute. Bon allez, je file. A plus !

vendredi 9 décembre 2011

The Science of Black Hair : Zoom sur les shampoings

Hello les filles !

Me revoilà enfin ! Vous aurez été bien patientes, cette semaine. Bon, la semaine prochaine, ça devrait se calmer, j'ai beaucoup moins de rendez-vous dans mon agenda, donc plus de temps au calme pour faire mes posts. Allez, sans transition, on enchaîne avec ce - tardif mais là quand-même ! - vendredi Sistaslick !

Cette fois-ci, on va s'intéresser au shampoing !
C'est le produit capillaire qu'on achète le plus, qu'on soit hairloveuse ou pas. Et oui, le premier besoin basique qu'on a tous et toutes, c'est de se laver la tête ! :-) Après, en fonction des attentes qu'on a, la capacité de lavage du shampoing doit probablement être la propriété la plus étudiée avant de se décider à choisir, car plusieurs degrés de lavage sont proposés dans le large panel existant. Et oui, on a : 
  • des shampoings pour cheveux colorés,
  • des shampoings pour épaissir la chevelure,
  • des shampoings pour traiter les cheveux gras,
  • des shampoings anti-pelliculaires,
  • des shampoings pour traiter les cheveux secs,
  • des shampoings clarifiants,
  • des shampoings chélateurs....
ça en fait un paquet, comme vous pouvez voir ! Et la liste est bien sûr non exhaustive, comme d'hab ! De toute façon, il y a toujours un truc nouveau qui sort tous les quatre matins.

Décortiquons maintenant la compo d'un shampoing !
  • 40 à 70% d'eau,
  • Agents nettoyants (surfactants),
  • Agents épaississants,
  • Protéines,
  • Activateurs de mousse
  • Etc.
Comme les cheveux, la formule des shampoings a un pH acide, mais un peu moins acide que les AS, car ils doivent soulever les écailles et aider à débarrasser les cheveux des saletés qui s'y sont incrustées.

Zoom sur les agents nettoyants...
Ils sont également appelés "surfactants", ce qui vient de l'anglais "SURface ACTing ingrediENTS". Autrement dit en français, des éléments qui agissent sur une surface. Joli mot-valise, n'est-ce pas ? ^ ^Le E s'est juste transformé en A pour des raisons d'esthétique. Bref ! 
Alors le but de ces surfactants, c'est de retirer les impuretés telles que la poussière, les huiles et autres dépôts amassés sur les cheveux. Un shampoing basique comporte 15 à 40% de surfactant dans sa compo. Parfois, il peut s'agir d'une combinaison de surfactants, ce qui peut rendre le shampoing plus ou moins décapant, d'ailleurs... :-s
Les surfactants sont attirés à la fois par les huiles et l'eau. Tout dépend en fait de leur charge ionique. On va se replonger vite fait dans des cours de chimie pour expliquer un peu tout ça. 
En fait, ils se répartissent en quatre catégories de charges ioniques :
  • Les surfactants anioniques (charge négative)
  • Les surfactants cationiques (charge positive)
  • Les surfactants nonioniques (charge neutre)
  • Les surfactants amphotères (charge + ou - en fonction du pH du produit).
Les cheveux ayant une charge anionique (-), tout comme les surfactants, ils sont donc parfaits pour nettoyer les cheveux, car ils ne s'attireront pas. Vous avez ptet quelques restes de chimie, donc le postulat suivant devrait vous dire quelques chose : 

Deux charges ioniques similaires (+ et + ou - et -)  ne peuvent pas s'attirer. 

Pour revenir au surfactant du shampoing, son efficacité se vérifie d'autant plus que l'huile posée sur les cheveux, elle, possède une charge cationique (+) et que c'est dessus que le surfactant va venir s'agglutiner. Puis au moment du rinçage, hop ! Tout disparaît ! :-)

Zoom sur les sulfates...
Ce sont les surfactants les plus communément utilisés dans la compo des shampoings, actuellement. Ils sont faciles à repérer quand on regarde sur les bouteilles, car leurnom se compose toujours de sulfate : Ammonium Lauryl sulfate, Amomonium Laureth sulfate (ALS. Les plus décapants), Sodium Lauryl sulfate, Sodium Laureth sulfate (SLS. les bien connus et décriés) ou encore TEA Laureth sulfate, Sodium Myreth sulfate (moins agressifs).
Cela dit, la multiplicité de sulfate, plus ou moins agressifs, n'empêche pas l'effet décapant sur nos cheveux afros à force d'utilisations.
Du coup, une alternative de plus en plus populaire émerge : celle des shampoings sans sulfates. En fait, ce sont des shampoings composés d'autres surfactants, beaucoup moins "corrosifs" comme la cocamidopropyl betaine. Sans pour autant en abuser, car ça reste tout de même plus décapant qu'un AS, ces shampoing sans sulfates peuvent être une bonne alternative pour nos cheveux afro. 

Petit point sur la mousse pour finir !
La capacité à mousser est un point important, pour un shampoing : ça permet de "relever" la texture. En effet, plus un shampoing est épais et visqueux, plus il mousse. Et l'intérêt de la mousse, c'est que c'est facile à étaler sur les cheveux. :-)
Dans les compos, on retrouve souvent les activateurs de mousse sous les noms suivants :
  • Alcanolamide acide gras 
  • Bétaïne
  • Amine-oxyde
Petite astuce à retenir : lorsque ça mousse beaucoup, beaucoup sur notre tête, cela signifie généralement que les cheveux sont propres et vierges de tout dépôt. Du coup, ça explique pourquoi quand on fait deux shampoings, le premier shampoing a tendance à moins mousser et aussi que le deuxième shampoing décape de trop nos cheveux... Conclusion : un seul suffit ! ;-)

Voili voilou ! bon, ça a été encore pire qu'au début de la semaine, l'heure de la livraison, mais bon, il est bien touffu et j'espère que ça vous aura plu. je vous laisse tout le week end pour le savourer ! ;-) Bisous les filles !

Encore une petite note !

Coucou les filles !

Décidément, cette semaine, les posts auront bien été chamboulés ! :-) 
Juste un petit mot pour vous dire que non, ce vendredi je ne zappe pas le vendredi Sistaslick, mais je l'édite plus tard dans la journée, car là, il faut que je file pour aller à mon rendez-vous. Hier, déjà, je suis arrivée en retard, donc là, je vais essayer d'améliorer ma performance. ;-)

Après ça, promis, je reviens vous livrer la fiche de lecture que je vous dois de la semaine dernière.

A plus tard les filles ! ;-)

jeudi 8 décembre 2011

J'ai fait un soin et un lissage chez la coiffeuse

Coucou les filles !

Bon, je suis contente, maintenant, je peux accoucher, je ne devrai pas avoir une trop sale tête sur les photos ! :-) J'ai eu le temps de passer chez l'esthéticienne en début de semaine et hier, je suis allée faire un soin et ma demi-tête tressée chez la coiffeuse. Chic !!!!

Bon, je n'ai pas été chez ma coiffeuse habituelle, mais chez celle de ma mère. En fait, je n'avais pas envie de me hasarder dans les transports. ça me fatigue, puis les gens sont de véritables chiens. Pardon de le dire comme ça, mais je suis enceinte jusqu'aux dents, je marche comme un canard et le matin, j'ai la mine chiffonnée comme pas deux, mais ce n'est pas pour autant que je trouve systématiquement une place pour m'asseoir. Au contraire, on me "complimente - oui, oui, vous avez bien lu -  parce que ça ne se voit pas". Et une tarte dans la tête, ça se verra mieux, ptet ???? Bref ! Pardon pour le coup de gueule ! Je reviens à la session coiffeuse.

C'est donc celle qui se trouve en face de chez Maminoune qui officié sur ma tête. Je la trouve un peu - beaucoup - bourrine avec les cheveux, mais bon, j'avais besoin qu'elle fasse quelque chose pour ma tête, donc, j'ai pris mon mal en patience, puis elle ne s'est chargée que du coiffage, donc ça limite les dégâts. Ouf !

Bref, donc, côté coiffure, j'ai opté pour des tresses couchées pas trop grosses pour qu'elle tiennent au moins deux semaines. Enfin, je dis que j'ai opté, non. Je n'ai pas eu le choix, elle m'a dit qu'elle ne savait pas faire les tortilles plates, donc c'était vite vu. ^ ^ Cela dit, elle m'a fait un joli dessin tout simple. Regardez....


Du coup, j'en ai profité pour faire des photos d'identité dès que je suis sortie du salon, ce qui fait que je ne devrais pas avoir une sale trogne sur la photo de ma nouvelle carte vitale et de mon passeport ! ^ ^

Derrière, c'était lissé et lâché hier, ce qui m'a permis de voir que mes cheveux ont bien repoussé depuis la coupe de juillet dernier. On dirait que BSL est presque revenu dans la place. :-) En tout cas, BSB, c'est sûr. 
Je dis "on dirait", parce qu'en fait, même si elle m'a bien "chauffé" la tête avec son sèche cheveux avant le lissage, la coiffeuse n'a pas bien réussi à lisser mes repousses. Du coup, ça frisouille encore au niveau des racines. Et puis comme elle a bouclé les pointes, ça gâte un peu l'effet "check ta vraie longueur". Bref, faudra encore patienter pour bien voir ! ;-) De toute façon, je suis déjà en mode chignon alors... :-p

Ah, avant de partir, un petit truc assez marrant : l'air de rien, j'ai réglé en douce la température du lisseur avant qu'elle ne procède au lissage. La chamelle l'avait mis à 200° illico, moi je l'ai baissé à 180° ! ^ ^ Bah elle a fait avec et elle n'y a vu que du feu ! :-p

mercredi 7 décembre 2011

Créer une routine ayurvédique

Coucou les filles !

Me revoilà pour le post du jour. Ce sera toujours un peu plus tôt qu'hier, hein ! ^ ^
Alors aujourd'hui, j'avais envie de faire un petit retour sur l'Ayurvéda et les routines capillaires qu'on peut se construire autour des produits que ça propose.

Vous vous souvenez, l'année dernière, j'avais proposé un challenge ayurvédique, justement pour pouvoir tester sur un laps de temps défini les produits les plus connus ? Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce challenge, même s'il n'avait pas été facile et mes cheveux me l'ont bien rendu.... :-) Du coup, je me dis qu'après mon accouchement, je pourrai ptet réadapter une routine facile et rapide avec des produits ayurvédiques pour redonner un coup de fouet à mes cheveux. ça c'est à voir, il faut que j'y réfléchisse. Mais en attendant, je me suis dit que ça vous intéresserait probablement de savoir comment on peut créer une routine ayurvédique et pourquoi ça peut être bien. Allez, on se lance !


Déjà on peut se demander pourquoi ça peut être bien d'adopter une routine ayurvédique ? Grâce à ma petite expérience, voilà ce que je peux répondre pour donner des motifs encourageants :
  • les produits ne sont pas chers,
  • on peut les trouver facilement (les boutiques indiennes, ce n'est pas ce qui manque. Surtout si on vit en région parisienne ! ^ ^),
  • les produits sont naturels (pas de SLS, silicones ou autres),
  • les produits sont efficaces quand on se tient à les utiliser sur une base régulière.
C'est pas mal, hein ? :-) Bien sûr, après, tout n'est pas rose, ça peut être chronophage, mais bon, c'est là qu'il faut penser à une petite stratégie... Voici quelques pistes à explorer pour mettre en place une routine ayurvédique qui ne nous étouffera pas au bout de deux semaines.

Cibler une liste de produits ayurvédiques à utiliser
Des produits ayurvédiques, il y en a pléthore : des huiles, des poudres, des hennés... Il faut en limiter le nombre pour ne pas partir dans tous les sens. Un petit truc qui peut aider, c'est de faire sa liste en fonction de la propriété des produits et de ce qu'on attend d'eux.
Déterminer le mode d'utilisation des produits
Si vous avez choisi des poudres, par exemple (shikakaï, amla, bhringrag...), il faut que vous choisissiez comment les utiliser : infusion dans l'eau ? Dans l'huile ? Sous forme de pâtes "natures", en glosses ?
Autre point à éclaircir : fait-on sa popote maison (pâtes, thé, huiles infusées...) ou alors choisit-on des produits ayurvédiques "finis" (ce qui ferait gagner du temps) ?
Déterminer la fréquence des manipulations
Le nombre de sessions soin et de SP dans la semaine : un, deux, plus ou moins.... Tout dépend de la volonté, de la patience et de la disponibilité qu'on a.
La fréquence des soins entre les sessions soins avec SP : quotidien, hebdomadaire... Là, tout dépend des besoins en hydratation des cheveux.
Déterminer la durée de mise en place de la routine
C'est important pour ne pas craquer en cours de route. Mieux vaut avoir un objectif en terme de temps. De plus, planifier les sessions soins avec un peu d'avance, c'est pas mal pour contrer le côté chronophage des soins ayurvédiques, car on n'a pas à réfléchir à quel soin on va pouvoir faire 10 minutes avant d'y passer. ça donne de la visibilité à moyen terme et ça permet de mieux tenir la route, aussi. Puis bon, en même temps, y a qu'à regarder les cheveux d'indiennes pour se remotiver ! ^ ^


Voili, voilou ! Si vous avez envie de plus d'infos, je vous conseille la rubrique Ayurvéda, qui existe déjà sur le blog et sinon, pour les questions ou demandes de sujets à traiter, on voit ça directement dans les coms ! ;-)

mardi 6 décembre 2011

La gamme Silk Therapy de Biosilk

Coucou les filles !

Bon, comme je vous l'avais dit hier, me revoilà pour papoter cheveux ! Beaucoup plus tard, certes, mais fidèle au poste ! :-)

Alors, je ne sais pas si vous vous souvenez, mais en octobre dernier, si je ne me trompe pas, je vous ai dit que j'avais testé le rituel de soie, un petit dernier né de chez Ethnicia. J'avais adoré, parce que ça m'avait rendu les cheveux tout doux et soyeux. Remarque, normal, vu le nom du rituel ! ^ ^

Alors en fait, le "soin" est effectué avec une nouvelle gamme de produits de chez Biosilk, à base de protéines de soie. J'ai donc testé en salon, mais après, comme je suis macrelle et toujours un peu PJ, quoiqu'on en dise, je me suis procuré les produits de la gamme pour tester à la maison. 
La gamme se compose de quatre produits : le shampoing, l'après shampoing, le leave in défrisant et le serum lissant.


J'ai attendu de les avoir utilisés plusieurs fois pour avoir un avis un peu distancié par rapport à l'expérience en salon. Je peux donc vous en faire part maintenant. C'est parti !
  • Le shampoing
Il nettoie bien, sans pour autant trop décaper les cheveux. Il mousse beaucoup et a une super odeur. Après le rinçage, les cheveux sont déjà un peu disciplinés. C'est assez intéressant. Cela dit, ça ne veut pas dire que c'est un soin, hein !
  • L'après shampoing
Il ne s'occupe que de traiter le cheveux à la surface. Pour preuve, il est préconisé sur la bouteille de le laisser poser 5 minutes avant de rincer. pas plus. Or on sait que pour une action en profondeur dans les cheveux, il faut plus de temps. Mais là, ce n'est pas grave, cette gamme n'a pas pour but de nourrir ou de "soigner" les cheveux. C'est vraiment un protocole pour jouer à la belle des champs - parce qu'on le vaut bien - une fois qu'on l'a terminé. ^ ^ Bref ! Pour revenir à l'AS, il a une bonne odeur et s'applique super facilement.
  • Le défrisant à la soie
C'est un leave avec une odeur du feu de Dieu - faut avouer. Il se présente sous la forme d'un lait qu'on applique juste avant de procéder au séchage des cheveux. On peut le mélanger avec un peu de sérum lissant, d'ailleurs, pas obligé de faire deux applications l'une après l'autre. Le défrisant à la soie a un nom un peu prétentieux, parce qu'à première vue, on pourrait penser qu'il défrise n'importe quel cheveux, même le plus crépu qui soit. Mais que nenni ! C'est juste un lait qui détend les boucles à condition de l'activer avec la chaleur d'un brushing et / ou d'un lissage. Et dès qu'on re-mouille les cheveux, bah fini l'effet lisse soyeux. Vous comprenez pourquoi je dis que son nom est prétentieux, maintenant ? :-)
  • Le sérum lissant
C'est un sérum siliconé comme les autres, à mon avis. Il protège de la chaleur et aide à bien lisser les fibres capillaire, ce qui facilite considérablement le passage du peigne. L'odeur, là aussi est très agréable.

Voili, voilou ! Pfiou ! Ah, une dernière chose sur l'ensemble des produits : les compo ne sont vraiment clean, mais bon, comme ce n'est pas fait pour soigner les cheveux, ça reste logique. Et deuxième petit truc : enfin... c'est moi qui le pense, surtout. La gamme n'a aucun intérêt si on ne l'utilise pas pour se lisser les cheveux derrière, donc inutile d'abandonner tous ces produits habituels pour ceux-là. Pour preuve, matez un peu le résultat du blow dry sur mes repousses après l'application du "défrisant à la soie"... ^ ^


Suis vraiment à la masse, aujourd'hui ! ^ ^ Je vous avais donné rdv à 14h pour ce post et au final il est presque 19h30... Mieux vaut tard que jamais, comme on dit ! :-) Enfin ! Donc pour revenir au post, vous connaissiez déjà les produit Biosilk, vous ?

Petite note

Hello les filles !

Juste un petit mot rapide pour vous dire que je reviens avec le vrai post cet après-midi, là, il faut que je file à mon rendez-vous ! A tout à l'heure vers 14 heures ! Bizzzzz ;-)

lundi 5 décembre 2011

Bientôt, bientôt....

Coucou les filles !

Auourd'hui, un petit post de blablatage, histoire de vous dire comment ça va se passer en gros dans les jours à venir ! 
Ptet que j'en soule certaines, avec mon histoire, mais bon, c'est important. Ne serait-ce que pour ne pas disparaître de la blogo sans laisser de traces ni d'explication.

Dans quelques jours, je serai à 37 sa. En terme de jours, ça fait qu'il en reste au grand maximum 34, mais tout peut arriver avant. Avant, ça peut être demain comme dans 10 jours ou plus. Du coup, comme je ne peux pas vraiment prévoir, je préfère prévenir que les posts s'arrêteront d'un coup, sans vraiment crier gare et ce, au moins pour une bonne semaine.

Je suis que vous me comprendrez et de toute façon, je ne vous oublierai pas pour autant, mais le moment de la découverte de ma petite princesse, je voudrais juste le savourer à 100%, sans penser à rien d'autre. 
En outre, ça me permettra de revenir encore plus enthousiaste le moment venu. Et oui, je serai devenue maman, mais je resterai aussi une fouineuse-pipelette-hairloveuse-coquette... n'en déplaise à certaine(s) qui trouve(nt) que c'est abusé de vouloir se faire un minimum jolie pour son bébé ! Enfin ! on ne se refait pas, que voulez-vous ! ^ ^

Donc pour revenir au pratique, je pense bloguer tous les jours tant que je peux, pour le moment, puis lorsque vous verrez une absence de nouvelles inhabituelle, vous saurez. J'essaierai de missionner Zhom - il ne le sait pas encore ! lol - pour vous prévenir une fois les choses un peu tassées et je reviendrai ensuite dès que possible. Voili, voilou ! :-)

PS : bon demain, on reprend les blablas capillaires ! Parce que faut pas déconner, quand-même ! ;-p

vendredi 2 décembre 2011

Pas de vendredi Sistaslick !

Coucou les filles !

Aujourd'hui, je vous présente mes plus plates excuses, je n'ai pas le temps de vus concocter un petit vendredi Sistaclick comme on les aime. Il faut que je file de suite, Zhom s'impatiente déjà. On a encore deux-trois choses à faire pour notre nid avant l'arrivée de Mininoune.

Promis, je vous reviens avec de nouveaux posts dès lundi ! Bisous les filles et bon week end aussi ! ;-)

jeudi 1 décembre 2011

Hairfinity à tester ?

Coucou les filles !

Aujourd'hui, un petit post pour revenir sur le phénomène Hairfinity qui fait rage en ce moment. 
En fait, au début, on a pu en entendre parler sur les forum de chevelues US, puis de fil en aiguille, ça a débordé un peu partout... Une page FB en anglais, une page FB en français, des discussions Hairfinity sur des forums en français.... Tout ça en dehors du site officiel.

Je vous avoue  qu'au début, j'étais sceptique et même réticente, mais de nature un peu macrelle sur les bords - faut avouer ce qui est ! ^ ^ - j'ai fini par aller lire ce qui se disait sur les forums, voir le site officiel, puis regarder les résultats de cure des autres et... aïe, aïe, aïe ! Le truc qu'il ne fallait pas faire pour se donner envie ! 

Objectivement parlant, certains témoignages ont l'air capillotractés (donc pas très fiables), mais pas tous. Puis quand on connaît les personnes qui testent, ça rassure un peu sur l'efficacité du truc en question. Tiline, par exemple, en parle sur son blog et a rencontré des résultats plus que satisfaisants ! :-)

Cela dit, il y a tout de même deux-trois trucs qui me freinent : 
  • le prix des compléments et les frais de port ! Ils ne se gênent pas pour s'en mettre plein les poches, chez hairfinity ! Sur le site, une boîte coûte 24$, deux boîte 42$ et quatre boîtes 84$. Plus on en prend, moins c'est cher, mais bon, tout de même. ça pousse à cosommer plus. Et il y a les frais de port et d'éventuels frais de douane qui peuvent venir alourdir la facture. :-s
  • la difficulté à se procurer Hairfinity ailleurs que via des sites US.
  • Mininoune, qui est toujours au chaud. Et oui, je ne vais pas m'amuser à prendre des vitamines qu'on ne connaît pas bien en France sous le prétexte égoïste de faire pousser mes cheveux plus vite. Donc dans l'immédiat, c'est non de toute façon.
Ah et un dernier argument, il y a un complément alternatif équivalent à Hairfinity. L'avantage, c'est qu'il est moins cher et que celui-ci, il est plus facile de se le procurer ici sur le territoire européen : c'est Maxi hair. Ptet que je le testerai, celui là (je laisse la PJ en moi prendre le dessus ! ^ ^). Hum, c'est même sûr !  Mais pas avant d'accoucher ! ça pourra probablement m'aider à pallier la chute post-partum. :-)

Et vous ? Vous avez déjà entendu parler de Maxi Hair et / ou Hairfinity ? Qu'est-ce que vous en pensez ?

mercredi 30 novembre 2011

Les cheveux sont des cellules mortes

Coucou les filles !

Me revoilà à une heure  un peu plus habituelle aujourd'hui qu'hier ! On continue toujours sur la lignée du blablatage et des cogitations par contre, mais cette fois-ci, autour d'une question qu'on a du toutes se poser un jour :

Si les cheveux sont des cellules mortes, comme on dit, est qu'on les "nourrit" vraiment et surtout, à quoi bon le faire ?

Le questionnement est intéressant et vaut la peine d'être développé !

En fait, le terme "nourrir" n'est pas approprié, pour les cheveux, une fois qu'ils sont sortis du cuir chevelu. Logique, le cheveu, une fois qu'il est "fabriqué" n'a rien d'autre à faire... que prendre de la longueur. Là où on peut nourrir quelque chose et donc stimuler l'activité, c'est au niveau des racines et plus particulièrement au niveau de leur irrigation par le sang. M'enfin bref ! Pour le moment, laissons de côté les racines et la circulation sanguine !

Et revenons aux cheveux ! En fait, les cheveux sont principalement composés de kératine et chaque brin renferme le cortex, cœur du cheveu. Dans ce cortex, on y trouve notamment la mélanine, substance qui détermine la couleur des cheveux. Si on ne protège pas un tant soit peu la kératine des cheveux, elle s'altère et par conséquent, c'est le cortex qui devient vulnérable. ça a pour conséquence de changer la structure interne des cheveux : couleur, degré de bouclage, texture.... Les éléments extérieurs comme le soleil, le vent, la neige et même la pluie contribue à l'usure des cheveux lorsque 'ils ne sont pas protégés. Ainsi, si on ne porte pas de bonnet pour protéger ses cheveux du froid, du vent ou de la neige en hiver, on les retrouvera probablement tout secs. En été, c'est la même, entre le sel de l'eau de mer, le soleil et le chlore des piscines....

Du coup, tout ça prouve bien que même si les cheveux "sortis" sont des cellules mortes, il faut tout de même s'en occuper un minimum pour les entretenir beaux. Si on réfléchit bien, c'est logique, c'est comme la peau, elle est là, elle nous recouvre, mais si on ne la chouchoute pas un minimum, bah... bonjour les boutons et / ou la peau de croco ! Donc du coup, pour les cheveux (comme pour la peau, hein !), en soin extérieur, sans se ruiner pour autant, on utilise deux trois produits en fonction de ce qu'ils aiment : l'hydratation, le gainage... Voilà. Par contre, ça ne suffit pas, ça tout seul, parce que ce n'est que de la prévention. On fait ça pour éviter, ralentir le vieillissement prématuré des cheveux, pas pour les faire pousser. Attention, ce n'est pas la même chose !

Maintenant, on peut revenir aux racines qu'on avait laissées tombées, un peu plus haut, dans le post ! 
Donc voilà, on a dit plus haut que si capillairement parlant, on "nourrissait" quelque chose, ce n'était pas les cheveux, mais plutôt les racines. En mode externe, on peut appliquer des toniques qui stimulent la circulation sanguine, mais le plus intéressant et le plus efficace, c'est tout de même d'agir en interne.
Donc agir en interne, ça implique ce qu'on ingère en mangeant ou en buvant. On en a déjà pas mal parlé ici et même via les challenges, je vous soule avec (si, si, je le sais !) : il faut boire de l'eau, manger des légumes et des fruits pour apporter au corps des vitamines nécessaires à notre bonne santé générale et donc celle des cheveux. Tout ça passera ensuite dans la circulation sanguine. 
Pour plus d'infos sur les aliments à privilégier, vous pouvez relire ce post, puis aussi celui ci, mais en fait, la totalité des rubriques Alimentation et Santé sont bonnes à lire ! ;-)

Au final...
Ce qu'il y a à retenir, c'est que oui, ces cheveux qu'on tripote au quotidien sont "morts", mais qu'ils demandent tout de même un minimum de soins en externes pour ne pas être en mauvais état. Par contre, ce qu'on peut faire, c'est également jouer sur les soins interne pour booster la pousse et optimiser la santé fes cheveux. Donc, ne rien faire, c'est "laisser mourir ses cheveux une deuxième fois" !

mardi 29 novembre 2011

A la recherche d'idées coiffure et beauté pour le jour J

Hello les filles !

Aujourd'hui, je suis super matinale par rapport à d'habitude, mais en fait, c'est parce que je suis un peu short en temps, il faut que je file dans pas longtemps, là....

Bref ! Alors en fait, le jour J approche à grand pas. Depuis la semaine dernière, je me sens un peu comme une bombe à retardement sur patte, non pas parce que je sens des signes annonciateurs de l'accouchement, mais plutôt de petites choses qui changement autour de moi. Je vous donne des exemples :
  • Dès que je dis "aïe" ou que j'éternue, mes frères me regardent avec des yeux ronds comme des calots, prêts à dégainer les portables si Zhom n'est pas dans les parages.
  • Si je ne réponds pas au téléphone quand on m'appelle, Zhom, ou même les autres, pensent de suite que je suis en train d'accoucher seule dans mon coin.
  • Maminoune m'inspecte jusque dans le blanc des yeux pour voir si je ne suis pas trop fatiguée et m'exhorte à bien prendre mon fer.
  • Zhom dit que j'ai la tête dure quand je porte un sac de courses (même super léger)...
Bref ! En gros, je fais peur à tout le monde ! :-) Bon, en même temps, je me dis qu'à bientôt 36 sa, c'est un peu normal. Du coup, je me prépare doucement pour leur montrer que je suis - encore ? - zen et qu'eux aussi doivent en faire autant. J'ai donc fait ma valise et celle de Mininoune, sa chambre est rangée, ses vêtements aussi. 
Maintenant, je pense à moi. A comment je vais me présenter à elle quand elle sera là. Et puis je pense aussi un peu aux photos ! Hors de question de paraître complètement déconfite alors qu'elle, elle sera toute mignonne ! Il faut que je lui fasse honneur. ^ ^ Du coup, j'ai mis un peu de maquillage dans ma trousse de toilette, mais pour la question de la coiffure, je ne sais pas trop encore.

J'ai bien pensé à me faire faire des tortilles plates ou un truc du genre sur la demi tête et un chignon derrière, ou alors des tresses couchées sur la demi-tête, sans rajouts, mais j'hésite encore. Je me demande s'il n'y a pas d'autres alternatives. Les mamans aguerries, vous étiez coiffées comment, à la maternité, vous ? Des idées ou des conseils à me filer ?