jeudi 27 décembre 2012

Les cadeaux de Noël du blog

Coucou les filles !

Comment ça a, aujourd'hui ? Ici, journée beaucoup moins chargée, mais maintenant, j'accuse le coup : j'ai chopé une belle angine avec extinction de voix et tout.... Du coup, je suis un peu à l'ouest. Mais bon, ça ne m'empêche pas de faire un ti quelquechose sur le blog. Et du coup, comme on est dans la période post Noël, la question logique qui suit, c'est : 

Est-ce que vous avez été gâtées ?

Pour ma part, oui et j'en ai profité également pour gâter le blog, aussi ! ^ ^
Je lui ai notamment offert ça.


Un coffret pour faire de la cosmétique bio ! C'est tout mimi et en plus, ça promet des popotes facile  à faire et que je montrerai bien entendu sur le blog. :-) Certaines d'entre vous m'avaient dit qu'elle aimeraient des recettes facile aussi bien pour les cheveux que pour le visage. Et bien affaire à suivre pour le courant de l'année ! ;-)

Autrement, le deuxième cadeau pour le blog, c'est un livre ! Vous devinez lequel ? :-) Ptet pas après tout, j'en avais parlé, mais je n'avais pas dit que j'en ferai l'acquisition ! ^ ^ Je vous laisse découvrir en image :

Source photo

Voili, voilou ! Donc une fois qu'on en aura terminé avec les Vendredis Sistaslick, on enchaînera avec les vendredi Kibibi ! ^ ^

Sinon, et vous, les filles ? Qu'est-ce que vous vous êtes offert de capillaire (ou pas ) ? :-)

mercredi 26 décembre 2012

De retour !

Coucou les filles !

Me revoilà après quelques jours d'absence ! En fait, vendredi, la journée a été tellement charrette que je n'ai pas eu le temps de revenir vous prévenir que j'étais en congés.

Généralement, je ne poste pas à ces moments-là, mais pour cette fois, une exception, ça ne fait pas de mal. Surtout que je n'ai pas prévenu en avance et que le 24, je n'ai vraiment pas eu le temps de venir vous souhaiter un bon réveillon !

D'ailleurs, en parlant de réveillon et tout le reste, j'espère que vous avez passé un bon Noël et que ce moment de rassemblement familial a été agréable. Pour moi, après des semaines précédentes un peu sombres et très chargées, ça a été une vraie bulle d'oxygène ! Puis de voir notre petite Mini préférée s'émerveiller de tout et faire la fête avec sa cousine, c'était super. Puis, on a enchaîné avec son premier anniversaire, ce matin. La journée à été super. On s'est bien amusés, elle a été gâtée comme pas possible et on s'est remémoré les moments clés de cette première année passée avec elle... :-) ça me rend gaga, toute cette histoire ! :-)

Mini qui boulotte sa chouquette d'anniversaire

Donc voilà, post pas très capillaire, aujourd'hui, mais ptet que demain, j'arriverai à en faire un qui parle de cheveux. Pour le moment, je gagate encore en repensant à ce qui se passait l'année dernière. Ah, là, là ! Que le temps passe vite ! :-)

Bon allez, j'arrête ! Bonne soirée, les filles ! A demain !

Ah, et avant de partir : un grand merci pour ton com, Misa ! Tu t'es bien souvenue de la date d'anniversaire de Miss Mini ! :-)

vendredi 21 décembre 2012

Hair Care Rehab : les tempes clairsemées

Coucou les filles !

Bouh, encore une journée hyper remplie et longue à attendre qu'un ordinateur veuille bien finir de s'installer. Pffff !!!! Puis après la fin du boulot, il a fallu faire la course à un dernier cadeau : celui de la nounou de Miss Mini.Et ensuite la récupérer pour filer chez le médecin pour ses vaccins. Super, comme cadeau de Noël, vous me direz ! Mais bon, nécessaires. Enfin bref ! Du coup, tout ça nous mène à seulement pour le post de la journée.

Un vendredi Sistaslick, bien entendu. Cette fois-ci, pour se pencher sur le problèmes des tempes et du contour de tête, même, clairsemés. Allez, c'est parti !
  • Les signes et symptômes
Des cheveux fin et "éparpillés" au niveau du front et des tempes et/ou de la nuque.
Visuellement, une impression de halo tout autour de la tête : dans la zone de ce halo, les cheveux sont fins et courts, mais surtout, ne se "fondent" pas dans la coiffure.
Beaucoup de cheveux cassés et très fins au niveau de la nuque mais aussi du front et des tempes.
  • Les causes
Quelque soit l'endroit clairsemé, ça reste ennuyeux. Mais au niveau du contour de tête et notamment des tempes, on peut même dire que c'est la loose. :-( Voici les principales causes :

Les tractions appliquées sur les cheveux
Là, ça dépend de nos choix de coiffures. Pour certaines d'entre elles, il faut créer une tension pour pouvoir maintenir les cheveux plaqués et lissé alors qu'ils auraient juste envie de flotter dans l'air, voire se dresser à la verticale par rapport au cuir chevelu. Du coup, on les contrarie dans leur état naturel, ce qui revient à contrarier les follicules sous le cuir chevelu. Du coup, à force de tirer, les cheveux où la tension se fait le plus fort, commencent par se casser, puis s'arracher pour finir par ne plus pousser. Par conséquent, attention aux queues de cheveux, chignons de danseuse - ou pas, au chapeaux, bonnets, surtout s'ils sont en laine et pas doublés.Le port de perruques complètes aussi peut poser problème.

Les produits nettoyants pour le visage
La plupart du temps, les cheveu qui encadrent notre visage sont - au moins - mouillés lorsque l'on se lave le visage. Du coup, en appliquant son soin lavant, surtout s'il est astringent voire décapant, les cheveux en pâtissent. Il peut donc en résulter de la casse. Surtout au niveau du front.

La génétique 
Là, il peut y avoir une prédisposition génétique dans la famille. Il faut observer pour voir si plusieurs membres de la famille en souffrent. La plupart du temps, l'amoindrissement de la chevelure commence au niveau des tempes, puis du front.

L'état de santé 
Les problèmes de tyroïde, les traitements lourds comme la chimiothérapie peuvent occasionner un amoindrissement sévère de la chevelure. Pas seulement au niveau du contour de tête, mais partout. Cela dit, le contour de tête sera la généralement la première zone touchée. Les contraceptifs hormonaux peuvent également être une cause.

Les agressions physiques
Là, le premier élément mis en cause, c'est la chaleur ! Une routine qui s'organise principalement autour de coiffures obtenues avec des outils chauffants ne laissera pas indemne le contour de tête, sur le long terme. Les cheveux de cette zone étant généralement plus fins, ils sont donc - logiquement ! - moins tolérants face au outils chauffants. Si les cheveux au niveau de la nuque semblent cassés et surtout plus courts que le reste de la chevelure, l'écharpe et/ou le manteau qu'on porte sont sûrement en cause. Rapport aux frictions avec les cheveux qui les usent prématurément. Attention à notamment aux textiles en laine et en coton ! ;-)

L'abus de traitements chimiques 
Ici, on a par exemple le sur-défrisage ou encore l'association de plusieurs traitements chimiques. Les cheveux les plus fins sont les premiers à trinquer... Pour éviter au maximum ce genre de risques, mieux vaut faire ces traitements chez une coiffeuse... de confiance.
  • Comment y remédier ?
Dans l'idéal, il faudra remarquer que le contour de tête"s'éclaircit" avant que ce ne soit trop visible, et surtout ne pas traîner pour pouvoir traiter le problème, car malheureusement, ça peut être irréversible. :-(

Au final, il n'y a pas de produit/engrais miracle, pour pouvoir récupérer son contour de tête, mais beaucoup de patience et du temps. Et puis aussi deux petites astuces :

Choisir la bonne coiffure
 
Celles qui éviteront à tout prix les tractions. On peut se faire des chignons et des queues de cheval, mais à la SEULE condition qu'elles ne soient ni serrée, ni trop plaquées. Pour vérifier que ce n'est pas trop serré, il faut faire des mouvements avec sa tête (hocher pour faire "oui", secouer pour dire "non", enrouler la tête...) et si à aucun moment, ça ne tire, alors, la coiffure est ok ! :-) Si les tempes sont vraiment très clairsemées, opter pour une frange couvrante, le temps que ça repousse est une bonne solution. Qui plus est, il n'y aura aucune tension dessus ! :-)

Le massage du cuir chevelu  
Deux fois par jour, avec un peu d'huile aditionnée (ou pas ) d'une goutte d'huile essentielle de menthe poivrée et de romarin sur les zones clairsemées. ça encouragera la repousse en stimulant la circulation sanguine sous la peau. Et puis ça contribuera à détendre, en plus ! ;-)

Voili, voilou, les filles ! Je vous remercie encore de votre patience et je vous souhaite une bonne soirée ainsi qu'un bon week end ! Bizzz ;-)

jeudi 20 décembre 2012

Coiffure de fêtes

Coucou les filles !

Wow ! Il aura fallu que je rentre à la maison pour avoir un accès à un ordinateur et faire un petit post du jour pour le blog ! Ou plutôt devrais-je dire un petit post de nuit ! ^ ^

Alors pour celles qui n'ont pas suivi l'affaire, aujourd'hui, au boulot, on me remplaçait le veau qui me servait de machine depuis plus de quatre ans. Il y avait pas mal de dossier et de projets de rédaction, très lourd alors tout ce qui est sauvegarde et réinstallation des logiciels a été très, très long. Tellement long que j'ai fait pot de fleur tout l'après-midi ! Du coup, j'ai rangé mon bureau, mon caisson, j'ai fait toute ma vaisselle (mon nécessaire à thé), j'ai fait du tri dans mes dossiers... Bref, tout, sauf mon vrai boulot, quoi. :-) Enfin !

Bon, passons à un petit post pour finir cette drôle de journée sur une note agréable ! :-) Alors les fêtes approchent à grands pas. On finit sa course aux cadeaux et même ses courses pour le repas et on peut enfin penser à comment on pense s'apprêter. Pour les fêtes, on peut essayer de mettre un peu de fantaisie dans sa coiffure, vous ne trouvez pas ?

Pour ma part, je ne pense pas que j'aurai le temps d'avoir une tête lisse et fraîchement défrisée pour Noël. Mais ce n'est pas une raison pour la laisser en friche ! Donc je pense que je vais opter pour quelque chose comme ça....


Source


Une tresse qui se termine en macaron. En fait, elle commence au niveau de la tempe pour finir au milieu de la nuque. Ce qui donne un très joli effet serpenté. Va ptet falloir que je m'entraîne un peu pour qu'elle soit belle aussi sur ma tête... Je trouve ça super classe ! Pas vous ?

D'ailleurs, comment comptez-vous vous coiffer, pour ce premier réveillon qui approche ? Dîtes-moi tout ! :-)

mercredi 19 décembre 2012

Les cheveux de Tempestt Bledsoe

Coucou les filles !

Aujourd'hui, un post pour baver sur les beaux cheveux d'une autre ! :-)

Ceux de Tempestt Bledsoe. Je ne sais pas si son vrai nom vous rappellera immédiatement son visage. Quoique avec un nom comme ça, on ne peut que retenir, mais bon... Si je vous dit par contre Vanessa Huxtable, ça vous parle plus, hein ? Eh bien aujourd'hui, elle a 39 ans et est toujours comédienne de sitcom.

Voici un panel de photos qui montre comment elle s'est épanouie....

Elle arbore de magnifiques cheveux naturels, n'est-ce pas ? Sur la quatrième photo, ce ne sont pas ses propres cheveux, mais un quick weave. Je trouve que ça lui change beaucoup l'expression du visage, en mode lisse, pas vous ?

PS : par contre, sur la dernière photo, je suis perplexe par rapport aux talents de sa maquilleuse : qu'est-ce que c'est que ce teint fantomatique ??? ^ ^

mardi 18 décembre 2012

Retour sur ma session soin d'hier

Coucou les filles !

Bon, me voilà enfin de retour dans le monde des adultes, où je peux m'exprimer autrement que par groupe de deux syllabes pour communiquer ! ça fait du bien, je dois avouer ! :-)

Par contre, niveau organisationnel, vu que la fin et le début de la semaine ont été un peu chamboulés, je ne suis pas encore au point, du coup, je vais faire un petit post sur ma session 100% amla d'hier.


Alors au programme, il y avait :
  • Un prepoo / bain d'huile
 Plutôt que de mettre de l'huile comme je fais lors de mes sessions henné, dans la pâte, je laisse poser un prepoo préalablement sur mes cheveux. J'ai utilisé l'huile d'amla acheté chez Velan (malgré le fait que j'ai dit hier, pas de nouveautés testées avant 15 jours, mais bon, ça a été plus fort que moi. On est macrelle ou on ne l'est pas, hein ! ^ ^) que j'ai appliqué mélangée à un peu d'AS cheapie pour favoriser la pénétration sous les écailles. J'en ai également appliqué un peu sur le cuir chevelu, comme c'était préconisé sur la bouteille, histoire de voir... ça a posé une heure sous le bonnet chauffant, puis toute la nuit (car j'ai eu la flemme de refiler sous la douche)....
  • Une pâte d'amla 
 Je l'ai préparée avec du lait tiède. L'odeur est ignoble, je trouve. ça pue le lait ! :-s Là, je peux dire que je préfère l'odeur nature, quand je le fais avec de l'eau, ou même avec de l'infusion de romarin. ça change l'aspect de la texture, en plus. La pâte prend une vieille couleur un peu sale, je trouve. J'en ai pris une photo, je vous la mettrai dans le post ce soir, pour que vous puissiez voir. ^ ^
Donc cette pâte - odorante - a posé plus de deux heures sur ma tête, car Miss Mini n'était pas décidée à aller faire la sieste...
  • Un cowash
Après avoir rincé longuement la pâte, je me suis retrouvée avec les cheveux crissants, comme après un SP protéiné. Je pense que c'est le lait qui a fait ça. Habituellement, malgré l'indication de la boîte qui dit que les cheveux secs doivent mélanger la poudre avec du lait pour faire la pâte, je le fais plutôt avec de l'eau, et ça ne me fait pas ça. Bref ! Le "souci" a été réglé avec le cowash qui a suivi.
  • Un séchage à l'air libre
Comme il étaient bien doux, je n'ai pas fait d'AS supplémentaire pour ne pas les alourdir en produit. Ils sont déjà assez lourds tout seul. Je les ai laissés sécher à 80% lâchés, sans même passer le peigne dedans.
  • Une session hydratation et scellage pour finir
Une fois presque secs, j'ai appliqué mon lait capillaire maison, puis j'ai scellé avec un peu d'huile de ricin, pas trop et j'ai fait un chignon pour repartir vaquer à mes occupations

Voili, voilou ! Et vous, les filles, vous mélangez vos poudres ayurvédiques plutôt avec du lait ou de l'eau ? Perso, je crois que mes cheveux sont comme moi : ils n'aiment pas le lait. ça les rends un peu drus. :-s En ce qui concerne l'utilisation de l'huile d'amla à la compo pas nette, nette, je réserve mon jugement, car son utilisation n'a pas été suffisamment "réglo" pour que je puisse émettre un jugement objectif. Je m'explique : vu que je l'ai mélangée à de l'AS cheapie et qu'en plus, j'ai mariné avec, toute une nuit sous la charlotte en plastique, j'ai eu de la grattouille. Alors allez savoir si c'est le fait d'avoir mariné longtemps avec ou alors l'huile minérale qui a causé, ça ? Pour le moment, c'est la grande inconnue ! Donc affaire à suivre ! ;-)

lundi 17 décembre 2012

J'ai re-dévalisé Velan !

Coucou les filles !

Vous avez passé un bon week end  ? Moi, il continue encore aujourd’hui, en tête à tête avec ma princesse. :-) Samedi/dimanche, le cœur du week end, j'ai eu une petite pause dans la mesure où elle est partie en vadrouille avec son papa. Du coup, j'ai eu l'occasion d'aller me faire chouchouter et puis après de passer dans le passage Brady et - comme par magie ! ^ ^ - me retrouver chez Velan ! :-)

Comme vous pouvez le constater, j'ai fait mes courses pour un bon petit moment ! ^ ^ Il y a des choses déjà testées et adoptées, même ; puis d'autres que je vais découvrir. Passons tout cela en revue ensemble !


  • Les poudres de maka et Kapoor Kachli
J'ai déjà eu l'occasion de les utiliser pendant le challenge ayurvédique et d'en faire une fiche spécifique ici pour maka. Je ferai de même à l'occasion pour Kapoor kachli ! ;-)
  • L'huile d'amande douce
Chez Velan, elle est loin d'être bio et je ne sais pas si elle est de première pression à froid, mais elle est très bien pour les mélanges réalisés lors des prepoo maison. Elle participe à donner la bonne texture au masque, elle gaine et surtout, elle n'est pas chère ! ^ ^
  • La poudre de rose
Sur la boîte, on voit que c'est plus indiqué pour la peau que les cheveux. Donc je vais le tester en soin du visage, et je vous dirai ce que ça donne.
  • La pâte de shikakaï en tube
 Là, c'est le conditionnement du shikakaï, qui m'a intriguée. Il est déjà en pâte et pour l'utiliser, il suffit de prélever un peu de pâte du tube et de mélanger avec de l'eau avant l'utilisation. On verra ce que ça va donner ! :-)
  • L'huile d'amla
 J'ai voulu la tester pour voir. Uniquement en prepoo, car sa compo n'est pas nette, nette, donc je refuse de l'utiliser en leave in. Pour commencer, il y a bien l'odeur caractéristique de l'amla et même tous les soins ayurvédiques en général - en gros, ça sent l'herbe ! ^ ^ - et après, elle est très fine et facile à appliquer. Affaire à suivre au moment des tests ! ;-)
  • La crème de coco en poudre
 Alors en fait, la crème de coco en poudre, je l'ai dénichée au hasard en me promenant dans les rayons pour trouver des naans ! ^ ^ Son conditionnement m'a plu parce qu'il va me permettre de tester le lait de coco sur mes cheveux sans avoir à me taper toute une boîte où alors me dire que le reste va finir en soupe de poulet à la coco et la citronnelle ! ^ ^
Qui plus est, je peux l'utiliser en version crème ou en lait. Affaire à suivre au moment du test, là aussi ! ;-)
  • La poudre d'amla
On ne le voit pas sur la photo, mais il y a trois boîte, en fait. C'est ma poudre ayurvédique préférée pour les cheveux ! :-) Pour relire ce que j'en disais après mon premier test, filez voir par .
  • La poudre de tulsi
C'est la nouveauté au niveau des poudres. La poudre de tulsi est sensée traiter les pellicules et être un excellent soin pour les cheveux sombres. Affaire à suivre (encore) ! ;-)

Voili, voilou ! Pour le moment pas de test des nouveaux produits en vue. Je vais attendre la fin du challenge dans 15 jours avant de commencer. Là, je suis en mode soins à l'amla (avec du lait, pour mélanger la pâte) ! ;-) Et vous ? ça a été quoi, ce week end ? :-)

PS : niveau prix, j'ai eu tout ça pour 21€. L'idéal pour le porte monnaie d'une PJ, vous ne trouvez pas ? ^ ^

vendredi 14 décembre 2012

Hair Care Rehab : Les brûlures post défrisage

Coucou les filles !

Me voilà enfin après une journée bien remplie à la maison avec Miss Mini la pot de colle ! ^ ^ Je pensais pouvoir rédiger mon post pendant sa sieste, mais au final, comme d'habitude, j'en ai profité pour faire 36 000 choses que je n'ai pas le temps de faire en semaine normalement et bien que Mini soit une bonne marmotte, bah la sieste s'est terminée au moment, où j'allais m'asseoir pour m'y mettre ! ^ ^ Et après, quand elle est réveillée, bah c'est mort... Elle voulait que je joue avec elle ou alors en petite fourbasse qu'elle peut être, elle s'approchait pour martyriser pianoter sur l'ordi à ma place. Enfin ! Une vraie coquine, cette Mini ! ^ ^

Bon, revenons à ce vendredi Sistaslick ! Cette semaine, on va s'intéresser au thème des brûlures liées au défrisage. A mon avis, ça tombe plutôt bien, car avec les fêtes qui approchent, une bonne majorité va penser à passer chez la coiffeuse ou aller acheter son kit pour pouvoir passer le cap de la nouvelle année avec une tête fraîchement traitée et rapide à gérer. Seulement, c'est bien joli de vouloir se faire défriser, mais attention à ne pas le faire dans de mauvaise conditions pour se retrouver avec des bobos sur la têtouille !
  • Les signes et symptômes 
Là, ce n'est pas compliqué, toute tête défrisée a - malheureusement - du vivre au moins une fois ce phénomène : peau rouge et inflammée après le défrisage, un gonflement, voire des cloques à l'endroit où le défrisage a brûlé, zone douloureuse et, dans les cas où la brûlure a déjà évolué, des croûtes. Pas très ragoûtant, n'est-ce pas ?
  • Les causes 
Les brûlures liées au défrisage sont la résultante directe d'une utilisation inappropriée du défrisant et / ou d'une sensibilité (fragilité) accrue de la peau face à un composant chimique du défrisant. Elles sont généralement du premier et deuxième degré (:-s) et mettent entre 3 jours et 3 semaines à guérir, en fonction de leur ampleur.

La formule du défrisant
Le force du défrisant n'est peut être pas adaptée et agit donc trop vite sur la peau et les cheveux. Il faut revoir à la baisse la prochaine fois.

Une allergie
On peut ne pas tolérer un des composants du défrisant et y être trop sensible. Là, c'est la faute à pas de chance. On ne pouvait pas le savoir avant l'utilisation.

Un temps de pose du défrisant trop long
Là, tout est dit. Si on laisse encore poser le défrisant alors que ça pique déjà, bah c'est qu'on cherche vraiment les problèmes !

Un cuir chevelu irrité
Si dans les jours qui précèdent le défrisage, on a eu des problèmes de grattouilles et / ou de pellicules, alors le cuirs chevelu est irrité et donc fragilisé. Il a toutes les "chances" de mal réagir

La non-protection du cuir chevelu avant l'application du défrisant
Et oui, ce sont des choses qui peuvent encore arriver chez certains coiffeurs. Autant le faire à la maison. Au moins on sera sûre de l'avoir fait correctement.
  • Comment y remédier ?
L'aloé vera
C'est excellent pour traiter l'inconfort lié aux brûlures. En outre, ça aide à la cicatrisation. On peut donc en user et abuser.... à la seule condition que le gel soit 100% pur, bien entendu. Niveau application, 3 à 4 fois par jour, ça aide bien.
 
Les soins profonds
Notamment quand on a des croûtes. Cela permet de les ramollir et de s'en débarrasser sans faire de dégâts supplémentaires en les arrachant, ou autre horreur... :-s

Le thé
Étonnant, non ? Alors en fait, c'est pour l'acide tannique qu'il contient que c'est intéressant pour traiter les brûlures. Niveau utilisation, on fait infuser 2/3 sachet dans de l'eau bouillante jusqu'à ce que le thé soit noir (foncé en tout cas). On laisse refroidir, puis on applique sur les plaies en tamponnant avec un coton imbibé, plusieurs fois par jour.

Le masque aux flocons d'avoine en prepoo
Tout aussi étonnant que le thé et tout aussi efficace ! C'est apparemment utilisé depuis très longtemps pour traiter les affections de la peau.
Niveau mode opératoire, on doit faire une pâte avec des flocons d'avoine mélangés avec du lait ou de l'eau, une HV et un peu de miel. Le mélange est à appliquer sur le cuir chevelu après avoir démêlé les cheveux. On recouvre d'une charlotte en plastique pour laisser poser 20 minutes avant de continuer sa session soin.

La prévention en amont
Surtout pour celles qui défrisent à la maison ! Bien lire la notice et pratiquer un test sur une mèche pour voir si tout va bien, ce n'est pas un luxe. :-)

L'éviction de toute irritation du cuir chevelu
Là, ça implique le fait de ne pas gratter, ni de brosser ou peigner comme une sauvage. Le fait de transpirer de la tête n'est pas recommandé non plus.

Respecter ses limites avant même de respecter les temps de pose préconisés
Et oui ! Si ça pique avant les 15 minutes de pose préconisés sur la boîte, mieux vaut rincer pour éviter les grosses brûlures. Au final, quand ça pique, c'est un signal d'alarme qui indique qu'il faut arrêter les frais.

Lever la tête au moment du rinçage
Pour bien rincer la zone de la nuque et l'arrière de la tête, souvent laissées pour compte. Sachant que la peau est fine à cet endroit là et qu'on ne voir pas, ça nous évitera les contorsions pour soigner les plaies.
 
Protéger son cuir chevelu avant le défrisage
 Généralement, les coiffeurs le font avant le défrisage, mais pas tous, et pas forcément à fond. Du coup, il est préférable d'appliquer soi-même unee bonne couche de gras (vaseline) sur son cuir chevelu avant le défrisage.
Puis pendant le défrisage, prévenez le coiffeur illico presto dès que ça commence à piquer.
 
Neutraliser correctement le défrisant après le rinçage
Là, c'est surtout pour celles qui se défrisent seules à la maison. Il faut se souvenir que même après le rinçage de la crème défrisante, ça continue à agir aussi bien sur les cheveux que sur la peau. Du coup, il faut bien insister sur la phase de neutralisation pour stopper les effets du défrisant. Bien entendu, si ça a commencé à piquer, le shampoing neutralisant ne va pas stopper les picotements, mais plutôt les dégâts potentiels supplémentaires. Un temps de pose de 3 à 5 minutes du neutralisant est idéal.
 
Au final, si c'est possible, un défrisage devrait être effectué chez un professionnel qui a l'habitude de pratiquer pour éviter les brûlures. Mais bon, même chez un coiffeur, mieux vaut prendre ses précautions en étant proactive et en décidant par exemple de protéger soi-même son cuir chevelu avant d'aller défriser ! ;-)
Et pour finir, je dirai qu'il ne faut jamais se résoudre à accepter que le défrisage, ça brûle ou alors accepter la couillonnade croyance selon laquelle un défrisage qui reste longtemps sur la tête - et donc qui pique et qui brûle ! - est un défrisage réussi. JAMAIS ! Le défrisant est un produit chimique fort et le laisser traverser la peau, c'est prendre des risques potentiels : on ne plaisante pas avec ça. Enfin, c'est mon avis, après, je dis ça, je dis rien, hein... ^ ^
Voili, voilou ! C'est tout pour aujourd'hui ! Merci de votre patience, les filles ! ;-)

PS : j'espère que lundi j'arriverai plus facilement à poster. Affaire à suivre !

jeudi 13 décembre 2012

Modifier sa routine après le démarrage de l'AC

Coucou les filles !

Aujourd'hui, place à un petit post pour "coucher sur papier", si je puis dire, quelques éléments supplémentaires utiles pour le démarrage de son AC. Enfin... un peu plus après le démarrage ! ;-)

Alors en fait, une fois qu'on a démarré et qu'on a éprouvé au moins trois mois une routine simple dont on s'est inspirée ici ou ailleurs et qu'elle a fait ses preuves positivement sur nos cheveux, il est grand temps de commencer à personnaliser cette routine pour répondre au plus proche des besoins spécifiques de nos précieux.

Bien entendu, le truc, ce n'est pas de changer du tout au tout l'intégralité de la routine qu'on a mise en place ! Les cheveux peuvent mettre un certain temps à s'habituer au changement, du coup, quand on a un certain équilibre, l'idée n'est pas de tout bouleverser pour se mettre complètement à sa sauce ! Du coup, par quoi démarre t-on ? Comment ? Quand ? Voyons ça de suite !
  • Le temps accordé aux cheveux
Là, on peut réfléchir à ce qu'on est prête à accorder comme temps sur le long terme à ses cheveux. Si actuellement, notre session soin par exemple, nous prend plus de 2 heures voire plus et qu'on en fait une deux fois par semaine, ça peut vite souler, à la longue. Surtout pour celles d'entre nous qui sont en couple et qui entendront les chéris ronchonner en disant que ça prend trop de temps et qu'on joue trop dans notre tête. Du coup, il faut réfléchir à comment raccourcir ses sessions sans pour autant léser ses cheveux : remplacer une grosse session soin par un cowash dans la semaine, ça peut être une solution. Faire son SP pendant son prepoo aussi fait gagner pas mal de temps. Puis, le choix des produits aussi peut être judicieux. Quand on est pressée, on n'utilise de préférence que des produits finis.
  • Le tri dans les produits utilisés
C'est le moment de se demander si on prend un gros virage ou pas : produits industriels ou bio ? Popotte maison et / ou soins ayurvédiques exclusivement  ou pas ? Il faut voir ce qui plait le plus à nos cheveux, puis à nous aussi et petit à petit ne garder que ces produits-là. Par exemple, nos cheveux aiment le protéiné léger d'Aphogee mais on a également le Hair Mayo d'ORS dans son stock ? On ne finit le Hair Mayo, mais on ne garde que celui qui nous plaît le plus, par la suite. Autre exemple : on a le Hair Mayo mais un SP maison protéiné fait aussi bien l'affaire ? Autant lâcher le Hair Mayo (après l'avoir terminé, bien entendu), car le SP maison coûtera toujours moins cher ! ;-)
  • Le respect de la règle  "un changement à la fois"
ça, c'est histoire de ne pas tout chambouler. Les cheveux n'aiment généralement pas les changements radicaux. Il faut y aller petit à petit. Comme lorsque l'on cherche à tester de nouveaux produits. Et quand on n'est pas satisfaite du résultat d'un changement, il ne faut pas hésiter à faire marche arrière pour revenir aux anciennes pratiques qui convenaient mieux.
  • Le bon moment pour personnaliser sa routine
Là, je pense qu'il faut attendre d'avoir gagné en assurance et en automatismes pour pouvoir se dire qu'on va changer des choses dans sa routine. Au final, c'est un peu comme introduire de nouveaux produits dans sa routine : il faut avoir de bonnes conditions. Bien entendu, ça ne se fait pas quand les cheveux ne sont pas en forme, mais surtout, le bon moment pour reprendre sa routine en main et la personnaliser, c'est quand on en sent l'envie. Quand on n'a plus envie de poser des questions aux aguerries pour pouvoir agir sur ses propres cheveux. Quand on a envie de bidouiller ses propres trucs dans sa tête... Je crois que c'est un déclic qui vient une fois qu'on a pris confiance en soi et qu'on voit qu'on est capable de faire du bien à ses cheveux toute seule et que les autres le remarquent.

Voili, voilou pour aujourd'hui, les filles ! J'espère que ça aidera des newbies à se lancer plus loin dans l'aventure ! :-)

PS : pour plus de lecture sur des sujet connexes, filez faire un tour sur la page Pour démarrer sous la rubrique Démarrage de son AC. ;-)

mercredi 12 décembre 2012

Des nouvelles du challenge Endurance

Coucou les filles !

Bon, aujourd'hui, place à un petit "update" pour savoir on nous en sommes, toutes ! ça fait super longtemps qu'on ne l'a pas fait et normalement, le challenge se termine pour le nouvel an Donc, un petit bilan pour se rebooster pour la dernière ligne droite ! Allez, j'ouvre le bal.


ça fait un bon moment que l'on en n'avait pas parlé, mais pour ma part, ce n'est pas pour autant que le challenge est passé de mode ! ;-)
Du coup, je vais reprendre le même format de questionnaire que la dernière fois pour vous donner des nouvelles. Allez, c'est parti !
  • Comment trouvez-vous vos cheveux par rapport au début du challenge ?
J'ai plein de repousses, ce qui me vaut un bon gros tapis au niveau des repousses qui aspirent l'hydratation très vite. Et vu comme il pèle en ce moment, les séances d'hydratation sont devenues très méthodiques et minutieuses. 
Niveau longueur, je ne vois pas tellement d'évolution, à cause des repousses, mais je pense que ça a poussé un peu. Par contre, mon objectif de début de challenge, qui était de retrouver la longueur coupée en mars dernier pour cause de pointes pourries, s'est modéré en septembre quand j'ai défrisé. Comme je n'aimais pas trop les pointes que j'avais, j'ai coupé. Là, ça va mieux au niveau des pointes et je les ai chouchoutées à fond, donc je ne devrai pas couper au prochain défrisage. Juste taillouter légèrement à la maison. Du coup, BSL (bien épais), ce sera plutôt courant 2013 à mon avis !
Pour ce qui est de l'épaisseur, j'ai l'impression que, malgré la chute post partum que j'ai trouvée super impressionnante et déconcertante, il y en a toujours beaucoup. Zhom me dit que je n'ai pas les yeux en face des trous, quand je dis que je perds du volume ! ^ ^
  • Avez-vous rencontré des difficultés ?
Oui, avec le temps qui s'est refroidi de plus en plus, j'ai eu du mal à trouver de quoi hydrater correctement mes cheveux (sans les surgraisser) dans les produits déclarés du challenge. C'est d'ailleurs ce qui m'a amenée à transgresser la règle du "no new product", puis finalement à revenir à ma popote maison. Avec des produits autorisés, par contre ! ;-)
  • Avez-vous respectés les règles établies ?
Dans l'ensemble, je vais dire oui. Après, niveau produits, j'ai laissé tomber les vapos et les hydratants testés, au profit de ma popote maison. C'est ce qui fonctionne le mieux.
  • Avez-vous des changements à amorcer pour la deuxième partie du challenge ? Si oui, lesquels ?
Non, pas vraiment, si ce n'est déjà fait. en fait, je suis exclusivement revenue aux poudres ayurvédiques (shikakaï, amla et kalpi tone de temps en temps) pour me laver et traiter mes cheveux. Du coup, ils sont tout doux et prennent mieux l'hydratation. Le démêlage est plus facile et les repousses plus souples. A tel point que je me demande si je ne vais pas aller au delà de 14 semaines de stretching, moi... Affaire à suivre !


Voili, voilou ! Au final, le challenge "Endurance", je ne le vis pas tellement comme les autres challenges. J'ai l'impression que c'est ma routine, ni plus, ni moins. Bon, parfois, j'adapte et je contourne un peu certaines règles, mais dans les grandes lignes, j'y suis toujours, sans grande difficultés. Et vous, les filles ?

mardi 11 décembre 2012

A propos du défrisage : partie 4

Coucou les filles !

Avant de commencer je tenais à vous remercier pour tous vos messages d'encouragements et vos petits mots super gentils, hier. ça met beaucoup de baume au cœur. Merci !

Aujourd'hui, ça va mieux, alors on reprend les activités par un post assez court qui va venir mettre un point final à la saga sur le défrisage. 
Donc après avoir un peu décortiqué la chimie du défrisage, découvert Madam C. J. Walker et Garrett Augustus Morgan. On va finir par la troisième figure importante de cette industrie : Georges Ellis Johnson Sr.

G. E. Johnson est né le 12 juin 1927 à Richton, dans le Mississipi. A l'âge de huit ans, il travaille - déjà - comme cireur de chaussures parallèlement à sa scolarité pour aider sa mère à soutenir le foyer financièrement.
A l'âge du lycée, il finit par quitter l'école pour se mettre à travailler à temps plein. Il va d'une opportunité professionnelle à l'autre et de fil en aiguille, le voilà à travailler dans le domaine cosmétique, chez Samuel B. Fuller en tant que chimiste ! Nous sommes en 1944.

Dix années plus tard, en 1954, il quitte la société pour fonder la sienne (cosmétique et 100% ciblée Afro-Américain, bien entendu), soutenu par sa femme, Joan Henderson. Pour arriver à ses fins, il a besoin de 500$, mais la banque ne lui en accorde que 250. Il emprunte donc le reste auprès d'un ami.

Le premier produit commercialisé par la Johnson Product Company à Chicago est Ultra Wave, un défrisant destiné aux hommes. Pour le moment, la société a du mal à démarrer, mais à force de persévérance pour se faire connaître et montrer la valeur ajoutée de ce qu'elle propose, Ultra Wave remporte un franc succès. Il faut dire que c'est le premier produit défrisant qui n'implique pas l'utilisation d'un peigne chaud !  Le défrisage à froid tel qu'on le connaît vient donc de voir le jour.

En 1957, Johnson commercialise un kit défrisant facile à utiliser à la maison. Pour les femmes. Les ventes décollent  : le défrisage devient facile à utiliser et facile d'accès. Plus besoin d'aller chez le coiffeur ! 
Dans le même temps, Johnson surfe sur sa vague de popularité et propose en parallèle à ses défrisants à faire seule à la maison, la gamme Ultra Sheen Hair Care, destinée au soin prodigués en salon par les coiffeurs. Comme vous pouvez le constater, il touche un large public avec une gamme de produits de plus en plus large et qui répond à des besoins - envies - divers et variés.


Les années soixante et le retour de l'Afro se profilent tout doucement. La société prospère et les produits sont désormais vendus en magasin. Du coup, à la fin de la décennie, Johnson propose Afro Sheen, un produit pour sublimer son afro boule. Mais comme il n'a pas abandonné l'industrie du défrisage pour autant, il propose en 1965 une première formule (qui n'aura cesse d'évoluer au fil du temps) de défrisant crème destiné aux femmes.

En 1971, la Johnson Product Company entre en bourse. Une première pour une société Afro Américaine. En 1989, Johnson prend sa retraite et laisse les rênes à son fils jusqu'en 2004 où la société est rachetée par Procter & Gamble.

Et voilà pour le post du jour, les filles ! A demain !

Sources : 

lundi 10 décembre 2012

...

Coucou les filles,

Juste un petit mail pour vous dire qu'aujourd'hui, je ne vais pas rédiger de post. L'humeur, le moral et l'envie n'y sont pas à cause d'une très mauvaise nouvelle. :-(


Mais bon, la vie continue et demain, on reprendra tout doucement le quotidien. En  attendant, je vous souhaite une bonne journée, et vous dis à demain.

samedi 8 décembre 2012

Coup de vent

Coucou les filles !

Juste un petit message rapide un peu ciblé pour les mamans ! 

Clumsy Mummy organise un concours (en fait 5, depuis le début de la semaine) pour permettre de remporter la gamme Aunea pour chouchouter nos ptits bébés.


Si vous souhaitez participer, foncez par là :


PS : je vous encourage même à y foncer, connaissant le lait, je le trouve super ! ;-)

vendredi 7 décembre 2012

Hair Care Rehab : cheveux fins, mous et plats

Coucou les filles !

Bon,  comme d'habitude, place à un vendredi Sistaslick aujourd'hui ! Cette fois-ci, sur le grill, le thème des cheveux fins et raplaplats, dont on déplore le manque de volume. Vous allez voir, parfois, c'est à cause de nous, qu'ils sont comme ça...
  • Les signes et symptômes 
La plupart du temps, les cheveux fins et mous ont du mal à tenir très longtemps une coiffure, sans laque ou gel. Lorsqu'ils sont longs, ils sont souvent raides comme des baguettes et pas très volumineux malgré tous les efforts qu'on peut faire pour y travailler.
Voici d'autres caractéristiques supplémentaires :
cheveux raplaplats, petit diamètre de cheveu (en comparant avec un fil à coudre usé) mais cheveux très nombreux, cheveux raides et lisses en règle générale, cheveux gras (souvent, pas pas systématiquement), etc.
  • Les causes 
Le plus souvent, les cheveux fins et mous, c'est naturel. On est née avec, on vit avec, on s'en accommode... plus ou moins bien. Dans d'autres cas, ça peut être à cause de mauvaises pratiques, aussi.

La génétique
Comme j'ai dit la semaine dernière, dans le précédent vendredi Sistaslick, quand il est question de génétique, on n'est pas toutes à égalité. Certaines ont toujours eu les cheveux fins, d'autres non.

L'abus d'huiles et autres produits capillaires trop lourds sur les cheveux
Par là, on entend notamment les huiles lourdes comme ricin, sapote, karapate et même les sérums siliconés. Les cheveux fins ne les supportent pas et sont encore plus raplaplats après application. :-) Mais même les cheveux épais deviennent raplaplats, avec l'abus de ces produits, donc ils ne sont pas à l'abri d'un incident passager de ce genre. ;-)

L'eau dure
Les dépôts de calcaire, notamment tendent à alourdir les cheveux. Donc sur des cheveux fins et mous, ça n'arrange pas la situation !

L'utilisation de produits de finition inappropriés
L'hydratant quotidien qu'on utilise peut alourdir les cheveux fins, d'autant plus si on a la main lourde...
  • Comment y remédier ?
Choisir la bonne coupe de cheveux et la bonne mise en plis
C'est une histoire de visuel. Plus les cheveux fins sont longs et uniformes, plus ils paraîtront raides comme des baguettes et sans vie. Faire un dégradé dans la masse des cheveux va visuellement donner une impression d'épaisseur, que ce soit sur des cheveux mi-longs ou longs. Cela dit, l'impression demeurera plus forte sur des cheveux mi-longs que longs. ;-) Dernière chose : la pose de bigoudis - pour les plus courageuses et / ou motivées ! ^ ^ - aide beaucoup à créer du volume au niveau des racines.
Booster le volume
Cela implique l'utilisation de produits hydratants mais aussi volumateurs dans sa routine. ;-) Ces produits devront être composés ingrédients qui n'alourdissent pas les cheveux. Donc des huiles sèches et fluides (amande douce, avocat, coco...), mais pas de silicones, ni de cire...


Chélater et clarifier ses cheveux
Pour se débarrasser notamment des dépôts de calcaires sur les cheveux. Et puis aussi des produits appliqués sur les cheveux au fil des jours. Une session clarification/chélation par mois est une bonne base.

Faire ses SP de manière efficace
Appliquer le masque en évitant soigneusement les racines permettra de ne pas les alourdir. En outre, rincer bien soigneusement son soin après la pose évitera que du produit (donc potentiellement de la matière pour les surcharger) ne reste sur les cheveux.
Si les cheveux restent malgré tout plats et mous après le SP, il faut inverser le processus : faire son SP pendant le prepoo et son shampoing après. Pas décapant, bien sûr, le shampoing. En même temps, c'est logique, car des cheveux fins étant fragiles, le décapage seraot une grosse agression pour eux. ;-)

Éviter de surcharger ses cheveux de produits
Lors de toutes les sessions (soin - avec prepoo, SP, lavage - hydratation...), il faut absolument avoir la main légère ! Au niveau du choix des produits à utiliser, les textures lait et même plutôt mousse, seront les mieux tolérées. 
La règle à retenir en la matière, c'est mieux vaut pas assez que trop, car si c'est insuffisant, on peut toujours ajouter du produit par petite touche jusqu'à obtenir le résultat qu'on veut. :-)

Travailler ses cheveux en commençant par le bas
Cela évitera de plaquer le produit au sommet du crâne, de l'étaler vers les pointes et surtout d'en utiliser plus que de raison.

Utiliser le sèche-cheveux pour faire gonfler les racines
En ayant la tête à l'envers et sèche cheveux réglé à une température pas trop chaude, bien entendu. Les racines vont se décoller du cuir chevelu et prendre du volume.
Attention, on ne parle pas de lissage, hein ! Donc il ne faut pas faire d'amalgame. Et puis ne pas trop abuser du sèche cheveux non plus pour ne pas provoquer un manque d'hydratation.

Jouer avec les mèches 
Par là, on entend changer la raie qu'on porte éventuellement de place. cela donnera un mouvement nouveau aux cheveux et donc ça réveillera les racines. Donc en pratique, si on est habituée à porter une raie centrale, la faire sur le côté ou en diagonale va booster le volume au niveau des racines, notamment à l'endroit de la "nouvelle raie".

Revoir son alimentation
Il est essentiel de veiller à manger équilibrer et varié pour fabriquer un cheveu de bonne qualité et éventuellement plus épais. si c'est déjà le cas, ajouter une petite cure de complément alimentaire de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal ! ;-)

Pratiquer le "Mid-relaxer protein step"
Cela aidera à restituer des protéines dans les cheveux avant même que tout le processus du défrisage ne soit terminé (avant de passer à l'étape du shampoing neutralisant). Du coup, les cheveux paraîtront moins plats.

Voili voilou les filles ! Au final, les cheveux fins, ce n'est pas une fatalité quand c'est la nature qui nous en a dotée. Il faut juste aprendre à les sublimer. Quand on voit Helen Pompeo, elle s'en sort plutôt très bien, avec les siens ! Vous ne trouvez pas ? :-)


PS : et pour les autres, bah il suffit de revoir les gestes de sa routine pour oublier l'effet cheveux plats et mous, donc c'est plutôt simple ! ;-)

jeudi 6 décembre 2012

Combo tresse et chignon retournent à la Zumba

Coucou les filles !

Bon, aujourd'hui, si vous avez suivi un peu la page FB du blog, vous avez du voir que je fais du nettoyage dans les album du blog. Et oui, plus de 900 posts et autant, sinon plus de photos, ça demande à être un peu organisé pour s'y retrouver ! Du coup, je suis plonge là-dedans depuis hier soir , mais... c'est sacrément chronophage.

Je vous propose un post rapide avec avec la coiffure que j'ai adoptée hier pour aller me défouler à la Zumba. C'est la même que la semaine dernière, mais là, je vous ai fait un petit montage pour vous montrer à quel point la Zumba, ça flingue tout : impossible de sortir de ça en faisant la belle ! ^ ^ Regardez....



Vous avez vu un peu, comme j'ai la tête rassise ? Puis avec les repousses, c'est encore pire... Mais bon, le temps du défrisage approche, donc ça va. Je vais pouvoir mieux maîtriser "l'après-sport". ;-) Affaire à suivre ! ;-)

PS : je retourne à mon nettoyage des dossiers-photos du blog, maintenant !

mercredi 5 décembre 2012

Que pense Zhom de mes cheveux ?

Coucou les filles !

Aujourd'hui, place à un petit post tout mignon ! Une interview de Zhom pour avoir son avis sur toute cette histoire de cheveux ! ^ ^

Et oui, il n'a pas souvent son mot à dire dans l'histoire, mais avec du recul, je me suis dit que ce serait intéressant de lui laisser son mot à dire et d'avoir un regard neuf sur toute cette aventure capillaire. Est-ce que ça sert à autre chose qu'à me faire plaisir à moi-même ? Qu'est-ce qui peut lui plaire là dedans ? Je lui ai donc posé quelques questions rapides et voilà ce que ça a donné :
  1. Que penses-tu de mes cheveux actuellement ?
    Je les trouve plus soyeux, plus longs, je dirais même que j'ai l'impression que tu as plus d'épaisseur ... tes cheveux sont très beaux. (Note de Nounoune : et moi qui leur trouvais une mine bof-bof ! Je dois vraiment être trop dure avec moi-même !)
  2. Comment les trouves-tu depuis qu'on se connait ?
    Largement mieux ! Tant en longueur, qu'en épaisseur ... une vraie belle chevelure ! (
    Note de Nounoune : pour la longueur, c'est vrai qu'il sont plus longs que ce que j'ai pu avoir au début. Mais bon, tu m'as connue avec plus long que ce que j'ai actuellement aussi.)
  3. Me soutiendrais-tu si je décidais de les laisser à l'état frisé ?
    Euh, je vais répondre Joker ... j'aime bien quand ils sont frisés, mais sur une courte période ... je dirais pourquoi pas ... mais sur une longue période, je ne suis pas sûr d'être à 100% ! (Note de Nounoune : je suis comme toi au final. Ok pour un temps donné, mais je pense que je me lasserais vite. Puis quand on voit le temps que prend une transition et tout un retour au naturel, ça me ferait bien suer de vite me lasser après autant d'efforts !)
  4. A tes yeux, à quel moment j'aurais les cheveux longs ?
    Tu les as déjà longs ... Après tout dépend de ce que tu appelles "longs" ... si c'est au niveau des hanches, je suppose qu'il faudra encore quelques années ... (Note de Nounoune : un beau MBL, déjà, ce sera chouette. Puis pour le reste, on verra en temps et en heure ! Mais ça fait du bien de savoir que tu considères mes cheveux comme étant longs ! Merki !!!!)
  5. Tu me préfères avec les cheveux longs ou courts ? Pourquoi ?
    Je ne t'ai jamais connue les cheveux courts, donc je ne peux pas tellement dire que je te préfère les cheveux courts ... mais de manière générale je préfère les cheveux un peu longs, c'est plus joli ... et je pense qu'avec la forme de ton visage, les cheveux courts ne seraient peut-être pas l'idéal. (Note de Nounoune : c'est pas faux ! ^ ^)
  6. Comment aimes-tu voir mes cheveux coiffés ?
    Je les aime bien lisses et défrisés ... Je ne sais pas si ce sont les bons termes par contre. Je trouve que cela met en valeur ton visage. (Note de Nounoune : si, Zhom, ce sont les bons termes. Je note que tu aimes les voir lissés... parce que je le vaux bien ! ^ ^)
Merci pour ces réponses franches et concises, Zhom ! ça me permet d'avoir un regard objectif et surtout externe sur mes cheveux. Du coup, moi qui m'énerve un peu parce que je trouve que j'ai trop de cheveux morts à mon goût, bah manifestement, ça passe inaperçu au niveau du volume général. Coooool ! Du coup, j'attends de voir ce que ça va donner au prochain défrisage. :-)

Et vous les filles ? Vous avez déjà pensé à poser des questions à votre chéri pour savoir ce qu'il pense de tout ça ? Qu'est-ce qu'il en dit ?

mardi 4 décembre 2012

Retour sur le shampoing amla / shikakaï de la semaine dernière

Coucou les filles !

Aujourd'hui, je reviens sur mes deux sessions soin de la semaine dernière et notamment sur mon shampoing maison de la semaine :

le shampoing amla / shikakaï !

Bon, pour commencer je vous mets la recette!
  • 70 ml d'eau (mais on peut mettre de l'infusion de romarin à la place)
  • 35 gr de shikakaï
  • 15 gr d'amla
  • 5 ml d'HV coco (ou une autre HV légère. Pas de ricin ni de beurre de karité, par contre, ce serait dommage d'inhiber les effets des poudres ayurvédiques)
  • 20 gouttes d'HE romarin
  • 20 gouttes de Naticide (si on compte garder une dose pour un deuxième shampoing dans la même semaine)
  • 1 gr de gomme de guar ( étant donné que j'ai trouvé la texture un brin liquide à mon goût. Mais bien entendu, ce n'est pas obligatoire).
La préparation de ce shampoing est super rapide. Par contre, pour le nez, ce n'est pas un cadeau ! la poudre de shikakaï me dézingue le nez systématiquement !

On applique ensuite à la main ou alors au pinceau, en insistant au niveau des racines et du cuir chevelu. On laisse ensuite poser au moins 15 minutes avant de procéder au rinçage.

Après un premier rinçage, je fais systématiquement un cowash derrière, car le shikakaï a tendance à laisser les cheveux un peu crissants, mais super propres. Après ça, les cheveux sont tout doux et les boucles des repousses bien définies ! Mais ça ne m'empêche pas de poser au moins 10 minutes un petit masque sous une charlotte en plastique pendant que je me douche ! ^ ^

Bon, alors niveau résultats, je n'ai pas de photos made in Nounoune à vous proposer : l'homme n'était pas là pour prendre une photo des cheveux pour moi et j'ai oublié de prendre celle de la texture finale du shampoing, mais la photo en dessus vous donnera une idée.

Source
Puis pour revenir aux résultats, bah j'aime toujours autant les shampoings au shikakaï, mais par contre, la prochaine fois, je n'y mettrai pas d'HV. Je trouve que nature, il fonctionne encore mieux. Donc.... pour la semaine qui vient, je reste toujours sur le shampoing au shikakaï, dont je vous parlerai la semaine prochaine. Avec photos à l'appui, cette fois-ci : promis ! ;-)