vendredi 26 octobre 2012

Hair Care Rehab : Casse à l'arrière de la tête

Coucou les filles !

Bon, vendredi.... Vous savez ce qui vous attend ! ^ ^


Cette fois-ci, nous voilà parties pour un thème - la casse - qui va revenir une deuxième fois, mais sous une forme plus généraliste. Cette fois-ci, on va s'intéresser à la casse à un endroit bien particulier : l'arrière de la tête. 
Vous savez, quand on a la mauvaise surprise de découvrir qu'on a un spot chauve, des cheveux plus courts dans une zone en particulier, ou encore les pointes qui forment un W ou alors un V alors qu'on les a taillés il y a peu ? 

On va donc voir ce que Sistaslick nous en dit. Allez, on y va !
  • Les signes et symptômes 
Quand on sépare les cheveux pour examiner la zone de l'arrière-tête, on se rend compte que les cheveux sont plus courts, hirsutes, voire cassés à différentes longueurs. Dans les cas les plus extrêmes, il n'y a plus du tout de cheveux. :-s
  • Les causes
L'abus de traitements chimiques
Le surdéfrisage, ou alors la multiplication des traitements chimiques (défrisage + décolo + colo par exemple) peut avoir raison de la robustesse des cheveux de cette zone.

Les habitudes de coiffage
- Le fait de toujours se coiffer de la même manière en tirant en plus dessus pour mieux "aplatir" le tout ne plaît pas du tout aux cheveux à l'arrière de la tête.
- Les démêlages et brossages sauvages non plus.
- Le placement de son chignon ou sa queue de cheval au même endroit, tous les jours pousse les cheveux à se casser aux points de frictions (point d'attache de l'élastique ou des épingles). Et même s'ils repoussent, ça se cassera à l'endroit "critique".
- Les rajouts et tissages trop serrés peuvent carrément arracher les cheveux de la zone à force d'être portés continuellement. Même les cheveux les plus solides finissent par rendre les armes au bout d'un moment.
L'alopécie cicatricielle
C'est une forme d'alopécie relativement rare où le corps supprime lui-même les follicules pileux laissant place à des cicatrices d'où les cheveux ne repoussent évidemment pas.
Ce type d'alopécie peut survenir sans que l'on ne s'en rende compte et s'étendre subrepticement sur le cuir chevelu. Ou alors au contraire, être accompagné de gros accès de grattouilles et de brûlures. Pour en avoir le cœur net, il faut consulter un dermatologue qui va étudier le cuir chevelu et confirmer le diagnostic, puis proposer un traitement.
En cas de suspicion de ce genre d'alopécie, il ne faut vraiment pas hésiter à consulter, car c'est un phénomène irréversible. Là où c'est déjà installé, les cheveux ne repousseront plus. :-s
  • Comment y remédier ?
En l'absence de causes médicales, ce type de casse est facilement enrayable.
En fait, il faut réviser la totalité de sa routine capillaire habituelle pour voir ce qui ne va pas et le modifier. ça passe donc par une ou plusieurs des petites choses suivantes : 
Trouver l'équilibre SP hydratants / SP protéinés
Un manque d'hydratation ou de protéines affaiblit les cheveux, et par conséquent, les rend cassants. Il faut donc faire des sessions soins régulières après avoir déterminé ce dont les cheveux ont besoin : trop secs ? De l'hydratation. Trop mous et élastiques ? Alors des protéines.
Niveau fréquence, il ne faudra pas faire moins de un SP par semaine, et de préférence, avec un bonnet chauffant.
Et pendant la session, il faudra veiller à bien insister sur la zone de l'arrière tête pour être sûre qu'elle bénéficie correctement des bienfaits du SP. ça implique donc de sectionner la chevelure en plusieurs parties pour bien la recouvrir de produit ! ;-) 
Cette histoire de section fonctionne également pour l'hydratation régulière en dehors des sessions soins.

Adapter les soins à une zone où la texture est éventuellement différente

Il n'est pas rare de constater une différence de texture au niveau de l'arrière de la tête. Pour ma part, je l'ai même constaté sur la tête de Mininoune. C'est un peu plus sec et bouclé que sur le devant et le dessus. Dans ce cas, il est judicieux d'adapter le traitement des cheveux en fonction. En ce qui concerne Mini, par exemple, je dois insister plus sur l'arrière de la tête, quand j'hydrate.

Masser son cuir chevelu

ça activera la circulation sanguine pour encourager la repousse de cheveux mieux nourris donc un peu plus épais. On peut même ajouter un peu d'huile (ricin ou autre) avec ou sans HE. Au niveau des HE, menthe poivrée est excellente pour activer la circulation.

Zapper la case outils chauffants

Surtout si on est adepte de la tirette du brushing. Car là, il y a double crime : l'application de la chaleur directement sur les cheveux et la traction. Et puis pour rappel, on sait que la chaleur retire aux cheveux leur hydratation interne, donc les rend cassants à terme.
Après, attention aussi aux casques chauffants, car même si on n'applique pas directement la chaleur sur les cheveux, la zone qui sèche généralement la première, c'est le sommet et l'arrière du crâne... D'ailleurs, quand c'est bien sec et qu'on prend toujours l'air chaud dessus, ça finit par chauffer un peu le crâne, donc, c'est bien que ça ne fait pas que du bien aux cheveux !

Modifier ses habitudes de défrisage

Si on fait les traditionnelles quatre sections en "carré" pour se défriser, en commençant par derrière, alors peut-être faudrait-il changer la disposition de ces séparations et commencer par une autre zone de la tête, histoire que l'arrière soit moins longtemps en contact avec le défrisant.
D'ailleurs, en parlant de contact, il faudra également veiller à ce que les parties déjà défrisées soient bien protégées pour éviter le surdéfrisage ! ;-)

Modifier ses habitudes de coiffage

- Ne surtout pas tirer sur les cheveux pour les plaquer ou les discipliner, comme on l'a déjà mentionné plus haut. 
- Ne pas les démêler à la va-vite : il faut prendre son temps et être douce pour ne pas sapper ses efforts en moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf.
- Ne surtout pas serrer les coiffures comme les tresses ou les tissages non plus.
- Changer la position de ses queues de cheval et/ou chignons régulièrement.
- Changer régulièrement ses outils comme les épingles dont les petits "capuchons" peuvent tomber ou se décoller partiellement. Elles peuvent être féroces sur les cheveux...

Éviter le coiffage systématique sur cheveux humides
Les cheveux mouillés étant plus élastiques (mais plus fragiles) que lorsqu'ils sont secs, on pourrait avoir tendance à plus tirer dessus pour les coiffer. A la longue, ça provoquera de la casse, donc mieux vaut éviter ce genre de pratique ou alors attendre que les cheveux soient au moins à 80% secs.
  • Petits trucs en plus pour lutter
Le satin
Au moins sur l'oreiller, histoire de ne pas faire frotter sa tête sur du coton et perdre le bénéfice de l'hydratation qu'on a appliquée aux cheveux, pendant la nuit. Après, ce n'est pas toujours suffisant, donc en fonction de votre tolérance et celle de votre chéri, pour celles qui connaissent déjà la vie commune, il faudra peut-être ajouter un foulard ou un bonnet en satin pour garder les cheveux parfaitement disciplinés.

Le tailloutage
Pas trop, mais juste pour veiller à ce que les pointes de la zone soient toujours nettes et libres de toutes fourches. ça encouragera la rétention de longueur et évitera les nœuds aux pointes. ^ ^

Ah, avant de partir, une dernière chose en ce qui concerne la forme de V au pointes : il faut savoir que si on l'obtient alors qu'on ne l'a pas "coupé" exprès, ce n'est pas naturel. Du coup, il faut aller vérifier l'état des cheveux derrière la tête pour voir s'ils poussent correctement par rapport au reste et surtout à - à peu près - la même vitesse.

Voili, voilou !

9 commentaires:

  1. Super l'article! moi,j'ai ce problème mais, sur le côté seulement. c'est parce que j'attache souvent mes cheveux et j'ai tendance à trop tirer .
    Derrière, je suis bsl mais sur le côté, NL. Bon ca va, ca fait pas moche on dirait que j'ai fait un dégradé.mais c'est chiant quoi. Depuis que je passe le peigne une fois par semaine et que je fais des coiffures moins serrées, j'ai plus de casse :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saluit Noëlla !

      J'avais le même soucis, à un moment, moi aussi. Un dégradé naturel. Tu as parfaitement ciblé le problème ce sont principalement les coiffures serrées. Tu les fais toujours au même endroit, sur la tête ? Si oui, pense à changer, parfois. ;-)

      Supprimer
    2. oui, je me coiffais toujours de la même façon. je me relevais les cheveux, et j'attachais avec une pince. j'évite de trop serrer maintenant

      Supprimer
  2. Coucou
    Bizarrement, je me plains pas de cette partie de mes cheveux. Ils ont pas de soucis particuliers.
    Moi c'est plus une zone au milieu de mon crâne ou je trouve qu'ils se cassent plus facilement...
    Je vais alors essayer de plus les masser et de changer plus souvent l'endroit de mes chignons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas voir que le fait de placer ton chignon ailleurs sur le crâne, pendant quelques semaines, ça va faire une belle différence, Mlle A ! ;-)

      Supprimer
  3. Très bon article.....en ce moment j'ai mis sur pied un plan d'attaque et sortit l'artillerie lourde contre la casse.....cet article arrive a point nommé.....(bien que j'ai le bouquin ^_^)......Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci LN ! :-)
      Et bonne chance pour ta lutte contre la casse ! ;-)

      Supprimer
  4. Salut, merci pour ton article car il m'a permis de comprendre l'origine de mon problème capillaire. En effet, comme tu l'a si bien expliqué j'ai les cheveux plus rêches à l'arrière pile où je positionne le plus souvent ma couette. De même, juste le devant j'ai une mèche complètement différente du reste de mes cheveux un peu comme à l’arrière et je pense que c'est à cause du brossage abusif. Bref j'ai envie d'avoir les mêmes cheveux partout et du coup je me demandais si tout couper n'était pas la solution... ? tout couper et adopter bien sur une bonne routine. Ce dont j'ai peur c'est qu'en réalité en dépit de mon scénario "position de couette et brossage abusif" j'ai des textures différentes naturellement et que même si je les coupe, mes cheveux repousseront de la même manière... que me conseillerais-tu ?

    RépondreSupprimer