mercredi 31 octobre 2012

Challenge Endurance : une recette pour manger des fruits, cette fois-ci !

Re !

Après la recette de légumes de l'autre fois, les challenge, voici un peu de douceur avec une recette pleine de fruits et qu'on peut manger sans aucun remords ! C'est bien pour le challenge ! ^ ^ C'est ...
le crumble poire/amandes 
 
Alors niveau ingrédients, il nous faut, pour une petits ramequins....
  • 4 poires de taille moyenne, bien mûres
  • amandes en poudre
  • 50 gr de beurre ramolli
  • un demi paquet de petits beurre
  • cannelle
Niveau mode opératoire....
  1. Peler les poires. Puis les couper en dés de taille moyenne.
  2. Saupoudrer le fond des ramequins avec un peu de poudre d'amande (l'équivalent d'une cuillère à café).
  3. Ensuite, verser les poires en dés par dessus.
  4. Préparer le crumble en écrasant les petits beurre pour les réduire en miettes. S'il reste des morceaux, ce n'est pas bien grave. 
  5. Ajouter la cannelle et un peu de poudre d'amandes aux miettes.
  6. Mélanger avec le beurre ramolli.
  7. Verser le "sable" sur les dés de poires dans les ramequins
  8. Enfourner pendant une bonne vingtaine de minutes au thermostat 7 (210°).
Les crumbles sont prêts quand le "sable" commence à brunir. Voili, voilou !


On peut manger tiède ou alors froid. Perso, je préfère tiède. ça fait encore plus ressortir les goûts ! Miam ! :-)

PS : et comme vous avez remarqué, il y a zéro sucre ajouté dans la recette ! C'est encore meilleur, je trouve. ;-)

Compléments alimentaires : les prix qui grimpent, qui griiiiimpent !

Coucou les filles !

Aujourd'hui, place à un blablatage comme on les aime ici ! 

Je reviens encore sur un sujet déjà maintes fois traité ici, les compléments alimentaires pour les ongles et cheveux. Mais force est de constater qu'il y a encore matière à discuter. Il y a encore du nouveau.

En fait, ce n'est pas tant des compléments en eux-mêmes dont je veux parler, mais plutôt de leur prix. C'est du jamais vu, je trouve !

Depuis l'essor des comprimés Hairfinity et de leur équivalent - jusqu'ici moins cher -  Maxi Hair, des litrons d'eau ont coulé sous les ponts. Beaucoup de porte-monnaie ont été crevés pour ce graal capillaire, aussi. Certaines en sont revenues, d'autres non.

Pourtant, ça n'empêche pas les fabricants de proposer de nouvelles pilules miracle, avec un dosage à la hausse : genre plus de biotine, plus de msm, plus de panténol, plus de blabla... Mais aussi plus de sousous à donner en échange !

Du coup, on voit fleurir des cures de kératine pure à 30€ les 30 jours, par exemple... Sachant qu'une cure dont on veut voir les résultats doit idéalement durer au moins trois mois, ça fait cher la cure ! 

Maxi Hair n'a pas dérogé à la règle en proposant son "Maxi Hair plus" : son prix est passé d'une dizaine d'euros la boîte de 90 comprimés à presque 15 euros pour 120 comprimés, soit deux mois de cure.*
Ok, on nous a endormies avec une augmentation du nombre de gélules dans la boîte, mais toujours est-il que le prix à sortir sur le coup est plus élevé ! Mais bon, dans toute cette jungle de compléments-de-la-mort-qui-tue, c'est encore un des moins chers.
Il y a également le Kératine forte de Biocyte : alors là, lui, c'est le champion : je l'ai vu jusqu'à 39€ la boîte de 40 gélules qui donne 20 jours de cure, dans une pharmacie parisienne ! Trois mois à ce rythme là, mon porte-monnaie et moi, on passe notre tour !

Là, dernièrement, les nouveaux compléments dont le prix m'a coupé la chique, ce sont les deux que Hapsatou Sy vient de sortir : Soif de toi et A bout de force. Pour les modiques sommes de 29,90 en cure de 2 mois ou 39,90 en cure de 3 mois. 
Leur présentation est super mignonne et sympa, mais pour ma part, ça n'arrive toujours pas à me faire avaler le prix. Ni même le fait qu'il n'y ait à gober qu'une gélule au lieu des deux habituelles.

Non, franchement, il est grand temps qu'on arrête de se jeter sur tous les compléments qu'on nous propose avec la promesse - foireuse - des cheveux de Raïponce. ça nous fait perdre un sacré paquet d'argent, parce que bon, même si une petite cure c'est bien de temps en temps, ça ne remplacera jamais une bonne hygiène de vie ni une routine capillaire assidue. 

Là, on a l'impression que l'essor des compléments alimentaires pour cheveux, c'est comme la bulle immobilière du début des années 2000. Les prix gonflent, gonflent... Mais à un moment, il faut bien que ça s'arrête !!!!

PS : 22€ pour une cure de 3 voire 4 mois de Forcapil, c'est amplement suffisant et ça fait largement l'affaire ! ;-)

* prix indiqués comme promotionnel, en plus !

mardi 30 octobre 2012

Des vidéos inspirantes de DIY

Re !

Ayé, Youtube refonctionne enfin correctement !

Donc comme promis sur la page FBn voici une vidéo en français qui montre comment se confectionner un headband tressé de manière simple et rapide. 

Sur la vidéo, elle montre bien comment effectuer le tissage en décomposant le mouvement pendant qu'elle explique. Vous allez voir, c'est simple comme bonjour ! :-)

Cela dit, un conseil avant de vous lancer : prenez des tissus qui ne glissent pas trop pour démarrer, parce que ça peut être un peu prise de tête. ^ ^





Sur la deuxième vidéo, un autre style de headband, toujours aussi simple à faire. Et toujours en français. :-)





Et sur la dernière vidéo, en anglais cette fois-ci, mais les images parlent d’elles-mêmes, on voit comment de confectionner un headband/couronne de fleur. C'est bucolique ! ;-)



Voilà les filles ! Bon visionnage ! ;-) Et celles qui se lanceront, j'espère que vous voudrez bien me montrer vos création, hein ! ;-)

Mes nouveaux bandeaux ! :-)

Coucou les filles !

Bon, la semaine dernière, sur la page FB du blog, je vous avais dit que je préparais un petit DIY que je vous montrerai une fois terminé. 
Eh bien c'est terminé ! Et je suis fière de vous montrer mon tout premier bandeau "made in myself" ! Regardez....



Bon, ce n'est pas un bandeau de compèt' et il y aurait des choses à modifier/améliorer au niveau des attaches, mais pour un premier, c'est plutôt encourageant ! :-)




Sur la deuxième photo, on voit ce que ça donne sur la tête. ça tranche bien, sur les cheveux noir ! :-) Par contre, je crois que j'aurais encore mieux aimé en mode "un poil plus large".  ça veut donc dire qu'il faudra prendre des rubans plus larges, ou alors tresser avec un plus grand nombre de rubans.

D'ailleurs, ça m'a donné envie d'expérimenter autre chose ! Et pas que pour moi. ^ ^ Mini, qui a une tête à bandeaux a également son bandeau en satin que j'ai tressé avec les chutes du mien. :-) Puis j'en ai "bricolé" un autre avec des matériaux de différentes textures et tailles, pour voir ce que ça donnerait...



Sur les deux dernières photos, voilà ce qu'ils donnent quand ils sont assemblés complètement.




Celui de Mini, ça va, mais l'autre avec les différentes matière, c'est assez... bizarre, on va dire ! ^ ^ Mais bon, il faut bien découvrir en associant les choses pour voir ce qui va ou pas et aussi perfectionner sa technique ! Pas vrai ? :-) Enfin !


Pour un prochain, je pense utiliser de la cordelette pour faire un truc un peu "Eighties". Affaire à suivre ! ;-)

lundi 29 octobre 2012

Mini frisouille franchement ! ^ ^

Coucou les filles !

Vous avez passé un bon week end ? Par chez nous, pour une fois, on est restés bien tranquilles à la maison, au chaud et on a profité de notre intérieur. ça fait du bien ! :-)
Bon... Nous voilà pour l'update sur les cheveux de Mini ! 
Et bien depuis septembre, je constate que ça a bien poussé ! Mais vraiment ! On le voit à vue d’œil, sans tripoter les cheveux. Même Maminoune - qui ne voit jamais rien d'habitude ! ^ ^ - l'a noté ! :-)

Bon, avant de vous montrer les photos les plus récentes, je vous montre un peu le chemin parcouru depuis  le dernier post. 

Pour commencer, une vue sur les cheveux humides, pour vous montrer comment les bouclettes sont nerveuses quand elles sont bien hydratées....



Vue de derrière. ça pousse dans le désordre, comme vous pouvez constater. lol 
Cette partie est la plus sèche. J’insiste plus quand j'hydrate, car c'est le point de frottement majeur, même si maintenant, elle dort sur le côté, en chien de fusil.



Sur la troisième photo, on voit comme les bouclettes se détendent une fois qu'elles sont sèches. Et c'est tout doux... J'adore ! :-)




Vues d'un peu plus près....



Et enfin... Les bouclettes hier. Mi-détendues, mi-frisouillantes ! ^ ^ C'est marrant, les tempes ne poussent pas au même rythme que le reste, du coup, ça lui fait une mini afro un peu bancale. :-)




On dirait un petit champignon, vous ne trouvez pas ? :-)




Voili, voilou ! Bon, on ne peut toujours pas attacher, mais désormais, le bandeau "retient" un peu de matière. C'est déjà beaucoup. ;-)

vendredi 26 octobre 2012

Hair Care Rehab : Casse à l'arrière de la tête

Coucou les filles !

Bon, vendredi.... Vous savez ce qui vous attend ! ^ ^


Cette fois-ci, nous voilà parties pour un thème - la casse - qui va revenir une deuxième fois, mais sous une forme plus généraliste. Cette fois-ci, on va s'intéresser à la casse à un endroit bien particulier : l'arrière de la tête. 
Vous savez, quand on a la mauvaise surprise de découvrir qu'on a un spot chauve, des cheveux plus courts dans une zone en particulier, ou encore les pointes qui forment un W ou alors un V alors qu'on les a taillés il y a peu ? 

On va donc voir ce que Sistaslick nous en dit. Allez, on y va !
  • Les signes et symptômes 
Quand on sépare les cheveux pour examiner la zone de l'arrière-tête, on se rend compte que les cheveux sont plus courts, hirsutes, voire cassés à différentes longueurs. Dans les cas les plus extrêmes, il n'y a plus du tout de cheveux. :-s
  • Les causes
L'abus de traitements chimiques
Le surdéfrisage, ou alors la multiplication des traitements chimiques (défrisage + décolo + colo par exemple) peut avoir raison de la robustesse des cheveux de cette zone.

Les habitudes de coiffage
- Le fait de toujours se coiffer de la même manière en tirant en plus dessus pour mieux "aplatir" le tout ne plaît pas du tout aux cheveux à l'arrière de la tête.
- Les démêlages et brossages sauvages non plus.
- Le placement de son chignon ou sa queue de cheval au même endroit, tous les jours pousse les cheveux à se casser aux points de frictions (point d'attache de l'élastique ou des épingles). Et même s'ils repoussent, ça se cassera à l'endroit "critique".
- Les rajouts et tissages trop serrés peuvent carrément arracher les cheveux de la zone à force d'être portés continuellement. Même les cheveux les plus solides finissent par rendre les armes au bout d'un moment.
L'alopécie cicatricielle
C'est une forme d'alopécie relativement rare où le corps supprime lui-même les follicules pileux laissant place à des cicatrices d'où les cheveux ne repoussent évidemment pas.
Ce type d'alopécie peut survenir sans que l'on ne s'en rende compte et s'étendre subrepticement sur le cuir chevelu. Ou alors au contraire, être accompagné de gros accès de grattouilles et de brûlures. Pour en avoir le cœur net, il faut consulter un dermatologue qui va étudier le cuir chevelu et confirmer le diagnostic, puis proposer un traitement.
En cas de suspicion de ce genre d'alopécie, il ne faut vraiment pas hésiter à consulter, car c'est un phénomène irréversible. Là où c'est déjà installé, les cheveux ne repousseront plus. :-s
  • Comment y remédier ?
En l'absence de causes médicales, ce type de casse est facilement enrayable.
En fait, il faut réviser la totalité de sa routine capillaire habituelle pour voir ce qui ne va pas et le modifier. ça passe donc par une ou plusieurs des petites choses suivantes : 
Trouver l'équilibre SP hydratants / SP protéinés
Un manque d'hydratation ou de protéines affaiblit les cheveux, et par conséquent, les rend cassants. Il faut donc faire des sessions soins régulières après avoir déterminé ce dont les cheveux ont besoin : trop secs ? De l'hydratation. Trop mous et élastiques ? Alors des protéines.
Niveau fréquence, il ne faudra pas faire moins de un SP par semaine, et de préférence, avec un bonnet chauffant.
Et pendant la session, il faudra veiller à bien insister sur la zone de l'arrière tête pour être sûre qu'elle bénéficie correctement des bienfaits du SP. ça implique donc de sectionner la chevelure en plusieurs parties pour bien la recouvrir de produit ! ;-) 
Cette histoire de section fonctionne également pour l'hydratation régulière en dehors des sessions soins.

Adapter les soins à une zone où la texture est éventuellement différente

Il n'est pas rare de constater une différence de texture au niveau de l'arrière de la tête. Pour ma part, je l'ai même constaté sur la tête de Mininoune. C'est un peu plus sec et bouclé que sur le devant et le dessus. Dans ce cas, il est judicieux d'adapter le traitement des cheveux en fonction. En ce qui concerne Mini, par exemple, je dois insister plus sur l'arrière de la tête, quand j'hydrate.

Masser son cuir chevelu

ça activera la circulation sanguine pour encourager la repousse de cheveux mieux nourris donc un peu plus épais. On peut même ajouter un peu d'huile (ricin ou autre) avec ou sans HE. Au niveau des HE, menthe poivrée est excellente pour activer la circulation.

Zapper la case outils chauffants

Surtout si on est adepte de la tirette du brushing. Car là, il y a double crime : l'application de la chaleur directement sur les cheveux et la traction. Et puis pour rappel, on sait que la chaleur retire aux cheveux leur hydratation interne, donc les rend cassants à terme.
Après, attention aussi aux casques chauffants, car même si on n'applique pas directement la chaleur sur les cheveux, la zone qui sèche généralement la première, c'est le sommet et l'arrière du crâne... D'ailleurs, quand c'est bien sec et qu'on prend toujours l'air chaud dessus, ça finit par chauffer un peu le crâne, donc, c'est bien que ça ne fait pas que du bien aux cheveux !

Modifier ses habitudes de défrisage

Si on fait les traditionnelles quatre sections en "carré" pour se défriser, en commençant par derrière, alors peut-être faudrait-il changer la disposition de ces séparations et commencer par une autre zone de la tête, histoire que l'arrière soit moins longtemps en contact avec le défrisant.
D'ailleurs, en parlant de contact, il faudra également veiller à ce que les parties déjà défrisées soient bien protégées pour éviter le surdéfrisage ! ;-)

Modifier ses habitudes de coiffage

- Ne surtout pas tirer sur les cheveux pour les plaquer ou les discipliner, comme on l'a déjà mentionné plus haut. 
- Ne pas les démêler à la va-vite : il faut prendre son temps et être douce pour ne pas sapper ses efforts en moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf.
- Ne surtout pas serrer les coiffures comme les tresses ou les tissages non plus.
- Changer la position de ses queues de cheval et/ou chignons régulièrement.
- Changer régulièrement ses outils comme les épingles dont les petits "capuchons" peuvent tomber ou se décoller partiellement. Elles peuvent être féroces sur les cheveux...

Éviter le coiffage systématique sur cheveux humides
Les cheveux mouillés étant plus élastiques (mais plus fragiles) que lorsqu'ils sont secs, on pourrait avoir tendance à plus tirer dessus pour les coiffer. A la longue, ça provoquera de la casse, donc mieux vaut éviter ce genre de pratique ou alors attendre que les cheveux soient au moins à 80% secs.
  • Petits trucs en plus pour lutter
Le satin
Au moins sur l'oreiller, histoire de ne pas faire frotter sa tête sur du coton et perdre le bénéfice de l'hydratation qu'on a appliquée aux cheveux, pendant la nuit. Après, ce n'est pas toujours suffisant, donc en fonction de votre tolérance et celle de votre chéri, pour celles qui connaissent déjà la vie commune, il faudra peut-être ajouter un foulard ou un bonnet en satin pour garder les cheveux parfaitement disciplinés.

Le tailloutage
Pas trop, mais juste pour veiller à ce que les pointes de la zone soient toujours nettes et libres de toutes fourches. ça encouragera la rétention de longueur et évitera les nœuds aux pointes. ^ ^

Ah, avant de partir, une dernière chose en ce qui concerne la forme de V au pointes : il faut savoir que si on l'obtient alors qu'on ne l'a pas "coupé" exprès, ce n'est pas naturel. Du coup, il faut aller vérifier l'état des cheveux derrière la tête pour voir s'ils poussent correctement par rapport au reste et surtout à - à peu près - la même vitesse.

Voili, voilou !

jeudi 25 octobre 2012

o_O

Bonsoir les filles !

Juste un petit post pour partager avec vous mon étonnement. Regardez :

 
J'aurais jamais cru que ça m'arriverait dis donc ! En fait, dans la blogo des hairloveuses, on n'invente rien. On s'approprie toutes les mêmes idées, chacune notre tour et surtout, chacune à sa manière. 

Mais là, j'ai beau chercher, je ne trouve pas la "personal touch" de cette blogueuse...


Au final, prenez ce que vous voulez au niveau des idées, mais pas mes mots, quand même !!! Faut pas pousser mémé, mince !

Edit de 10h30 : bon, l'histoire est réglée, la blogueuse a "reconnu  ses torts" et s'est excusée. ça se termine bien. :-)

Tresse queue de poisson va à la Zumba aussi !

Coucou les filles !

Bon, me revoilà pour le bilan de ce nouveau test du feu d'une coiffure ! 

Eh bien n'y allons pas par quatre chemin : tresse queue de poisson, si jolie - visuellement - qu'elle fût, bah elle est restée sur le carreau !


ça a commencé d'ailleurs très vite au début de la journée.... Regardez, il y a déjà une mèche qui fiche le camp de la tresse (cheveux non mouillés. Juste hydratés de la veille + scellage). Et à ce moment de la journée, je n'étais toujours pas arrivée au travail (sachant que je m'arrête à mi-chemin pour déposer Mininoune chez la nounou) ! o_o


Finalement en sortant de chez la nounou, je me suis pris une bourrasque dans la têtouille, et j'ai finalement défait la tresse, pour me précipiter au toilettes du boulot pour en refaire une (French, cette fois-ci) qui a tenu efficacement toute la journée. Du coup, avant le sport, voilà à quoi elle ressemblait.


Pardon pour la qualité médiocre de la photo. Mais bon, en gros, on voit que la tresse queue de poisson, je l'ai virée au profit d'une autre tressée autrement. Et j'ai bien fait, car après la session sport, mes cheveux n'avaient pas trop bougé.... :-)


Bon, la tresse est tout de même bien rassise et bonne à défaire, mais elle a bien rempli sa mission : empêcher les cheveux de se balader à l'air libre et me faire ressembler à une folle.

En conclusion, je retiens que la tresse queue de poisson, c'est très joli pour faire sa crâneuse, mais par contre, pour tenir au sport, ça ne vaut rien ! ^ ^ En tout cas, pour le moment. On verra avec plus de longueur, plus tard !  ;-)

Voili, voilou pour ce test ! La semaine prochaine, je re-tente une couronne, mais plus en avant de la tête !

mercredi 24 octobre 2012

Cheveux et ménopause

Coucou les filles !

Aujourd'hui, place à un post qu'on m'avait demandé de faire depuis un bail ! La réaction et le traitement des cheveux au moment de la ménopause.

Et oui, tout au long de notre vie de femmes, nos humeurs, notre peau, notre corps, se transforme au gré des fluctuations de nos foutues hormones. Nos cheveux n'échappent pas à cette règle, bien sûr. Mère Nature l'a voulu ainsi, du coup, il faut s'y faire. Et on n'y échappe pas non plus au moment de la ménopause ! Cela dit, ce n'est pas une raison pour baisser les bras en abandonnant l'affaire.
  • Impact sur les cheveux
 Je touche tout de suite au sujet qui nous intéresse ici, hein. Alors ça se caractérise par un changement - plus ou moins prononcé, on n'est pas toutes à égalité là dessus - de la texture des cheveux. Ils deviennent plus fins, plus secs, plus clairsemés, aussi. Du coup, ils sont cassants et plus difficiles à coiffer. 
Déjà que c'est ce contre quoi on lutte au quotidien, ça fait super plaisir !!!! Mais bon, au final, on peut se consoler en se disant qu'on sait à peu près comment traiter ce genre de problème, déjà ! ;-)
  • Les solutions pour chouchouter ses cheveux
Bon, après avoir déploré tout ce que ça peut potentiellement faire subir à nos pauvres cheveux, voyons ce qu'on peut faire pour lutter contre !
    • Au quotidien
 Si on devait résumer super vite, on pourrait dire qu'il faut éviter toute pratique qui tendent à affaiblir encore plus les cheveux. Du coup, ça implique qu'il faut stopper ou bien diminuer considérablement : l'utilisation des outils chauffants, les colo chimiques et même tout ce qui est défrisage. Bon, attention, je ne dis pas d'arrêter le défrisage du jour au lendemain, hein ! Mais ce qu'il faut garder en tête, c'est que si les cheveux sont toujours trop fragiles malgré l'espacement entre les sessions défrisage, alors il faudra très probablement considérer sérieusement l'arrêt total du défrisage.
Au niveau des colo, la ménopause est une bonne occasion pour amorcer le passage de colo chimiques à colo naturelles (henné). Le henné a pour caractéristique d'épaissir un peu la chevelure et la renforcer, donc c'est tout bénéfice ! ;-)
En ce qui concerne les sessions soins, vu que les cheveux auront tendance à être secs, il faudra forcer tout particulièrement sur les SP hydratants et parfois, ajouter un petit SP protéiné (léger) pour redonner du peps aux cheveux et qu'ils ne deviennent pas trop mous et élastiques.
Entre les sessions soins, il faudra veiller à les garder souples et hydratés, pour qu'ils ne cassent pas. Donc si nécessaire, il faudra appliquer un leave in (spray, lait ou crème) en quantité et fréquence raisonnable et sceller avec une huile si ça n'alourdit pas trop les cheveux. Dans les cas de sécheresse extrême, un baggy est tout à fait possible.
Dernière chose - mais pas des moindres : masser le cuir chevelu quotidiennement activera la circulation sanguine ce qui permettra de mieux nourrir les racines et donc de "fabriquer du cheveu" plus robuste. :-)
    • Dans l'alimentation
Il faut faire le plein de vitamines. Manger énormément de légumes, de fruits. Sans pour autant négliger les féculents, bien sûr. En gros, il faut varier et boire beaucoup d'eau. Comme ce qui est déjà conseillé de faire actuellement, quoi.
    • En plus
Une petite cure de complément alimentaire ne peut pas faire de mal en plus d'une bonne alimentation, de temps en temps. 
Autrement, un soin chez le coiffeur de temps en temps, plus une coupe régulièrement, ça va aussi rebooster les cheveux, surtout si on les trouve trop fins, mous et plats.

Au final, il faut continuer à faire ce qu'on fait déjà pour maintenir un bon état de ses cheveux - les sessions soins, l'hydratation au quotidien, de la douceur à la manipulation, etc. - à ce moment-charnière de notre vie de femme. Et a priori, ça devrait bien se passer. Certes, il faudra accepter un peu de changement, mais il n'empêche qu'on pourra toujours rester coquettes et jolies ! ;-)


Voili, voilou ! ;-)

mardi 23 octobre 2012

Quand les cheveux nous empêchent - ou pas ! - de faire du sport

Coucou les filles !

Aujourd'hui, un petit post dont le thème m'a été inspiré par une discussion hier avec ma collègue.

Les motifs valables - ou pas - pour zapper le sport.

Je vous dresse le tableau rapidement : 

Moi : j'adore le sport et me dépenser, car c'est un excellent défouloir qui permet de bien dormir et puis pendant la séance, de bien rigoler avec les copines et fustiger la prof qui nous torture avec ses fentes et autres squats, même si on l'aime bien. ^ ^ J'aime aussi parce que ça permet de garder la ligne et de bien dessiner les formes du corps. Avec des muscles fermes. :-)

Ma collègue : elle pense que le sport ça ne sert à rien et que ceux qui pratiquent et y sont accros sont drogués à l'endorphine en quelque sorte alors que dans le fond, ils martyrisent leur corps. Elle déteste ne serait-ce que courir après le bus, mais paradoxalement, elle pratique beaucoup les étirements.

Du coup, vous avez déjà compris qu'on n'était "un peu" pas d'accord en ce qui concerne le fait de pratiquer et notamment de gérer les éventuelles courbatures post séances ! ^ ^ En fait, je crois qu'à ses yeux, je suis une folle qui n'a absolument pas besoin de pratiquer autant pour garder la ligne et la forme. Bref ! Chacune son avis sur la question !

Après ça, la discussion a dévié sur le caractère "cracra" associé au sport : en gros, la transpiration (donc logiquement, le fait de sentir le chacal), le maquillage qui coule (donc logiquement, les yeux de grand duc. Hou-Hou !) et les cheveux en bataille (rebaptisé le "Sangoku Swagg", par mes soins ^ ^). 
Là, elle m'a touchée sur le point des cheveux en bataille. J'avoue, c'est vrai que je trouve ça chiant.

Mais tout de même, pas au point de m'arrêter ! Au contraire, pour ma part, quand je suis en nage après avoir tout donné au sport, je me dis que j'ai bien bossé et je suis contente. Même si je ne ressemble plus à rien. Par contre, après, je décampe au grand galop pour prendre une douche ! Y a pas moyen que je reste trois plombes en mode "je pue le bouc" ! Et puis bon, faut être honnête : on ne va pas au sport pour draguer après tout, hein ? Donc déjà, à quoi ça sert de se maquiller pour y aller ? Ok, on peut l'avoir fait le matin pour aller bosser, mais bon, je persiste, c'est pas une raison valable pour zapper le sport ! Et puis pour les cheveux, bah ça se lave et il suffit de trouver la bonne coiffure pour éviter les "emmerdations". Bien entendu, quand on paye régulièrement pour se faire coiffer, ça refroidit un peu de devoir tout "gâter" alors que ça vient d'être fait. Mais bon, je pense qu'avec un peu d'organisation, peut-être moins d'argent dépensé chez la coiffeuse au profit du système D, on peut arriver à faire quand-même un peu de sport. :-) 

Du coup, je vous retourne maintenant la question :  

est-ce que pour vous, le fait d'avoir les cheveux tout propres ou fraîchement lavés/lissés/défrisés peuvent vous faire renoncer à une ou plusieurs sessions sport ?

Vous l'avez compris, perso, pour moi, c'est non ! C'est pas des cheveux qui vont venir contrarier mes plans, tout de même ! Et vous ? :-)

lundi 22 octobre 2012

Et de 3 ! :-)

Coucou les filles !

Vous avez passé un bon week end ? Ici, comme d'habitude, sympa, très rempli et trop court. :-) Mais bon, dans cinq jours, il y en aura un autre, de week end ! ;-)

Bon, aujourd'hui, pas de post capillaire. On a un anniversaire à fêter ! Et oui, aujourd'hui, le blog a trois ans ! 



Qu'est-ce que ça passe vite ! Je me répète chaque année, mais c'est vrai : en démarrant, j'étais à mille lieues de me douter que je durerai autant, en bloguant cinq jours par semaine. Que je m'attacherai autant à ce blog, aux partages que j'ai avec vous, qu'on se paierait des tranches de rires super, qu'on s'indignerait parfois ensemble, ou qu'on s'attendrirait, aussi. :-)

D'ailleurs, cette année, vous en avez partagé, des choses, avec moi : une grossesse, un bébé - et donc une nouvelle tête de cheveux à regarder s'épanouir ! ^ ^ - puis aussi, une grosse coupe de cheveux pour "redémarrer", et une chute post partum.  :-) Une année bien remplie, somme toute ! :-)

Bon allez, comme les deux années précédentes, un petit bilan chiffré ! :-)
  • Age : 3 ans ! :-)
  • Articles postés : 898, on a donc papoté sur plus de 270 posts, cette année. Quand on compte, ça fait beaucoup, mais comme d'habitude, je ne m'en rends pas compte sur le coup. Et là, j'avais même l'impression d'avoir un peu ralenti du fait de la naissance de Mini.
  • Commentaires : plus de 9000. ça a beaucoup évolué, là encore.
  • Quelques pipelettes en chef : Tatal, LNmito, Tiline, Altesse, Déborah, Tihanna, Ombelline, Biouty-mix, Yadhaï...
  • Visites : je n'ai pas remis de compteur, donc je me fie toujours à celui de Google qui m'indique que ce mois-ci, environ 64 000 pages ont déjà été visitées. Disons plutôt visites aux lieu de pages, hein. Et depuis la naissance de planète Nounoune, nous en sommes à plus d'un million.
  • Moyens pour me trouver : Google, bien sûr, mais également Facebook et Hellocoton. D'ailleurs, les deux derniers ont amené pas mal de lectrices à atterrir ici, cette année : plus de 1000 likes sur FB et 101 abonnements sur Hellocoton.
  • Votre article préféré : Ayé, le post sur ma première utilisation d'Aphogee, qui était le plus consulté au moment de l'anniversaire du blog, l'année dernière à été détrôné. En ce moment, ce sont les vendredi Sistaslick qui sont à l'honneur et notamment les deux derniers. Autrement dit, les plus pragmatiques. Sinon, comme d'habitude, les posts d'annonce de challenge vous motivent toujours énormément, et aussi ceux de la rubrique Nounoune pète un plomb où vous êtes particulièrement prolixes. Et j'adore ! :-) Ah, et celui où vos coms m'ont particulièrement touchée le premier après mon retour de la maternité. Merci encore, les filles ! :-)
  • D'où vous lisez : une petite nouveauté, cette année ! Il y a des lectrices en provenance de l'Allemagne, désormais ! :-)
Voili voilou pour ce bilan de troisième année ! Je souhaite un joyeux anniversaire au blog et re-signe illico pour une quatrième année ! ;-)

vendredi 19 octobre 2012

Challenge Endurance : une recette pour manger des légumes ! ;-)

Re !

Comme promis hier, me revoilà pour partager avec vous une recette super simple, super rapide pour manger des légumes. Et en plus, c'est super bon !

Ce sont les courgettes balsamique ! 

Alors niveau ingrédients, il nous faut....
  • 4/5 courgettes de taille moyenne
  • Du parmesan râpé
  • 4 CS de vinaigre balsamique
  • 2 CS d' huile d'olive 
  • 1 capsule fondante de cœur de bouillon à la volaille (M**gi) 
  • Ail, herbes de Provence, poivre   
Niveau mode opératoire....
  1. Laver les courgettes. Puis les couper en rondelles de taille moyenne.
  2. Faire chauffer les deux CS d'huile d'olive dans une poêle. Ajoutez les courgettes et laisser cuire à feu vif jusqu'à ce qu'elles deviennent translucides.
  3. Ensuite, baisser le feu pour ajouter l'ail, les herbes de Provence, le poivre, la capsule et le vinaigre balsamique.
  4. Laisser mijoter une minute et retirer du feu.  
  5. Servir et saupoudrer de parmesan juste avant de consommer. 
Bon appétit ! Bon, vous voudrez bien m'excuser, j'espère, car je n'ai pas de photo du plat à vous proposer, là. Ce soir on mange de la salade au dîner, mais ce week end, j'essaierai de mettre le post à jour ! ;-) 

Hair Care Rehab : les pointes fines

Coucou les filles !

Cette semaine, on est gâtées ! Il y aura deux sessions Sistaslick et super intéressantes, parce que à 100% dans la pratique, et plus en théorie.

Aujourd'hui, on va s'intéresser à un fléau capillaire qui nous a toutes touchées au moins une fois : les pointes qui s'affinent, parfois au point qu'on voit le dos ou les vêtements au travers, quand les cheveux sont lâchés.

Je suis sûre que ça vous intéresse, d'en savoir plus, hein ! Eh bien c'est parti !
  • Les signes et symptômes 
Le terme même de "pointes fines" dit tout : les cheveux sont bien épais aux abords des racines, avec des longueurs correctes, puis des pointes filasses. Un autre signe peut être l'absence de rétention de longueur, aussi, car qui dit pointes fines dit pointes faibles et donc plus enclines à la casse.
  • Les causes
L'usure naturelle
Comme la peau et tout le reste du corps, les cheveux, ça vieillit. ça se caractérise par un affinement des pointes, léger. Mais attention, ça c'est dans le cas où on a les cheveux longs. Vraiment. Au delà du SL. Autrement, ce n'est pas de l'usure naturelle et il faut donc se reporter aux autres sections.
Une autre cause des pointes fines sur les cheveux longs et sains, c'est le fait que les cheveux ne sont pas tous au même stade de pousse. Du coup, si on ne taille pas régulièrement, certains seront obligatoirement plus longs que les autres. 

L'usure mécanique
Là, ce sont nos outils qui sont mis en cause. Peignes, barrettes, pinces, épingles, élastiques avec métal ou en caoutchouc, pinces crabe, etc. Et puis aussi des accessoires non capillaires comme nos sacs à dos, qui occasionnent de la friction, ou les anses de nos sacs à main qui"attrapent" nos cheveux et qui tirent, les écharpes en laine, les bonnets, qui absorbent l'hydratation. Tout cela occasionne de la casse et un stress sur l'ensemble de la chevelure qui se met alors à s'affiner, en commençant par les pointes, car c'est la partie la plus ancienne de la chevelure...

L'utilisation d'outils chauffants
Les outils chauffants privent les cheveux de leur hydratation interne. Si on en abuse, on assèche donc ses cheveux, qui sont donc beaucoup plus exposés à la casse. Là aussi, ça commencera par les pointes qui vont faire des fourches, puis casser, toujours plus....

L'abus de traitements chimiques
Lors du défrisage et autres traitements chimiques, il faut veiller à protéger les cheveux qui ont déjà été précédemment traités pour éviter de les exposer à nouveau au stress du traitement, car à terme, cela les rend faibles, cassants et plus fins.
  • Comment y remédier ?
La solution la plus simple pour se débarrasser de pointes fines, c'est de les couper, bien évidement. Soit d'un coup, soit graduellement. Par contre, c'est l'option radicale, mais elle ne nous évite pas de repasser par la case "pointes fines" , vu qu'on n'a pas "traité" le problème. Voici du coup les trucs à faire pour ne pas se retrouver à nouveau face à la décision d'un coup de ciseaux.

Utilisation des outils chauffants réduite
Si on est accro, il faut essayer de ne le faire que 2 fois par mois. Mais vraiment si on ne peut pas se résoudre à lâcher complètement. Plus les cheveux sont fins, moins ils tolèrent les outils chauffants, or pour limiter l'affinement des pointes, il faut les garder souples et hydratées pour leur éviter de casser. Tout le temps. Utiliser un outil chauffant directement sur les cheveux, ce n'est pas vraiment compatible.

Lutter contre le surdéfrisage
Il faut pour cela protéger les parties déjà traitées avec une huile, une vaseline ou autre et ne traiter que les repousses. D'ailleurs, ces repousses doivent être en excellente condition ! Autrement, mieux vaut zapper - momentanément - le défrisage.
L'hydratation et la protection
Il faut être assidue dans l'action du maintien de l'hydratation dans les cheveux. Et penser à faire un baggy régulièrement sur ses pointes pour les hydrater en profondeur en dehors des sessions soins programmées. Une fois par semaine, ça semble un bon compromis.

Bien entendu, ces trois petites choses à faire, sont à faire quotidiennement et sans relâche. Autrement, les pointes recommenceront à s'affiner.


Voili voilou pour cette première fiche pratique ! Je trouve que ce format donne une excellente fiche "aide-mémoire" pour avoir l'essentiel des infos pour cibler et solutionner son problème : pas vous ? :-)

jeudi 18 octobre 2012

Des nouvelles de vous, les challengeuses !

Re, les filles !

C'est juste pour poser une question qui est déjà contenue dans le titre de ce mini-post.
ça fait trois mois et demi que le challenge "court". J'ai déjà fait un petit bilan de mi-parcours et certaines autres aussi, dans les coms, mais avec toutes les participantes enregistrées, ça fait bien peu.

Du coup, je relance un appel au papotage sur le challenge dans les coms ! Comment ça se passe pour vous, les filles ? Avez-vous du mal à boire suffisamment d'eau ? Et les fruits et légumes ? Racontez-nous, un peu !


Surtout si vous avez des difficultés, d'ailleurs, car ce sera l'occasion de se rebooster les unes et les autres pour repartir du bon pied. Car, je ne le répèterai jamais assez, faire preuve de consistance dans son AC, c'est assurer la gagne (ou le gain de pousse, si vous préférez) ! ;-)

Bon, bah maintenant, la parole est à vous !

PS : et demain, je partagerai avec vous une recette super sympa pour manger des légumes ! ;-)

Couronne tressée va à la Zumba ! ^ ^

Coucou les filles !

Bon, comme promis, me revoilà pour vous parler de mon expérimentation de la couronne tressée pendant une de mes sessions sport....

La voici donc, tout juste faite. Vous excuserez son imperfection sur le côté droit de la photo. J'ai eu du mal à la finir et à bien placer la natte pour qu'elle se 'fonde avec le reste de la tresse en couronne. M'enfin bon, la masse était plutôt maîtrisée et c'était convenable pour faire la journée...


Un close-up, pour montrer que c'était plutôt bien plaqué. J'ai voulu essayer de conserver une raie au milieu, pour changer, mais elle m'a un peu emmêlé les pinceaux au moment de former le premier arrondi .... J'ai même du recommencer ! :-s  Bref !


Malgré la perfectibilité de la tresse, ça a bien tenu toute la journée au boulot et j'ai pu aller donner tout ce que j'avais dans le ventre à la Zumba, sans me soucier de ma coiffure ! ^ ^

Par contre, une fois la session finie, même si javais toujours une forme de couronne sur la tête, elle n'était plus aussi fraîche ! lol


Regardez, un peu à gauche, sur la photo. Les cheveux précédemment plaqués bien sagement ne sont plus qu'un vieux souvenir ! Quant à la timide raie du milieu, je n'en parle même pas ! lol


Je peux vous assurer que je n'ai pas tripoté du tout mes cheveux, ils ont fait leur vie. Comme on peut voir, ils sont trempés, ondulent très légèrement et sont lourds. Ils ne demandaient qu'à sortir de la tresse pour s'affaisser ! Chose que je n'ai pas faite avant de rentrer à la maison.

Ils avaient d'ailleurs partiellement séché, à ce moment-là. Je me suis contentée d'appliquer ma crème. Légèrement. Car ils commençaient à avoir un toucher un peu "secaille" à cause de la sueur. Ce soir, d'ailleurs, je les lave ! Et après le lavage, Actifolene, va venir me les rendre tout doux ! :-) Enfin !

Donc en conclusion, la couronne tressée, ça fonctionne très bien au sport. Par contre, après, elle ne vaut plus rien, hein ! lol

La semaine prochaine, on testera la tresse queue de poisson ! ;-)

mercredi 17 octobre 2012

AS Honeysuckle Rose de chez Aubrey Organics

Re !

Après une petite réflexion rapide, je me suis dit que j'allais vous faire dans la foulée et aujourd'hui même la fiche de l'AS associé au shampoing. Pourquoi attendre demain ou plus tard alors que je peux vous la poster de suite ? ^ ^

Donc c'est partiiiiii !
  • Packaging
C'est le même que pour le shampoing. Du coup, rien à ajouter de plus ! :-)
  • Texture
La encore, c'est très étonnant : on dirait un gel. Blanc, cette fois-ci. ça ne coule pas du tout. C'est vraiment solide. C'est d'autant plus étonnant que le premier ingrédient de la compo, c'est l'eau. Niveau odeur, la fragrance est en accord avec celle du shampoing. Fleurie. Discrète.
  • Avantages
Là aussi, son prix. Puis aussi sa texture. Du fait que ça ne dégouline pas, on peut appliquer des quantités raisonnables et étaler correctement sur la chevelure. Sur la bouteille, il est indiqué de l'utiliser après le shampoing en laissant poser 2 minutes. Certes, il gaine très bien, mais je trouve qu'il est bien plus efficace en prepoo avant le shampoing ! En plus même après le lavage, ses bénéfices persistent.
Ah, il y a aussi sa compo, qui est chouette. Les actifs son bien présents, et pas seulement à la fin de la liste (donc pas en quantité minime).
  • Inconvénients
RAS là aussi !
  • Résultats obtenus
Des cheveux bien hydratés, souples et légèrement parfumés. 'aime beaucoup, beaucoup, beaucoup ! Lui aussi va être un guest de longue durée dans ma routine ! 

Le bio, ça a du bon ! ^ ^

Shampoing Honeysuckle Rose de chez Aubrey Organics

Coucou les filles !

Aujourd'hui, place à une petite fiche produit ! En fait, j'en ai plein dans mon escarcelle, mais depuis le début su challenge "Endurance", j'ai un peu arrêté d'en faire vue qu'une certaine règle interdisait d'essayer de nouveaux produits.... Mais bon, de fil en aiguille, cette règle est un peu passée à la trappe. Du coup, me revoilà pour vous parler de mes derniers tests ! ^ ^
  • Packaging
Le flacon en plastique, lisse au toucher, est plutôt grand. Cela dit, on n'a pas trop de mal à s'en servir, même les mains mouillées. :-)
  • Texture
C'est très étonnant : on dirait un gel. C'est translucide. ça mousse très bien et vite, aussi. Niveau odeur, la fragrance est très fleurie. C'est plutôt discret. Tant mieux, d'ailleurs. Je n'aurais pas trop aimé un truc capiteux. Mais bon, en même temps, je n'ai pas le nez de Jean-Baptiste Grenouille, il faut dire ! ^.^
  • Avantages
Pour un produit acheté sur un site américain (Iherb, que j'aime beaucoup) il n'est vraiment pas cher. Puis la bouteille est grande, donc elle devrait me durer un certain temps avant que je n'en recommande. Il lave très bien les cheveux (sans avoir à en mettre trois tonnes dans les cheveux) et ne les décape pas.
Ah oui, la compo : que des produits doux et naturels ! :-) Et en plus, il ne contient pas de SLS. ;-)
  • Inconvénients
Jusqu'ici, je n'en ai pas noté. Pourvu que ça dure ! ^ ^
  • Résultats obtenus
Des cheveux bien lavés, hydratés, légers. Bref, tout contents de l'expérience. J'ai beaucoup aimé, dès la première application ! Et les suivantes n'ont fait que confirmer cette impression. :-) Lui, il est sûr de revenir régulièrement dans ma routine ! :-)

mardi 16 octobre 2012

Hair Care Rehab : les diverses étapes de la restauration capillaire

Coucou les filles !

Bon comme promis vendredi dernier, me revoilà pour la suite et fin de la dernière session Sistaslick
Aujourd'hui, on va s'intéresser de plus près aux cinq étapes du programme de restauration capillaire...


  1. La chélation des cheveux
    En fait, pour être plus précise sur cette première étape, il s'agit, quand on entre dans le programme de restauration, d'utiliser un shampoing chélateur la toute première fois, pour se débarrasser de tout les dépôts (produits et minéraux) amassés sur les cheveux et partir sur une base de cheveux à 100% propres. Pourquoi un shampoing chélateur ? Parce que c'est le shampoing le plus détergent qui soit. Il viendra à bout de n'importe quel trucs sur les cheveux. A défaut, on peut utiliser un shampoing clarifiant, si on n'a pas de shampoing chélateur. L'important, c'est d'avoir les cheveux le plus propres possible après ce premier lavage. Ensuite,  il faudra, pour les prochains lavages, utiliser un shampoing sans sulfates et/ou hydratant. Au moins une fois par semaine.
    * Comment se choisir un shampoing à utiliser régulièrement ?
    Tout dépend de ce qu'on cherche. En cas de cheveux secs, ce qu'il faut c'est un shampoing pas trop décapant, mais qui lave suffisamment bien. Les shampoings estampillés "hydratants" sont parfaits.
    * Comment faire son shampoing ?
    Mouiller les cheveux avant d'appliquer son shampoing, puis masser le crâne. Ne pas gratter, ni frictionner les cheveux et encore moins les amasser au sommet du crâne ! Sinon, bonjour les nœuds ! :-s
  2. Le soin profond
    Après le lavage - surtout si c'est le premier ! - il faut veiller à faire un bon soin profond hydratant, pour une durée de 10/15 minutes au moins. En termes de fréquence, pendant la période de restauration, il faudra faire un SP hydratant tous les 7 à 10 jours (ou tous les 3 à 5 jours si les cheveux sont vraiment très abîmés). Si on se lave les cheveux plus souvent, alors un AS simple et facile à rincer fera l'affaire. On le laissera poser 5 minutes pour aider au démêlage juste après le rinçage.
    Si possible, il faut essayer de toujours faire ses SP en les activant avec de la chaleur (bonnet chauffant, casque...), surtout si les cheveux sont très abîmés, car la chaleur va aider le SP à mieux jouer son rôle (adoucir la texture des cheveux, aider au démêlage...). Ensuite, rincer à l'eau froide. Si on est suffisamment courageuse ! ^ ^
    A la deuxième ou la troisième semaine de restauration, il faudra probablement opter pour un SP protéiné au lieu de l'hydratant. Le signe pour le savoir et passer au SP protéiné, c'est quand les cheveux semblent mous et trop élastiques. Cela veut dire qu'ils ont reçu beaucoup d'hydratation et qu'il est temps de rééquilibrer la balance avec des protéines.
    * Quel produit protéiné choisir ?
    Un "reconstructeur" (celui à la kératine d'Aphogee, par exemple). Et si après le rinçage, les cheveux sont un peu "durs", un petit coup d'AS hydratant aidera à adoucir la texture.
  3. L'hydratation
    Après le rinçage du SP et l'essorage du surplus d'eau dans les cheveux, il est de bon ton (^.^) d'ajouter une couche supplémentaire d'hydratation sur les fibres capillaires. Pour les cheveux épais, secs ou bouclés/frisés, cet hydratant doit hydrater (logique ! ) mais aussi aider à obtenir une texture douce en touchant les cheveux. En dehors de la session soin, il se peut que les cheveux réclament encore de cette hydratation. Il ne faut surtout pas hésiter à la leur donner !
    Par contre, quand on a les cheveux fins, cette étape du leave in juste après le SP peut ne pas être nécessaire et l'hydratation entre deux sessions moins fréquente que pour des cheveux épais. Il ne faut pas là non plus hésiter à espacer les sessions hydratation au leave in. Sinon, on risque de les alourdir avec le produit.
    * Comment choisir son hydratant ?
    Déjà il faut qu'il soit principalement à base d'eau. Ensuite, en fonction de la texture des cheveux, on va choisir également la texture de son-hydratant. Les cheveux fins supporteront mieux les sprays et les mousses tandis que les cheveux épais, bouclés/frisés préfèreront les textures crémeuses.
  4. Le scellage
    Après avoir hydraté, il faut sceller pour garder plus longtemps le bénéfice de l'hydratation en appliquant un beurre ou une huile végétale sur les cheveux. En outre, le scellage va aider à lisser les écailles des cheveux dans le sens de la fermeture, ce qui va contribuer à les rendre plus doux et plus brillants. Et puis aussi éviter les frictions directes sur les fibres capillaires.
    Le scellage se fait toujours sur cheveux légèrement humides ou alors en association (et après !)  avec un hydratant. Les cheveux fins n'ont pas nécessairement besoin de passer par cette étape, d'autant plus si un hydratant n'a pas été appliqué après le SP. En dehors de la session soin, l'hydratant se suffit à lui-même.
    * Comment choisir son huile ou son beurre pour sceller ?
    Là encore c'est en fonction de son type de cheveux. Les épais et secs aimeront à peu près tout. A chacune de choisir, sachant que karité et ricin, sont vraiment très bons à ce jeu ! ^ ^ Pour les cheveux fins, c'est une autre paire de manches : non seulement il faut choisir une huile légère (genre jojoba ou coco), mais en plus, il faut garder sa main légère au risque de se retrouver avec des cheveux collés entre eux et alourdis.
    Autrement, une dernière chose à ne pas oublier : les huiles et beurres végétaux ne servent pas à hydrater ! Il faut toujours les utiliser sur des cheveux légèrement humides. ;-)
  5. Le style protecteur
    Là, ce n'est pas compliqué : il faut se coiffer de sorte à ce que les cheveux ne soient pas trop exposés aux éléments, ni aux frottements sur les vêtements, ni même à portée de mains ce qui inciterait à les tripoter. Il faut également éviter les outils chauffants, ne pas démêler comme une bourrine, bref être douce et faire preuve de patience. Autrement, ça va gâcher tous les efforts effectués dans les quatre étapes précédentes. Ce serait dommage de tout gâcher comme ça, non ?
Donc voilà le programme à suivre pendant au moins quatre semaines pour tenter de ressusciter ses cheveux. Une fois qu'ils commencent à redonner "signe de vie", on peut continuer sur sa lignée juste en alternant dans son SP les protéines et l'hydratation. Voili, voilou !
Finalement, moi qui pensais que ce post ne serait pas trop, trop long, bah je me suis fourvoyée, une fois de plus ! Pas grave ! J'espère qu'il vous sera utile, les filles ! Pour ma part, bien que ça fasse un petit moment que je fouine à la recherche d'infos capillaires pour le blog, bah là, j'ai encore appris des choses ! :-) Et vous ?